Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2011] Entretien sous Fornost

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: [2011] Entretien sous Fornost   Mer 19 Jan - 18:50

Aranarth rouvrit les yeux. Redressant la tête, il éprouva la sensation d'être égaré : il ne savait plus où il était. Observant autour de lui, il vit qu'il se trouvait dans une pièce carrée, assez exigüe, qui lui disait quelque chose bien qu'il ne sache pas quoi exactement. Après quelques instants de plus, les brumes qui obscurcissaient son esprit commencèrent à se dissiper, et il se vit assis sur une chaise, au beau milieu de sa chambre de l'étage inférieur de l'auberge. Il remarqua également que ses affaires, tous ses bagages, avaient été étalés, avec ses armes, sur la paillasse qui devait servir de lit. Et, devant lui, un homme accroupi était en train de manipuler ces objets. Lorsqu'il entendit des pièces tinter, Aranarth fut pris d'un accès de colère, et se leva pour aller corriger cet individu, et défendre ses biens. Ou plutôt, il voulut se lever : il en fut empêché par les cordes qui lui enserraient les poignets et les chevilles, le ligotant à la chaise. La migraine qu'il avait éprouvée jusque là lui avait fait passer outre ce détail. Fermant les yeux, Aranarth laissa les derniers vestiges de mal de crâne se dissiper, puis, serrant les dents, banda ses muscles afin de tenter de se libérer de ses liens. Il se contorsionna, tenta plusieurs approches différentes, tantôt forçant, tantôt cherchant à retirer ses mains, mais il avait été attaché par un professionnel du métier, qui s'y connaissait manifestement. Respirant profondément à la suite de ces vaines tentatives pour se lever, il vit l'homme se retourner vers lui, et s'approcher, le dominant de sa taille pourtant assez commune.

La lumière, qui descendait d'une minuscule ouverture dans le haut d'un mur, se posa sur son visage, et Aranarth put détailler l'apparence de son interlocuteur. Il avait les cheveux coupés très courts, de couleur plutôt sombre. Ses yeux étaient d'un gris métallique. Son visage en lame de couteau était assombri, comme si sa peau avait bronzé longtemps au soleil. Il y avait dans son expression quelque chose d'inhumain, et Aranarth se demanda si Kaleth était un humain comme lui, ou non. Mais quoi qu'il en soit, il était dangereux.

Kaleth prit alors la parole, d'un ton froid et antipathique :

"Tu sais qui je suis, n'est-ce pas ?"

La gifle fut monumentale : Kaleth envoya une première baffe, puis le gifla de même sur l'autre joue. L'assassin avait l'air franchement remonté :

"Espèce de misérable mouchard... Tu te rend compte que je suis obligé de m'occuper personnellement de ton cas ? Tout ça parce que tu fais l'imbécile à fouiner là où il ne faut pas ? Tu crois que je n'ai que ça à faire, moi ?"

Une pause. Puis Kaleth reprit :

"Tu vas me dire tout ce que tu sais. Tout, je t'assure.

Commençons par les présentations : que sais-tu de moi, et qui es-tu, toi ?"

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011] Entretien sous Fornost   Mer 19 Jan - 19:32

Aranarth Lex se savait en très mauvaise posture. Il avait bien tenté de se libérer, mais il ne pouvait bouger. Un étrange homme, ou plutôt un elfe, pensa-t-il après un moment de réflexion, se tenait devant lui. Il était évident que cet homme n'était pas celui qui l'avait neutralisé. Ce devait donc être un chef, probablement de la mystérieuse guilde de l'ombre. Dans cette situation, un autre aurait sûrement hurlé, tenté d'appeler du secours, mais Lex savait que c'était inutile. Le fait qu'il soit encore dans l'auberge lui fit rapidement comprendre que l'aubergiste devait aussi être dans leur bande, d'où le fait qu'il sache et puisse promettre tant de choses. Le capitaine pesta intérieurement. Il aurait du se méfier, être sur ses gardes, mais il n'aurait pas pensé que l'aubergiste fouillerait ses affaires, ou du moins pas si tôt. Sa couverture, en tout cas, était rudement compromise.

Il se savait perdu, mais n'était pas effrayé, pas déçu non plus, car il savait qu'il avait fait son travail du mieux qu'il pouvait et que cela faisait partie des risques du métier de mourir ainsi. Il se rapellait les quelques collègues qu'il avait perdu, parfois tués dans des bagarres, parfois assassinés sauvagement par des gens avides de venger les leurs de la garde de Minas Tirith. Les corps de ces derniers étaient souvent retrouvés sauvagement torturés, parfois avec leur famille. En pensant à cela, Lex pensa à Iodel, sa femme. Il n'allait pas pouvoir rentrer comme il l'avait promis. Il espéra que son corps lui reviendrait en un seul morceau, pas trop amoché, et que son frère s'occuperait une nouvelle fois d'elle. Heureusement pour lui, rares étaient ceux qui savaient qu'il avait une femme, ce qui le rassura, car ils ne pourraient probablement pas s'en prendre à elle. S'il avait peur d'une chose en mourrant, c'était de perdre Iodel. Mais Aranarth savait se maîtriser.

Toutefois Lex fut intérieurement flatté d'avoir une telle valeur aux yeux de la guilde, mais l'homme, lui, ne semblait pas content du tout. Mais il commença par prendre la parole

-Tu sais qui je suis, n'est-ce pas ?

Mais l'homme n'attendit même pas la réponse de Lex et gifla le capitaine à deux reprises. Visiblement, l'homme était énervé. Et Lex comptait bien jouer son dernier jeu en exitant l'homme le plus possible, en le faisant enrager, même, s'il y parvenait. C'était comme une épreuve de force que l'homme allait lui imposer.

-Espèce de misérable mouchard... Tu te rend compte que je suis obligé de m'occuper personnellement de ton cas ? Tout ça parce que tu fais l'imbécile à fouiner là où il ne faut pas ? Tu crois que je n'ai que ça à faire, moi ?

Une pause. Puis Kaleth reprit :

-Tu vas me dire tout ce que tu sais. Tout, je t'assure.

Commençons par les présentations : que sais-tu de moi, et qui es-tu, toi ?


Lex riait intérieurement, il se souvenait de la conversation avec Burrich, un sourire éclaira son visage et il répondit, sur un ton joyeux, comme si il parlait du temps à un petit délinquant de 10 ans:

-Te dire tout ce que je sais, hum? Allons bon. Pour un grand gars qui veut se donner des airs de chef froid et sans pitié, c'est raté. Le "Tout, je t'assure.", non mais vraiment, tu te prends pour un vrai dur, toi? Arrêtes de dire des inepties et viens plutôt défaire mes liens, et je te jure que je ne punirai pas trop sévèrement, je te ramenerai juste chez ta mère en lui demandant de te corriger. Au fait, ton éducation me semble négligée: on ne fouille pas dans les affaires de gens, mon petit, ça aussi, je le dirai à ta mère.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011] Entretien sous Fornost   Mer 23 Fév - 20:58

Kaleth était outré par le comportement de l'humain : était-il vraiment en train de le tourner en dérision, devant Celàmbor, et alors que la situation ne lui était pas favorable ? Le regard froid de l'elfe fut traversé d'un éclair de colère teintée d'une lueur de malice : cette basse forme de résistance ne l'affectait pas. En ces lieux, il était le maître. Échangeant un bref regard avec Celàmbor, Kaleth sut qu'il fallait qu'il réagisse de manière réfléchie. Aussi réfréna-t-il son envie de meurtre passagère . Il préférait une approche moins radicale, plus digne de lui, afin de mieux dispenser la leçon qu'il voulait inculquer à l'humain.

L'elfe se dirigea vers la porte et sortit. Quelques instants plus tard, il fit entrer trois autres personnages. Ils avaient tous un genre de bandit de grand chemin. Le premier, plutôt petit et assez trapu, avait un air chafouin sous ses cheveux noirs qui faisait qu'on lui aurait facilement prêté le mauvais rôle d'une histoire. Le second, d'un gabarit assez quelconque, avait une chevelure sombre, ainsi que des yeux luisants d'une lueur dangereuse. Le dernier, un peu plus grand et costaud que les deux premiers, avait également un air mauvais sous sa frange blonde. Tous les trois devaient avoir une vingtaine d'années, et ils étaient l'exemple type des voyous que l'on pouvait trouver, à Fornost ou ailleurs, si l'on cherchait bien. Kaleth referma la porte derrière lui, et s'approcha du dos de la chaise d'Aranarth. Celui-ci mit un moment à se rendre compte que l'elfe dénouait consciencieusement les cordes qui lui enserraient les poignets et les chevilles. Puis l'elfe recula, et la scène changea rapidement de tournure.

Les trois rufians s'avancèrent, formant un mur face à Lex, qui se frottait les poignets d'un air méfiant envers Kaleth. Alors, le grand blond le poussa brutalement en arrière, lui faisant perdre l'équilibre, tandis que, de son côté, le plus trapu lui envoyait un crochet du droit dans l'angle de la mâchoire, le jetant au sol. Aranarth s'effondra à plat ventre sur la pierre, et commença à rouler sur lui-même, le souffle court, lorsqu'un pied surgi de nulle part vint peser entre ses deux omoplates, le repoussant vicieusement au sol. Ne parvenant pas à se redresser malgré ses efforts, Aranarth entendit la voix de Kaleth résonner dans le fond de la pièce :

"Bien. Visiblement, tu n'as pas bien intégré la hiérarchie des rôles qui t'entourent. Mes amis vont se faire un plaisir de t'enseigner ce qui advient de ceux qui me manquent de respect.

Ensuite, il sera toujours temps de reparler de ce que tu sais... ou pas."

Et Kaleth fit demi-tour, distrait par autre-chose qui venait d'emplir son esprit. Alors qu'il quittait la pièce qui résonnait déjà des sons du passage à tabac infligé à l'humain, l'elfe aux yeux gris interrogea du regard un jeune garçon, d'une petite dizaine d'années, à peine, et qui lui parla d'une voix intimidée mais claire :

"Le vieux Parric vous fait dire que quelqu'un vous attend devant l'auberge, Monsieur."

Kaleth hocha lentement la tête, congédiant ce jeune coursier de la Guilde. Celui-ci s'en fut, guilleret, certainement heureux de s'être fait remarquer par le maître de la Guilde : qui sait ? Peut-être serait-il prochainement dispensé de la corvée de nettoyage du sol du premier étage ... Mais Kaleth revint à ce qui le préoccupait : ainsi, Parric, qui faisait d'ordinaire la manche dans la rue en prétendant être aveugle, avait remarqué quelque chose. Intrigué, l'elfe s'éloigna vers les escaliers, pensif.

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2011] Entretien sous Fornost   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2011] Entretien sous Fornost
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Preval di Ministah bay talonl avant 2011
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Transferts pour 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: L'Eriador :: Arnor :: Fornost
-
Sauter vers: