Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Intrigue générale] Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: [Intrigue générale] Prologue   Ven 13 Mai - 18:54

Le crépuscule tombait doucement sur la vallée alors que l'inconnu pénétrait dans le bâtiment. Celui-ci était constitué de pierres et de bois, agencés ensemble afin de concevoir une forme de grande hutte d'aspect rustre et barbare. Ce bâtiment à l'allure grossière reflétait certainement le savoir-faire et l'intellect de ce peuple du Pays de Dun, songea l'inconnu tandis que les gardes le laissaient passer sans l'arrêter. Sa venue avait en effet été prévue et annoncée, aussi personne ne lui adressa-t-il la parole avant qu'il ne pénètre dans la salle du trône. Le roi Hurtir, avec lequel il voulait s'entretenir, ne ressemblait pas aux autres barbares de ce pays. A la lueur des torches qu'on allumait, l'inconnu lui trouva surtout un air intelligent, derrière son apparence grossière, tandis que, d'un signe de tête, le souverain l'invitait à prendre la parole. Aussi l'homme encapuchonné prit-il place au centre de la salle du trône, et, sans ôter sa capuche, s'adressa au roi d'une voix étrange :

"Salut à toi, Hurtir le Terrible, seigneur du Pays de Dun. Je suis venu te proposer un marché. Écoutes-moi bien jusqu'au bout, et ne m'interrompt pas, car tu n'aurais rien à y gagner, et tout à y perdre.

Je suis Leso Varen. Retiens bien ce nom, car je suis certainement l'un des hommes les plus puissants de cette terre, malgré le fait qu'on ne me connaisse pas. Je suis venu vers toi car je te connais comme un souverain d'une puissance potentielle rare en cette époque. Mais cette puissance que possède ton pays, te satisfait-elle ? Avez-vous droit à des conditions de vie aisées ? Ton peuple est-il riche, respecté, prospère ; son territoire est-il étendu ? As-tu le pouvoir, celui de commander à des populations entières ? Quelle est en somme l'importance du Pays de Dun aujourd'hui ?

Je vais te dire ce qu'il en est : elle est nulle. Ton peuple a été tellement oppressé au cours du temps par ses voisins que ses possessions actuelles sont minimes. Et quoi que tu fasses, il n'est pas de moyen de te sortir de cette situation... excepté celui que je t'apporte. Veux-tu l'entendre ?"



L'assistance avait fait silence, et Varen sourit de toutes ses dents lorsque le roi Hurtir acquiesça en silence.


"Il existe un moyen, par lequel tu pourrais imposer ta loi aux pays environnants, et multiplier par dix le territoire que tu gouvernes actuellement. Ce moyen, je le détiens.Et, si tu me prêtes serment de fidélité sur ton sang de guerrier, je le partagerais avec toi. Si tu suis mes ordres, ton peuple connaîtra la grandeur. Bientôt arriverons chez toi certains de mes envoyés. Ils auront un enfant avec eux : un Gondorien, presque un homme selon les critères de leur peuple. Cet enfant qu'il te livreront est très précieux : sa valeur est inestimable, et sans lui, mon plan pour la grandeur de ton peuple n'aboutira pas. Il est donc d'une importance primordiale qu'il ne disparaisse pas ! Mes envoyés amèneront l'enfant ici, dans cette salle où tu as ton trône, et ils te le confieront. Tu devras veiller sur lui, et le garder prisonnier ici jusqu'à ce que je revienne te voir. Cet enfant a un rôle crucial à jouer dans le plan : tu veilleras donc toi-même sur lui, et tu ne délègueras pas sa surveillance à autrui. Puis, je viendrais de nouveau, et si tout a été accompli comme je te l'ai dit, je te donnerais de nouvelles instructions.

Ainsi, pour faire valoir la supériorité de ton peuple sur ses voisins, me prêtes-tu donc serment de fidélité, Hurtir le Terrible, souverain du Pays de Dun ?"



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Hurtir
Chef de clan Dunlending
avatar

Messages : 12

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Dunlending)
Bourse: 12 000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Prologue   Ven 13 Mai - 22:46

Le vent sifflait sur les montagnes du pays de Dun, poussant au dessus de toute le territoire des nuées grises qui semblaient sans fin. Déjà, ce gris virait à l'anthracite du fait de l'imminence de la tombée de la nuit, tandis que les cumulus congestus se transformaient peu à peu en cumulonimbus. Dans la petite vallée secrète où se trouvait l'embryon de ville sédentaire du peuple de Dun, embryon nouveau et voulu par le jeune souverain des Dunlendings, la luminosité était presque nulle depuis plusieurs heures, car les nuages épais cachaient le soleil et que les hautes montages environnantes avait tôt fait de masquer le soleil dès 5 heures du soir en cette période de l'année. La future ville n'était encore à ce moment qu'un simple village de pierres et de bois, grossièrement construit avec le manque de savoir faire d'un peuple de tradition nomade, mais construit avec la volonté farouche de parvenir à se rapprocher du rêve du monarque, et d'arriver, d'ici plusieurs semaines, mois ou années, à cette ville-camp d'entraînement désirée, presque inexpugnable de par le terrain environnant et les fortifications. L'on était cependant encore bien loin de ce stade, puisqu'on aurait facilement pu confondre la ville en extension avec un petit hameau montagnard et pauvre, qui était néanmoins surpeuplé, au point que des centaines de huttes et tentes de peaux se dressent à la périphérie des rares nouvelles habitations. L'atmosphère qui régnait dans cette capitale en devenir était poignante. Malgré la menace d'une forte pluie, la luminosité quasi-nulle, l'heure avancée et la lourdeur palpable de l'air, nombre d'hommes et de femmes, et même certains enfants, étaient en perpétuelle occupation. Des milliers de torches illuminaient toute une partie de la vallée cachée, tandis que des bruits de travaux ininterrompus résonnaient. Des hommes abattaient des arbres, creusaient la terre, travaillaient le fer ou d'autres métaux, élaguaient des troncs, transportaient des matériaux ou des outils divers, tandis que d'autres s'affairaient autour de grands feux, cuisinant, s'entraînant au combat, s'assuraient de la cohésion du travail effectué par les uns et les autres, et donnaient des instructions. C'est dans cette ambiance qu'arriva un mystérieux voyageur, auquel fut indiqué rapidement l'emplacement de la maison dans laquelle se trouvait le premier roi des Dunlendings.

***

J'avais écouté patiemment l'homme qui disait s'appeler Leso Varen. Malgré le fait que je ne prêterais jamais serment de fidélité à quiconque ne serait pas un Dunlending digne de cet honneur, ma vie en dépendrait-elle, je ne m'étais pas énervé. Il fallait des alliés pour le pays de Dun, et cet homme, en dépit de son insolence, pouvait se révéler précieux. De plus, j'appréciais ses manières, surtout celle qui consistait à dire ce qu'il pensait, sans souci de sa propre vie. J'aurais pu tuer Varen, si je n'avais pas été tenté par la proposition de celui-ci. Je pris alors la parole, m'adressant à tous:


-Vous avez entendu ce qu'a dit cet étranger? Le pays de Dun est sans pouvoir, a-t-il dit. Et il avait raison. Je vous avais promis de changer cela, je vais le faire. Varen, saches que je ne prête serment de fidélité à personne, étant roi du peuple élu. Mais en revanche, j'accepte de suivre tes directives et de m'en remettre à ton jugement pour ce qui concerne les tâches que tu as à me confier, tant que je jugerai que tu ne mets pas mon peuple en danger et que tu peux remplir ta part du marché. Cela te convient-il?
Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Prologue   Sam 14 Mai - 14:13

Pendant qu'Hurtir parlait, Varen l'avait écouté, les yeux plissés, les lèvres pincées, cherchant à déterminer à quel type de personne il avait affaire. Il semblait évident que ce roi ne serait pas un pantin entre les mains de Varen : tout au plus pourrait-il servir d'outil, utile de temps en temps. Il allait devoir faire avec : ce souverain, bien que gouvernant un peuple barbare, avait une force de caractère certaine et un sens du devoir flagrant. Ses refus de soumission à Varen montraient bien qu'il désirait défendre son pays de toute forme de nouvelle oppression... Mais Varen jouerait donc sur la seconde particularité de cet homme : se pensant supérieur aux autres peuples, il pourrait certainement être influencé par d'habiles propos. Aussi Leso choisit-il subtilement de ne pas opposer d'objections à la ré-interprétation des termes du contrat par Hurtir : c'était largement suffisant. Il s'avança donc, et, lentement, porta ses deux mains à sa capuche, la rejetant en arrière alors qu'il déclarait simplement :

"Ces termes sont satisfaisants. Je compte sur toi, à présent."


Ses yeux avaient une étrange apparence alors qu'il dévisageait le roi du Pays de Dun. Sur son visage de marbre, aucune expression ne filtrait. Toutefois, ses yeux étaient comme emplis de brume ; ses pupilles semblaient constituées de volutes de fumée bleutée, qui tournoieraient jusqu'à former un petit disque, en lieu et place de ses pupilles. Ce regard nébuleux, bien qu'inexpressif, sembla appuyer les dernières paroles de l'étranger, avant que celui-ci ne s'en retourne, sortant de la salle à grands pas, laissant le roi Hurtir plongé dans ses pensées...



______________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Intrigue générale] Prologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue générale] Prologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrigue générale (Septembre 2011)
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Le défilé (explosif) des Champs-Élysées
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Des bulles et du jazz chez Dédé La Truffe !
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Petite sauterie à l'ambassade de Vichy
» Intrigue générale n°2 : Are you sure you wanna stay ? - Chapitre Premier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: Les autres contrées :: Pays de Dun
-
Sauter vers: