Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Intrigue générale] Sous les étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 23
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Ven 15 Juil - 18:06


Lorsque la nuit fut tombée depuis plusieurs heures, le groupe sembla fatigué aux yeux de Kaleth. Après une brève réflexion quant au lieu de leur halte, l'elfe décida de suspendre leur traque l'espace de quelques heures, afin de laisser aux membres du groupe le temps de récupérer, avant de repartir de plus belle. De fait, il trouva une place bien à l'écart de la route, au beau milieu d'une petite clairière, sur le flanc d'une colline boisée. La forêt alentours dissimulerait un minimum les lueurs d'un feu, et rendrait difficile toute approche du campement. Satisfait, Kaleth songea d'abord à inspecter les alentours de l'endroit. Le ciel était dégagé, les étoiles brillaient dans l'obscurité de la voûte céleste.

Kaleth signifia à Aranarth qu'un feu ne prendrait très certainement pas tout seul, et qu'il faudrait chercher du bois ; même un humain devait savoir ce genre de choses. Celàmbor fut également mis à contribution, certainement plus pour garder un œil sur l'humain que pour réellement participer à la corvée, et ainsi, une demi-heure plus tard, le feu était lancé, et les membres du groupe s'étaient approprié le terrain. Alors, Kaleth revint. Constatant que le camp était monté, il s'en alla demander à Lhunara, en elfique, de surveiller le campement. Elle ne lui répondit pas, mais il lut l'acquiescement discret dans son regard. Il n'ajouta donc que quelques mots, toujours en elfique :

"Gardes un œil sur l'humain. Je reviens vite."

Son regard croisa celui de Lhunara une deuxième fois, et ils s'observèrent encore un moment, sans mot dire. Puis, Kaleth sembla considérer comme acquis ce qu'il avait pu chercher dans le regard de l'elfe. Alors, se retournant, il s'en fut s'accroupir aux côtés d'Ysabelia, lui murmurant doucement quelques mots elfiques. Elle sembla acquiescer doucement dans la pénombre nocturne, avant de se lever. Les deux elfes disparurent dans les bois, laissant les trois autres membres du groupe seuls un moment.


______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Celàmbor
Assassin
avatar

Messages : 304
Age : 20
Localisation : Au dessus de toi, prêts à te tuer

Fiche-personnage
Race et Origine: humain du Gondor
Bourse: 16000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Lun 18 Juil - 0:15

Ma dernière question n'eut jamais de réponse, Kaleth décidant que le moment de parler n'était plus de mise, il se mura dans un tombeau de silence et plus personne ne pipa mot jusqu'à la tombée de la nuit qui survint assez vite. D'un ordre bref, le Maître elfe nous ordonna de nous arrêter, nous indiquant le lieu où nous passeront la nuit. Je n'étais pas mécontent d'apprendre cela car la fatigue commençait à engourdir mes sens et mes paupières lourdes peinaient à rester entrouvertes. Je n'avais jamais chevauché aussi longtemps à cheval dans un état aussi alerte, ce qui contribuait à mon épuisement. D'un bref mouvement je fis dévier ma monture de la trajectoire pour emboîter le pas aux autres en direction de la petite clairière que Kaleth nous avait dégoté. A peine je descendis de mon cheval qu'une grande douleur parcourut le bas de mon corps. Les heures de poursuite à dos d'étalon se faisait ressentir et j'avais du mal à marcher sans grimacer de douleur. C'était peu flatteur aussi je faisais mine de rien, me bornant à évaluer les alentours et à analyser ses atouts et ses inconvénients. Cette clairière disposait d'un nombre incroyable d'avantage. L'épaisseur de la forêt et son éloignement de la route nous dissimulerait à toute tierce personne un peu trop curieuse, et seul quelqu'un d'agile pourrait traverser ce bois. Le seul passage praticable à cheval serait sûrement constamment surveillé avant de parer à toute éventualité. La position surélevée, à flanc de colline, instaurait une relative fraicheur au campement, ce qui n'était pas pour me déplaire. Mais en cas d'attaque ennemi, les arbres protecteurs pourraient devenir des pièges mortels. A couvert derrière, les embuscades ou attaques surprises sont simple à mettre en place. Le principal atout était aussi le principal inconvénient.

Je soufflais en posant un regard moins porté sur les atouts guerrier de la zone mais bien plus émerveillé par sa beauté. L'herbes grasses flottait dans le léger vent qui balayait la zone. Le murmure des feuillages résonnait autour de nous, douce ballade chantée par la nature. Des craquements légers résonnaient parfois alors que l'ombre furtive d'un petit gibier furetait sur le tronc moussu des chênes, hêtres et autres bouleaux. Le ciel nous illuminait d'une douce lueur blafarde, achevant ce portrait féerique du lieu.

Je fus tiré de ma contemplation par Kaleth. Il voulait que j'aille chercher du bois avec le prisonnier humain, et derrière cette demande se cachait clairement un autre ordre, celui de garder un œil sur lui. J'obtempérais d'un signe de tête et m'enfonçais dans les profondeurs du bois en compagnie du seul autre humain du groupe hormis moi. Dans un silence de mort nous ramassâmes du bois et lorsque nous revînmes, il ne fallut pas longtemps pour que le feu parte. Sa douce chaleur nous engloba alors que la danse frénétique de ses flammes dégageait une lumière chaude. Sans un mot, je m'installais devant la seule faille de la clairière et m'y assis. Puis j'attendis. Que quelqu'un vienne, qu'un ennemi fasse son apparition, que quelque chose se passe ou non. Dans cette position, j'étais bien. Je regardais les environs, me désaltérant de chaque sensation avec délectation. C'est ça le bonheur, aimer chaque diamant de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 24

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Ven 26 Aoû - 14:21

Pris dans ses pensées, Aranarth Lex avait ramassé du bois avec Celambor, l'humain qui l'avait capturé. Ses chances de survies étaient, selon son estimation, faibles, une fois leur quête à la poursuite de Anduin, héritier du trône de Gondor, en tant que fils de Valarion serait achevée. Toutefois, s'il parvenait à nouer des liens avec ses compagnons et geoliers, il parviendrait peut-être à faire naître un peu de compassion pour lui, à condition, bien entendu, que ceux-ci puissent ressentir de la compassion. Lex était en même temps curieux de connaître les motivations qui avaient poussé les membres du groupe à devenir criminels. Après toutes ces années dans la garde de Minas Tirith, il n'avait jamais compris ce qui pouvait pousser les gens à s'engager sur la voie de hors-la-loi, si ce n'était la soif de pouvoir ou l'avidité.
Mais, à l'évidence, ce ne pouvaient être là les principales motivations d'elfes tels que Kaleth ou Lhunara. Ysabelia était, lui semblait-il, un cas à part, car, recrutée très récement d'après les dires de Kaleth, elle ne semblait pas encore malhonnête. Elle était trop apeurée pour comettre un crime grave. Et l'ennui pour elle était que la "faiblesse" était un très gros défaut chez les organisations criminelles, où la doctrine élémentaire est souvent: "tue, ou nous te tuons". Heureusement pour elle, Kaleth semblait la protéger. Peut-être Celambor était-il le profil le plus classique du groupe, car il était humain, mais ces motivations n'étaient pas évidentes non plus.
Profitant de la présence de Lhunara et Celambor au campement, Aranarth voulut en savoir plus sur eux, pour mieux les comprendre. Il commença par parler de lui, afin que ses interlocuteurs en sachent tout autant sur lui. Qui sait, peut-être arriverait-il à nouer des relations avec Celambor ou même Lhunara. Il parla d'une voix basse et douce, pour ne pas briser l'ambiance calme du campement dans la nuit, ne s'adressant à personne en particulier.

-Depuis toujours, j'ai voulu être garde de la cité Blanche pour aider les citoyens, défendre les pauvres et ceux qui n'ont pas les moyens de se défendre par eux-même ou des payer des mercenaires pour le faire. Ces sans-défenses n'auraient, sans des gens comme nous, les gardes, aucune défenses contre plus forts qu'eux, ce qui ne serait pas tolérable. De même, les meurtriers qui s'accordent le droit d'ôter la vie à un autre être, humain ou elfe, ne sont, je pense, pas bénéfiques, mais au contraire malsains pour les honnêtes gens, même si parfois leurs motifs sont compréhensible. La loi est bien faite, elle nous a été transmise par des sages, tirée des enseignements des Valars eux-mêmes, améliorée au cours des siècles par des rois et reines illustres, tels qu'Elessar, fils d'Arathorn, et Arwen sa femme. Respecter la loi relève de la justice, l'enfreindre est généralement mauvais pour tous. Pour faire court, je suis ce que je suis à cause de mes valeurs: "La justice", indispensable en tous lieux, "Le courage", qui m'a poussé à intégrer les rangs des défenseurs de l'ordre et à me sacrifier si nécessaire pour mes valeurs, "L'amour", valeur la plus fondamentale, l'amour de son prochain, de sa famille, ..., qui est la justification même de la justice.
Vous faites partie d'une guilde criminelle. Je comprends pas quelles ont été les motivations qui ont pu vous amener là? N'auriez pas la valeur fondamentale? L'argent ou la soif de pouvoir seraient-ils plus important pour vous que "l'amour"? Il ne me semble pourtant pas avoir affaire à des cupides de pouvoir ou d'argent. Bien entendu, je ne vous oblige à rien (ni ne peut vous obliger à quoi que ce soit, d'ailleurs), libre à vous de me répondre ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Celàmbor
Assassin
avatar

Messages : 304
Age : 20
Localisation : Au dessus de toi, prêts à te tuer

Fiche-personnage
Race et Origine: humain du Gondor
Bourse: 16000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Ven 26 Aoû - 17:03

La voix grave du capitaine me sortit de mes songes, m'arrachant à mes rêve utopiques. Me levant lentement, je sentis clairement mes articulations craquer en gémissant, étant resté un peu trop longtemps dans la même position assise sans bouger. Je me retournais et m'approchais du feu de bois. Les yeux rivés dans les flammes, la voix de notre prisonnier s'élevait, murmure parmi la brise. Il semblait perdu, parlant sans s'adresser à quelqu'un en particulier. Je regardais furtivement Lhunara, essayant de déceler la moindre réaction dans son regard, puis me plongeait dans les paroles de l'humain.

-Depuis toujours, j'ai voulu être garde de la cité Blanche pour aider les citoyens, défendre les pauvres et ceux qui n'ont pas les moyens de se défendre par eux-même ou des payer des mercenaires pour le faire. Ces sans-défenses n'auraient, sans des gens comme nous, les gardes, aucune défenses contre plus forts qu'eux, ce qui ne serait pas tolérable. De même, les meurtriers qui s'accordent le droit d'ôter la vie à un autre être, humain ou elfe, ne sont, je pense, pas bénéfiques, mais au contraire malsains pour les honnêtes gens, même si parfois leurs motifs sont compréhensible. La loi est bien faite, elle nous a été transmise par des sages, tirée des enseignements des Valars eux-mêmes, améliorée au cours des siècles par des rois et reines illustres, tels qu'Elessar, fils d'Arathorn, et Arwen sa femme. Respecter la loi relève de la justice, l'enfreindre est généralement mauvais pour tous.

Un discours sur la loi, sur ses motivations, sur ses convictions. J'écoutais attentivement, apprenant ainsi à mieux connaître mon compagnon de route. Bien qu'il soit un ennemi de la Guilde, je n'arrivais pas à le haïr. Peut-être étais-ce parce qu'il représentait ce que j'avais toujours rêvé d'être ? Cette constatation me troublait car je pensais avoir réussi à détourner mes pas de ce chemin, lui avoir définitivement tourné le dos, mais voilà qu'il se pointait de nouveau devant moi, comme s'il avait longé ma route sans jamais la rejoindre, ombre marchant dans mes pas.

Il voulait être le défenseur des faibles et des opprimés. C'était noble, mais futile. On ne peut pas protéger la masse en se contentant de combattre les sbires du mal sans jamais porter le combat aux vrais ennemis, les maître des pantins agissant dans les ténèbres. Le sang versé portait leur nom mais ce n'était pas le leur. Couard créature ne méritant pas la vie, utilisant le pouvoir et l'argent pour répandre mort et désespoir. Les hommes comme Aranarth poursuivaient une cause juste, mais sans espoir. Alors que j'étais parmi les seuls capable de réellement protéger les faibles. Voilà comment je percevais cela.

La suite posait un vrai problème. Dans ces accusations, plus particulièrement dans la partie évoquant humain et elfe, il nous montrait clairement son opinion sur nous. Nous étions à ces yeux des sbires aveuglé par la violence et le meurtre. Mais comment pouvait-il nous juger ainsi, nous et nos motivations ? Nos motifs lui étaient inconnu, tout comme notre réelle personnalité. Nous ne tuons jamais les honnêtes gens, mis à part si ces derniers mettent le nez dans nos affaires comme lui. Dans ce cas là, c'est comme jouer avec le feu, on finit toujours par ce brûler. Et dans ce cas là, il venait de tomber dans une fournaise ardente.

Et finalement, son évocation des lois. Toujours implicite. Nous sommes pour lui des criminels bafouant la justice. Et un jour ou l'autre nous devrons répondre de nos actes devant la loi. Il y a deux types de criminels dans ce monde. Les vrai et les faux. Nous étions des faux. Les vrais font le mal pour le plaisir, l'argent ou le pouvoir. Ils ne sont poussé que par leur égoïsme et leur cupidité avide. Ils tuent sans distinction, honnête et malhonnête. Pour eux. Alors que nous, nous étions une part de la justice méconnu, rendant son verdict par delà les limites imposées par les vivants, châtiant les démon depuis l'ombre. Du moins c'était ainsi que je le percevais.

-Pour faire court, je suis ce que je suis à cause de mes valeurs: "La justice", indispensable en tous lieux, "Le courage", qui m'a poussé à intégrer les rangs des défenseurs de l'ordre et à me sacrifier si nécessaire pour mes valeurs, "L'amour", valeur la plus fondamentale, l'amour de son prochain, de sa famille, ..., qui est la justification même de la justice.
Vous faites partie d'une guilde criminelle. Je comprends pas quelles ont été les motivations qui ont pu vous amener là? N'auriez pas la valeur fondamentale? L'argent ou la soif de pouvoir seraient-ils plus important pour vous que "l'amour"? Il ne me semble pourtant pas avoir affaire à des cupides de pouvoir ou d'argent. Bien entendu, je ne vous oblige à rien (ni ne peut vous obliger à quoi que ce soit, d'ailleurs), libre à vous de me répondre ou pas.


Je pris la parole après quelque secondes, le temps que le chant sylvestre imprègne de nouveau l'endroit.

-Je voudrais mettre plusieurs chose au clair. Dans tes paroles, je sens tes accusations. A tes yeux, nous ne sommes que des criminels banals, cupide et ne tuant que pour le plaisir de répandre la mort. Tu te sens comme la justice, mais sache que dans ce cas je pense, à moins que mon jugement soit dans l'erreur, que nous suivons la même voie. Je ne peux rien te révéler sur la Guilde, mais nous n'abattons pas les innocents. D'après moi, tu es le bras armé de la justice qui combat à la lueur du jour alors que nous sommes sa dague, sévissant de nuit. Dans le même but.

Je m'arrêtais quelque secondes pour chercher mes mots, puis repris de plus belle.

-Tes valeurs te poussent à être celui que tu es. Et c'est ainsi pour chacun. Mes chaque valeur a une signification différente pour chaque personne. Tu veux savoir mes motivations ? Je n'ai rien à cacher, ni à toi ni aux membres de la Guilde. Je vais te le dire. Ma famille a été massacré lorsque j'étais jeune. J'habitais non loin de la Moria, des gobelins sont venus. Mais là n'est pas le problème, le sang des assassins a déjà été versé pour venger ma famille. Mais après, des hommes ont brisés mes rêves pour assouvir leur cupidité et leur soif de pouvoir. Je voulais être comme toi au début, un brave défenseur du Gondor, comme mes ancêtres. Mais ma force et ma détermination a fait peur aux instructeurs, qui m'ont renvoyé aussitôt, brisant mes rêves. Dans leur rapport, j'avais soi disant enfreint les loi de la caserne, ce qui est faux. Avec cette accusation, argument pour mon renvoi, les portes de mon rêve se sont fermée. Mais je n'ai pas renoncé à mon véritable rêve, la justice. Je sais que je peux paraître stupide, utopique, mais ce sont mes valeurs. J'ai réfléchi. Et la vérité a éclaté. Seul la voie que j'ai emprunté mène à la véritable défense des opprimés. Tu le protège du menu fretin sans jamais t'en prendre au vrai danger, leurs chefs. Nos rôles se complètent. Tu les protègent des ennemis envoyé par le vrai adversaire, pendant que nous l'abattons sans qu'il ne perçoive notre seul présence. Ne nous juge pas mal. Et sache que "l'amour" m'a depuis longtemps abandonné, avec la mort de ma famille. Quelque chose s'est fermé en moi, et quelque chose d'horrible s'est éveillé. Tel est la dure réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 24

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Sam 27 Aoû - 12:29

Le capitaine Lex resta coi pendant le temps que prit Celambor pour répondre, écoutant attentivement des paroles qu’il jugeait dignes d’attention, la tête dans les épaules, les yeux rivés sur le feu crépitant dans la nuit. Au fur et à mesure que l’humain parlait, celui-ci révélait de lui un être bien plus profond que Lex ne l’avait supposé au premier abord. Les motivations de Celambor, loin des stéréotypes banals et populaires des criminels de bas étage, étaient non seulement bien plus complexes, mais aussi très réfléchies. Celambor était sans nul doute plus jeune que lui, et il n’était pas marié, mais le membre de la Guilde de l’Ombre avait déjà un esprit mûr, capable d’analyses poussées, un esprit qui était également désabusé. C’était rare chez ce type d’aventuriers d’une vingtaine d’années, et cela n’allait pas sans surprendre Aranarth. Si le capitaine avait eu à anticiper les motivations de Celambor, il aurait supposé que la soif de l’action et de l’aventure, la recherche d’adrénaline et de ses limites, ou encore, à de plus bas étages, l’appât du gain et la recherche de puissance ou de gloire, l’avaient mené là où il était maintenant. Lex venait de découvrir qu’il n’en était rien. L’histoire qui lui était contée était autrement plus tragique.

La perte tragique d’une famille vivant isolée, l’échec d’une carrière semblable à la sienne, échec dû à la jalousie ou à la mauvaise estimation des recruteurs. Choc sur choc, malheur sur malheur. Le chemin emprunté par Celambor devenait plus humain, plus compréhensible pour Lex, bien qu’il ne soit pas encore sûr de l’attitude à adopter envers son interlocuteur, et plus généralement envers la Guilde. Sur cette dernière, Celambor venait de jeter une étrange lumière. La question qu’il avait soulevée était pourtant d’importance primaire aux yeux du capitaine de Minas Tirith. Que pouvait-être réellement la Guilde de l’Ombre, si ce n’était l’organisation criminelle qu’il croyait ? Sur ce point, Aranarth voulait approfondir ses connaissances, bien qu’apparemment, le sujet fut, du moins un tant soit peu, tabou lorsqu’on s’adressait à lui.

Relevant la tête vers Celambor, un temps après que celui-ci ai fini de parler, il observa son visage. Ainsi il pensait agir pour la justice… Comment cela aurait-il été possible ? Pour l’instant, Lex ne savait rien de concret sur les actes commis par la Guilde de l’ombre, il décida donc de mettre son jugement en sursis jusqu’à ce qu’il obtienne de plus amples renseignements. Puis son regard passa sur Lhunara. Quelles pouvaient donc être les motivations de celle-ci ? Comment une elfe pouvait-elle se retrouver ici ? Pour l’instant, cela relevait du mystère, sauf si cela avait un rapport direct avec Kaleth, lui aussi elfe… Faisaient-ils partie d’une même famille, tombée dans le crime ? Frère et sœur dans l’ombre ? Possible, mais loin d’être certain.

L’image du massacre de Minas Tirith revint alors à l’esprit de Lex pendant qu’il en contemplait l’auteur. Les paroles de Celambor aussi « nous n'abattons pas les innocents ». Pourtant, bien que les victimes de Lhunara fussent des ivrognes et des malfrats, il ne comprenait pas pourquoi elle les avait tués de la sorte. Rien ne justifiait un tel massacre d’hommes. Normalement, les gens évitaient ce type de personnes, et les gardes, comme lui, les mettaient quelques jours en prison, le temps pour eux de refroidir leurs têtes un peu trop chaudes, mais aller jusqu’à tuer les ivrognes, cela lui semblait exagéré. C’est pourquoi il objecta, à l’intention de Lhunara ou de Celambor.

-Je comprends mieux à présent tes motivations, Celambor, et, effectivement, mon jugement sur toi était erroné. Cependant, je ne te crois pas dénué d'amour, comme tu le prétends. Si tu t'inquiètes du sort de tes prochains, alors c'est que, peut-être inconsciemment, tu les aimes. La compassion, qui est un amour à la fois inconditionnel et infini, [est un des fondement de la vie du Jedi Very Happy ] semble être, d'après tes dires, une de tes qualités, donc, tu aimes. C'est du moins mon avis. Mais, bien que je ne sache pas grand-chose de la Guilde de l’Ombre, je doute que celle-ci défende un but honorable, qui plus est le même que le mien. A Minas Tirith, par exemple, la Guilde, en la personne de Lhunara, à tué, assez sauvagement, mais professionnellement, une bande d’ivrognes. Je ne défends pas l’ivrognerie, mais jamais des gardes ne tueraient quelqu’un parce qu’il est ivrogne. Cela dit, si la principale intéressée désire s’expliquer, je suis prêt à l’écouter calmement sans la juger préalablement. Après tout, il se peut que je me trompe sur elle autant que je m’étais trompé sur Celambor.
Revenir en haut Aller en bas
Lhunara
Pair du Forum ¤ Dame de la Cour de Gondor ¤ Membre de la Guilde de l'Ombre
avatar

Messages : 319

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe autrefois de Lorien
Bourse: 0£
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Mar 30 Aoû - 11:11

Lhunara se laissa glisser de sa selle avec légèreté. Kaleth avait ordonné une halte. Il semblait considérer que le groupe avait suffisamment progressé cette nuit-là, et l'elfe n'avait depuis longtemps plus aucun doute sur la justesse des jugements du Maître Assassin. Tout en caressant distraitement sa monture, elle observa la clairière où ils avaient décidé de faire une halte. La clairière était de taille moyenne, pas plus d'une vingtaine de mètres de long. La forêt, vue du centre, avait un aspect sombre et des personnes mal avisées auraient facilement pu s'y dissimuler... du moins si il n'y avait pas eu d'elfes dans le groupe. Lhunara ne doutait pas de pouvoir prévenir toute attaque, et le centre de la clairière - où trônerait bientôt un agréable feu de camp - était un endroit très approprié à un dernier carré face à un ennemi supérieur en nombre. Elle termina son inspection des lieux par un coup d’œil au ciel, où son regard s'attarda davantage. Le ciel était très clair, sans aucun nuage, et les étoiles y resplendissaient librement. L'elfe se souvint alors d'une histoire que lui contait sa mère pour l'endormir, étant enfant, où il y était question des âmes de ses ancêtres qui la regardaient, jugeant ses actes. cela lui avait fait peur autrefois, et elle n'était pas sûre que ça ne soit plus le cas... Que penseraient-ils d'elle si ils la voyaient ? Eux si sages et elle si peu ?

Son cheval la tira de sa contemplation en la poussant gentiment avec sa tête. Lhunara sourit. En voilà un qui avait bien mérité cette pause. L'elfe déposa un baiser sur le front de son fidèle compagnon de voyage, puis se retourna vers le campement. Ce faisant, elle croisa le regard de Kaleth, et lut dans ses yeux gris la demande qu'elle surveille Aranarth. L'elfe acquiesça discrètement. Entre eux, un seul regard suffisait à se comprendre mieux que des mots. Le Maître Assassin glissa ensuite quelques mots à Ysabelia et ils s'en furent dans les bois.
Emmener Ysabelia avec eux était peut-être une erreur, pensa-t-elle. Elle n'avait pas de talent martial... elle risquait beaucoup avec eux. Mais la jeune elfe sentait qu'ils auraient besoin d'elle... tant Kaleth qu'elle-même.

Celàmbor et Aranarth revinrent bientôt, les bras chargés de branchages et un revigorant feu de bois ne tarda pas à brûler fièrement au centre de la clairière. Les deux humains y prirent place, et Lhunara les y rejoignit peu de temps après. Elle s'assit en tailleur, son long manteaux noir sur les épaules, et rabattit sa capuche. Le feu de camp l'éclairait à moitié, jetant un mystérieux jeu d'ombres et de lumières sur son visage. Ses yeux sombres tournés vers les flammes semblaient éteints. Le regard absent, elle écouta Aranarth engager la conversation. Visiblement, pour lui tout était noir, sinon blanc. Ainsi, les Guilde semblait n'être pour lui qu'un ramassis de coupes-jarrets, de voleurs et de tueurs pour qui seul l'argent avait d'importance. Bah. De toutes façons, pouvait-elle vraiment espérer autre chose de la part d'un garde de Gondor ?
Celàmbor prit ensuite le relais. Elle fut vraiment peinée en apprennent son histoire. La perte de sa famille, l'échec de sa carrière de garde... Elle se sentit plus proche du jeune apprenti de Kaleth. Après tout, leurs passés respectifs n'étaient pas si différents, tous deux placés sous le signe du malheur et de la désillusion. Quand à ses opinions, ils étaient des plus honorables, et Lhunara eut le sentiment d'avoir bien jugé le jeune homme. Il s'agissait vraiment de quelqu'un de bien.

Aranarth reprit ensuite la parole, et ce qu'il dit sur la Guilde mais surtout sur elle l'emplit de colère. Comment osait-il parler d'elle ainsi ? savait-il seulement la raison de ces morts ? Pensait-il vraiment qu'elle n'était qu'un animal sauvage, se délectant de chaque vie qu'elle prenait ? Courroucée, la jeune elfe se redressa et annonça d'une voix où pointait le mépris :

"Sachez que je n'ai que faire de votre jugement, Aranarth Lex," siffla-t-elle avec toute l'arrogance dont une elfe est capable.

Puis, reprenant contenance, elle reprit, contredisant ce qu'elle avait affirmé précédemment :

"Vous pensez peut-être que j'ai tué ces hommes sans raison ? Comme une bête sauvage qui ne tue que pour se distraire ? Que la mort de ces ivrognes m'ait procuré le moindre plaisir ?"

Plongeant son regard dans celui d'Aranarth en face d'elle, elle continua :

"Vous vous trompez. Je ne tue que lorsque j'y suis obligée, et je n'ai jamais ôtée une seule vie sans avoir de raison suffisante au préalable. Vous ne savez pas ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là, mais je sais qu'à ma place, si vous avez autant d'honneur que vous l'affirmez, vous auriez agit de même."

Sur cette phrase volontairement mystérieuse, Lhunara se rassit, son regard toujours plongé dans celui de l'homme en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 24

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Ven 2 Sep - 13:07

Si la réponse avait apporté une lumière sur les motivations et raisons ayant poussé celui-ci à entrer dans la Guilde de l'Ombre, Lhunara, elle, gradait plus de mystère. Peut-être était-ce dû à sa nature, pensait Lex: un être vieux de plusieurs siècles n'avait pas forcément envie de se révèler à un homme comme lui. Le capitaine pensa aussi que, vu la réponse, il devait y avoir en elle un peu de se sentiment que l'on retrouve chez certains et qui pousse à se méfier des représentants de l'ordre, en si mauvaise posture soient-ils. Ce qui était certain, c'était que Lhunara n'éprouvait visiblement aucun remords pour avoir tué les ivrognes, même si elle sous-entendait l'avoir fait pour une "bonne raison". Les dernières phrases de sa suspecte avaient pour but de le détromper, et de se placer "du bon côté":

"Vous vous trompez. Je ne tue que lorsque j'y suis obligée, et je n'ai jamais ôtée une seule vie sans avoir de raison suffisante au préalable. Vous ne savez pas ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là, mais je sais qu'à ma place, si vous avez autant d'honneur que vous l'affirmez, vous auriez agit de même."

Aranarth ignorait bien entendu la vérité, mais il n'était pas assez emporté et orgueilleux pour relever la pique que l'elfe. Pour quelqu'un comme Lex, l'honneur était un devoir personnel qui ne justifiait pas que l'on transgresse la loi. Il choisit donc de répondre avec un ton las:

-Madame, je puis vous assurer que mon jugement personnel m'importe assez peu également dans mon travail. Et puisque j'ai été enlevé pendant mon service, et en temps que garde, j'ai le devoir de rester de service tout le temps de ma captivité. Je suis capitaine de la garde de Minas Tirith, pas juge. Tout ce que je sais, c'est que vous avez tué des hommes à Minas Tirth, ce qui est interdit. Quelles qu'aient été vos raisons, bonnes ou mauvaises, mon travail reste le même: vous arrêter pour ce que vous avez fait, et, je prends cet aspect de mon travail avec beaucoup de zèle par rapport à nombre de mes collègues, enquêter pour découvrir la vérité sur les faits, afin de la transmettre au juge, qui, lui, décidera. Je serais vous, je m'estimerais heureuse d'être tombé sur un garde comme moi, car d'autres n'ont pas cette éthique, et se seraient contentés de vous ammener devant la justice en vous déclarant criminelle sans chercher à comprendre le contexte. Enfin, et je terminerai sur ce point, vous disez avoir agi pour de bonnes raisons. Cependant, je doute que nous ayons la même définition de "bonnes raisons". Si je ne m'abuse, vous obéiriez bien à un ordre de la Guilde qui dirait "Tue untel", sans discuter, si ce Kaleth vous demandait de le faire sans poser de questions, non? Pour vous, se serait une bonne raison, je me trompe? Il ne faudrait pas confondre, madame. Ici, c'est moi le prisonnier qui risque sa vie, (et je sais que je n'ai pas l'ombre d'une chance), pour avoir bien fait son travail, et vous êtes les bourreaux. Est-ce juste? Est-ce une bonne raison, pour vous? Et n'allez pas me dire que vous ne ferrez pas ça en personne, vous savez comme moi que ça revient au même.

Aranarth savait qu'il risquait d'être torturé pour avoir dit ce qu'il venait de dire, sur un ton las et désabusé, amer, à une personne aussi importante dans la Guilde que Lhunara devait l'être, aussi se prépara-t-il mentalement à subir le courroux de l'elfe et de son accolyte. Il savait que la Guilde de l'Ombre était sans pitié, il en avait déjà fait l'expérience dans Fornost, avec Kaleth et ses hommes de main, il n'attendait pas de compassion de leur part. Il comprennait aussi ce que signifierait un tel comportement.

Serrant les poings, le capitaine, assis en tailleur devant elle, de l'autre côté du feu, planta ses yeux avec un air de défi dans ceux de Lhunara.
Revenir en haut Aller en bas
Lhunara
Pair du Forum ¤ Dame de la Cour de Gondor ¤ Membre de la Guilde de l'Ombre
avatar

Messages : 319

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe autrefois de Lorien
Bourse: 0£
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Sam 3 Sep - 12:30

Le ton las et désabusé qu'adopta Aranarth en prenant la parole énerva profondément Lhunara. Il avait la voix d'un professeur tentant d'inculquer des notions à un élève qu'il savait non intéressé. Et, bien que le rapport de forces ne soit pas le même, la situation n'était pas totalement différente, l'elfe étant en effet très peu réceptive aux points de vue de l'humain. Non pas que ce que racontait Aranarth en face d'elle ne l'intéresse pas, mais il avait un avis très tranché et refusait d'en démordre. Pour lui, la loi devait être appliqué, quand bien même elle ne serait qu'un tissu d'inepties. Pour Lhunara, les lois indiquaient la marche à suivre... mais pouvaient être contournées pour des raisons mais surtout pour des motifs valables.
La loi interdisait de mettre fin aux jours d'une personne. Certes, elle comprenait bien qu'il ne fallait pas se promener dans les rues en égorgeant les passants. Elle avait un sens de l'honneur et de l'étique très strictes et elle s'y tenait. Mais selon Aranarth, aurait-elle dû abandonner Ysabelia à son sort dans les rues de Minas Tirith ? Passer son chemin et la laisser aux mains des ivrognes ? Non, bien sûr. Elle aurait dû aller chercher la garde et revenir une heure plus tard pour constater qu'ils n'étaient, hélas, pas arrivés à temps ? Contempler le cadavre égorgée d'une jeune elfe en haussant les épaules, pleine de fierté pour avoir respecté la loi ? Non. Elle avait beau, aux yeux d'Aranarth, n'être qu'une meurtrière, elle avait la conviction d'avoir fait ce qu'il fallait. Tant pis pour le garde si il pensait autrement.

Ledit garde la regardait toujours, et elle détourna les yeux, pensive. Il avait raison sur un point. Si Kaleth lui demandait de tuer quelqu'un, elle le ferait sans hésiter. Mais ici encore, elle avait de bonnes raison. Elle avait une totale confiance en le Maître Assassin, et ce dernier avait toujours des raisons suffisantes pour ordonner la mort d'une personne. Il ne lui demanderait jamais de tuer un innocent, non, Kaleth n'était pas comme ça.


Cela dit, le garde avait peut-être raison sur un deuxième point. Dans l'incident de Minas Tirith, elle aurait peut-être pu se contenter de mettre les ivrognes hors combat... leur mort n'était forcément une obligation... Puis Lhunara se souvint de la scène, et comprit que ces critiques étaient sans fondement. Elle les avait prévenus avant d'attaquer. Ils avaient choisi leur mort, et elle n'était pas responsable de leur choix. Elle avait déjà eu ces réflexions, autre fois, autre part, et la conclusion avait été la même. Elle avait agi pour le mieux. Les propos d'Aranarth ne l'atteignaient pas. Ysabelia était dans leur groupe, avec eux, grâce à elle. Peu importait que ces quatre hommes. Elle ne les regretterait pas. Ils avaient voulu s'en prendre à Ysabelia, ils ne méritaient rien d'autre. Elle refusait que quiconque lui fasse du mal, et était prête à tout pour la protéger.

Elle releva le regard et croisa celui d'Aranarth, les yeux brûlant de fierté et de détermination.

"Vous ne pouvez pas comprendre. Vous n'étiez pas à ma place. Vous n'avez pas vu ces hommes sur le point de forcer une jeune femme. Qu'ils aient été ivres n'entre pas en compte. je leur ait laissé le choix mais ils ont persévéré. "

Lhunara continua. Elle était convaincue de ce qu'elle disait, et ni Aranarth ni personne ne la ferait changer d'avis.

"Je connais vos opinions et vos convictions. Pensez de moi ce que vous voulez. Mais laissez-moi vous dire quelque chose. Si cela était à refaire, je le referai autant de fois que nécessaire."

Lhunara changea ensuite de sujet :

"Pour vous répondre, Aranarth Lex, j'ai toute confiance en Kaleth, de même qu'il a confiance en moi. Je sais que ce qu'il me demande a un but, celui de protéger la Guilde. Or, contrairement à ce que vous pouvez penser, la Guilde est beaucoup plus performante que la Garde, à bien des égards. Je vais vous donner une preuve de ce que j'avance. Nous sommes à la poursuite des agresseurs du prince. La Garde, elle, doit à peine être au courant à l'heure qu'il est."

Lhunara constata qu'Aranarth serrait les poings, comme se préparant à subir une correction pour avoir dit ce qu'il pensait. Il devait vraiment avoir une image négative d'elle pour penser cela. Elle soupira. Pour ce qui était de garder la cohésion dans leur petit groupe, elle ne s'était pas très bien débrouillée. Elle tourna son regard vers les flammes, regrettant presque de s'être emportée au début de la conversation. Elle allait avoir du mal convaincre le garde si ce-dernier avait une telle opinion d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Celàmbor
Assassin
avatar

Messages : 304
Age : 20
Localisation : Au dessus de toi, prêts à te tuer

Fiche-personnage
Race et Origine: humain du Gondor
Bourse: 16000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   Jeu 8 Sep - 20:53

J'écoutais attentivement Aranarth et appréciais qu'il revienne sur son jugement sur ma personne. En tant qu'allié provisoire, je tenais à ce que l'ambiance reste le plus potable possible dans le sein du groupe. Mais il fit l'erreur de remettre en question les actes de Lhunara. Cette dernière était, comme j'allais le voir, beaucoup moins calme que moi. Alors qu'il sous entendait de lourd propos, elle pris la parole d'un ton bref, autoritaire, impérieux. Un ton saillant à merveille à une descendante des légendaire Elfe. Sa voix siffla entre ses dents, jetant un froid sur la conversation. Un silence de plomb se déposa sur notre petit groupe, et seul une nouvelle intervention de la jeune femme ne put le briser. Elle ne tentait pas de se justifier, juste d'expliquer clairement ce qui s'était passé "là bas" sans pour autant donner trop de détails qui pourrait lui nuire plus tard. Elle finit sur un léger pique, disant que le Capitaine aurais réagi comme elle dans ce cas.

Malgré son aspect calme, l'humain pris un ton las et nonchalant, comme s'il se moquait de ce qu'elle venait de lui dire. Le même ton que celui que prend un parent répétant à son enfant pour la cinquantième fois de ne pas embêter son frère. Un ton légèrement supérieur. Il disait que temps qu'il n'était pas en vie il était en service, non pas apte à nous juger mais apte à nous traîner devant la justice. Il semblait garder une lueur d'espoir en lui. Malgré le fait qu'il me juge avec compassion son acharnement sur l'elfe commençait à éveiller en moi une sourde colère. S'il était en vie, c'était grâce à la pitié de Kaleth. Je savais que si ça ne tenait qu'à moi, il serait mort à partir du moment où la poudre l'aurait fait tomber dans les pommes. On l'aurait retrouvé, une lame dans la gorge, au petit matin. Sans aucune explication. Et puis son cas aurait été vite oublié, après quelques jours de recherche. Mort inconnue. Et une entrave en moins. Mais s'il vivait toujours, c'était grâce au Maitre de la Guilde, et étant son bras droit il se pouvait que cette décision vienne aussi de cette jeune femme.

La suite aurait du me plonger dans la colère mais elle m'entraîna dans la réflexion. Je pensais tuer pour le bien, mais est-ce que Kaleth servait le bien ? Est-ce que ses ordres nous entrainaient sur la route de la lumière, où bien nous enfonçait-il dans les ténèbres ? Je doutais.

Heureusement, Lhunara fut là pour me sortir de cette mauvaise passe, du moins pour un petit moment. Après avoir affirmé qu'elle ne regrettait nullement ses actes, elle déclara que sa confiance en Kaleth était inébranlable, et que la Guilde était comme un organe de la loi. L'organe qui exécute les sentences trop horribles pour être officielles. L'exemple finit de me remettre sur le droit chemin. Nous étions en ce moment même à la poursuite des ennemis du Gondor. Nous ramènerions son prince héritier avant même que la Garde n'ait le temps de réagir. Elle était le marteau, lent à déplacer mais à la terrible force destructrice, peu discret mais horriblement destructeur. Nous étions le coutelas, rapide à agir, discret, assassin.

Sans attendre que le Capitaine puisse répondre, je m'interposais entre les deux, prenant la parole.

-S'il vous plaît, arrêtez ce débat inutile. Vous êtes chacun fermement décidé à ne pas changer d'avis, et toute cette discussion ne peut qu'entraîner des intimités. Je vous rappelle que nous sommes en mission de grande importance. On a vu plus d'une fois un groupe de guerrier individuellement très puissant être défait par l'ennemi à cause d'une mauvaise ambiance. Peut être que celui que vous détestez aujourd'hui vous sauvera la vie demain, où que vous devrez protéger la sienne. Au nom de la réussite de la mission, mais aussi de la survie du groupe, je vous demande d'arrêter.

J'avais tenté de parler d'une voix sure et forte, mais m'interposer ainsi entre un homme et surtout une elfe de l'acabit de Lhunara pouvait avoir de lourde conséquence. Me rasseyant, j'attendis ma sentence...


Dernière édition par Celàmbor le Dim 18 Sep - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Sous les étoiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue générale] Sous les étoiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour brille sous les étoiles ~ [ Neiry ]
» L'amour brille sous les étoiles [Soirée de fin d'année]
» [Intrigue V] Une bataille sous pression
» Une entrevue particulière sous les étoiles [PV Daniel]
» L'amour ne brille jamais sous les étoiles... ... [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: Périples de tous lieux :: Trajets égarés
-
Sauter vers: