Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Mer 12 Jan - 21:53

Le jour s'était levé sur le palais de Serenya. Les rayons du soleil s'étaient montré timidement par peur de la tirer de son sommeil. A présent, ils illuminaient de leur éclat les pierres blanches qui composaient les murs. Les fleurs des jardins embaumaient l'air de leur parfum exotique. Les fumets des cuisines se dispersaient dans les couloirs et attiraient les politiciens gras et verreux vers la salle à manger. Tous se regroupait, sauf la Reine qui ne mangeait qu'avec ceux qu'elles voulaient voir. Il n'était pas exactement l'heure du repas, mais les conseillers ne se souciaient guère des horaires. Leur appétit glouton les rendaient comme zombifiés.

Kyros avait passé la matinée sans sa protégée, là ou personne n'aurait eu l'idée de le chercher. Il courait vers la grande salle pour la rejoindre, un objet emballé dans un linge azur à la main. Les deux tigres le coursaient juste derrière, effrayant les servantes. Leur air de prédateur faisaient hurler les dames de la cour de Khand. Il fit un virage serré dans un couloir tournant sur la gauche, puis il poussa une lourde porte, ses gros matous s'arrêtant derrière lui. On entendit un grondement dans la salle du trône, Serenya regarda de loin qui arrivait. Tel un faucon, il se dressa pour la chercher du regard. Il l'aperçut vite et commença à détaler dans sa direction. Kyros se prit dans ses pattes, et tomba lourdement sur le sol. Il était tellement heureux que cette chute ne lui fit ni chaud ni froid. Un des tigres, excité par la course, lui sauta dessus, l'autre arriva derrière. D'une gifle innofensif, il le poussa.

- Allez laisse-moi gros béta va.

Il se redressa le plus rapidement possible et reprit le même chemin, toujours aussi pressé. Il s'arrêta pile à deux mètres de sa majesté et faillit tomber en arrière en glissant. Il s'essuia le pantalon avant de s'incliner dignement devant elle.

- Votre radiance, je vous salue. J'ai ici un présent pour vous, s'il-vous plait, acceptez-le.

Le posant sur la tête de Tiara, son tigre, il lui dit:

- Apporte-le lui.

Avec une démarche aussi majestueuse que pesante, Tiara alla jusqu'au pied de Serenya.

- Ouvrez-le je vous en conjure, ce suspens me tue.

A l'intérieur du tissu, un pendentif serti d'un saphir attenddait d'être mis à la lumière pour scintiller. La chaine était en or et fine.
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Jeu 13 Jan - 20:58

Kyros... Je n'eus même pas besoin de chercher du regard l'agitateur que je savais déjà qui venait semer la pagaille. Mon garde du corps avait toujours eu un don pour se faire remarquer. Ainsi, lorsqu'il promenait avec lui nos deux chatons, c'était l'émeute. Ces dames gesticulaient, effrayées autant par la vue des tigre que pas celle de Kyros ; alors que ces messieurs, indignés que je ne leur prêta plus la moindre attention, laissaient passer Kyros à regret.
Ce jour-là, particulièrement, mon protecteur avait l'air surexcité. Encore plus que d'habitude, s'entend.

Intriguée en le voyant courir comme un fou dans ma direction, je me dressai sur mon trône, posant mon regard sur sa silhouette juste au moment où il s'étalait par terre. Malgré sa chute comique et Tiara qui se jeta sur lui, aucun des courtisons présents s'esquissa le moindre sourire.
J'étais la seule autorisée à me moquer gentiment de lui, naturellement. Au Palais, Kyros était redouté et il était de notoriété publique qu'il était pour le moins nerveux. Aussi, personne ne se risquait à la moindre remarque devant lui. En bonne hypocrite, il allait de soit que la Cour n'en disait pas moins derrière son dos.
Tous échangèrent donc des regards lourds de sens lorsque Kyros déboula près de moi, manquant une fois de plus de tomber à la renverse, visiblement angoissé.

Un sourire m'échappa alors qu'il posait sur l'un de ses compagnons de jeu un petit paquet de tissu azur et lui ordonnait de me l'apporter. Etonnée, je levai un sourcil amusé; Kyros me sembla rosir légèrement.
Il était si embarrassé que j'ouvris son présent sans protester, avec mille précautions. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'extraordinaire, Kyros n'était pas bien payé du tout. Il fallait presque l'obligé à accepter de recevoir quelque chose contre ma protection, à vrai dire! Enfin, toujours était-il que Kyros était loin de rouler sur l'or.

De ce fait, je ne pu qu'être éblouie par le bijoux qui se révéla sous le lin. Un saphir! Mes yeux s'agrandirent légèrement devant la scintillante pierre, qui, malgré sa petite taille, brillait de mille feux. Entre mes doigts, une fine chaîne d'or dégoulinait, si légère qu'elle pesait à peine plus que l'air.
Diantre, il était magnifique...
M'efforçant de lâcher le bijoux des yeux, je rapportai mon attention sur Kyros. Une question s'imposa alors à moi. Comment avait-il pu se procurer un tel joyaux? La piererie vallait une petite fortune, et Kyros n'était, en somme, qu'un roturier. Je fronçai alors légèrement les sourcils. Il ne pouvait tout de même pas l'avoir volé?

Désireuse d'en être certaine, je descendis de mon siège et me diriger vers lui. Congédiant les courtisons d'un signe de main, j'entraînai Kyros dehors. Hébété par si peu de démonstration et visiblement horrifié à l'idée que son présent ne me plaise pas, je le rassurai d'un ton sec alors que nous sortions prendre l'air.
De toutes façons, je n'avais pas faim et les courtisans m'agaçaient.
Le temps était radieux, comme toujours. Le saphir explosa de couleur dès que nous fûmes au soleil, son aura bleuté semblait même colorer la main dans laquelle je le tenais. Décidément, cette pierre était d'une pureté invraisemblable. Aucun de mes diamants ne brillait avec tant d'éclat!
C'était d'autant plus louche.

M'asseyant sur les marches de marbre, notre endroit favoris pour discuter, je l'invitai à faire de même. Tiara et son amie tigre firent de même, se couchant paressement à nos pieds, ne confondant en ronronnements adorables.
Je pris un instant de réflexion, contemplant le saphir sous tous les angles pour lui trouver un défaut. Après tout, c'était peut-être un faux. C'aurait été décevant et rassurant mais que nenni! Le cadeau de Kyros était authentique. Sublime. Merveilleux. Bien qu'extrêmement suspect.


"Kyros, où as-tu trouvé ce bijoux? m'enquis-je, méfiante. Connais-tu au moins la valeure d'une telle pièce? Ce saphir est magnifique..."

Soupirant en faisant tourner le pendentif entre mes doigts, je tournai la tête vers Kyros en quête de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Ven 14 Jan - 0:07

Kyros faillit lacher une larme lorsqu'elle lui demanda d'ou provenait la pierre. Elle semblait, aux yeux de Kyros, ne pas lui plaire. Il faillit sangloter, une réaction étrange venant d'un homme aussi dur que lui. Son ton interrogateur l'avait quelques peu effrayé. Pouvait-elle penser que Kyros avait fais quelques choses de mal? Ma foi, il avait peut-être l'air fourbe, dangereux, excité ou cinglé mais il n'en restait pas moins la personne la plus dévouée à sa cause: servir Serenya. Il savait qu'il n'était qu'un larbin parmi d'autre, mais au fond de lui, une once d'espoir était encore vive. Et c'est cette même once qui voulait grandir en s'affirmant au près de la Reine. Reprenant ses esprits et se forçant à ne pas bégayer, il répondit, rouge de timidité:

- Votre Radiance, j'ai demandé à... à ce qu'on taille et enchasse cette pierre il y a bien longtemps. J'ai, j'ai passé la matinée chez l'orfèvre. Je l'avais ramené d'un de mes voyages. Je me disais qu'un aussi beau saphir vous aurait certainement plu. Je l'avais gardé dans mon coffre qui est dans un coin de votre chambre, là ou je range mes rares affaires.

Oui, Kyros avait aussi ses secrets qu'il gardaient dans une malle à cinq verrous, tous ouvrables avec la même clé. Sa joie s'était retranché dans sa gorge et formait une boule qui faisait mal à Kyros. Il était angoissé.

- J'étais tellement heureux de pouvoir enfin vous l'offrir, que j'ai détalé le plus vite possible de l'orfèvrerie. Je me suis même blessé en courant dans le couloir.

Il montra sa manche déchiré et teinté de sang vermillon qui s'échappait d'une griffure. Cette fois-ci, c'était la honte qu'il éprouvait. Etre aussi maladroit devant sa reine alors qu'il était si habile avec sa rapière. Ca ne pouvait être que l'excitation du moment... Si elle avait directement éclatée de joie en voyant le collier, ses chutes n'auraient été que plus nombreuses. Heureusement pour lui ou malheureusement, elle sembla au contraire plutôt fachée à sa vue.

- Je l'ai gardé secrète car vos servantes ont les mains légères sur les objets de valeurs. Je n'aurais pas pu vous l'offrir si quelqu'un avait eu l'audace de le voler. Autant de brillance ne pouvait aller qu'avec le soleil de ma vie, à savoir vous. Vous m'avez accueilli, donné un rôle, une maison et une raison de vivre. Ce... saphir n'est qu'une petite part de ce que je vous dois réellement.

Depuis qu'il s'était rendu dehors, il n'avait osé la regarder, fixant le sol et cherchant quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Ven 14 Jan - 20:57

Kyros n'eut pas une minute de répit durant son récit. Impitoyable, je le couvai mon regard de feu alors qu'il rougissait; comme brûlé par le brasier de mes yeux. Pauvre Kyros... Il butait contre chaque mot, sa voix si faible qu'elle n'était qu'un râle et ses yeux refusaient de quitter le sol.
Je n'avais pas voulu le mettre dans un tel état. Ses prunelles rouges brillaient tant que je crus qu'il allait pleurer. Mon visage à moi n'exprimait rien, toujours couvert de son masque de fer impénétrable. Même mon esprit était figé, refusait d'éprouver le moindre sentiment devant le malheur ou la blessure de Kyros. J'en étais incapable.

Pourtant, je m'étais trompée et l'avait blessé, d'une pierre deux coups. Ce bijoux, c'était le fruit de l'un de ses voyages; pas d'un pillage. Mon erreur n'avait rien à voir avec la confiance que j'avais en lui. Je savais Kyros d'une loyauté inébranlable et d'une dévotion éternelle envers moi. Dans le cadre de sa mission de protection, jamais il ne s'écartait du chemin.
Par contre, pour mon bonheur, j'ignorai jusqu'où il était prêt à aller. Pour ce genre de choses, je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez. Les choix influent sur votre vision du monde.
Moi, j'étais devenue plus ou moins sans coeur. C'était le prix à payer. J'étais ainsi, pour toujours, certainement.

Secouant la tête, me tirant de mes pensées, je laissai un sourire éclairer mon visage. Façade. Il m'arrivait de me trouver si pathétique...Tellement fausse...

"Très bien, Kyros. Dis-je en caressant le petit saphir. Ce pendentif est magnifique, absolument magnifique. Je le met tout de suite."
Rejetant en arrière ma chevelure ondulée, je fit passer le ravissant bijoux autour de mon cou délicat. Le pendentif tombait parfaitement dans le creux de ma poitrine, brillant de mille feux contre ma peau caramélisée.
Cette pierre semblait faite pour moi! Je rivalisai d'autant plus avec le Soleil rayonnant au plus haut. Je me sentais plus belle que jamais, cette minuscule étoilée bleutée contre ma poitrine. Cette pièce serait le joyaux de ma collection. Elle était si jolie... Si parfaite, elle captait toute la lumière pour scintiller plus encore.
Quelle égoïste.

Ne sachant plus vraiment qui je traitai d'égoïste, je décidai d'engager la conversation avec Kyros. Je préférai éviter les longs silences, d'autant que j'étais dans un jour trouble comme cela m'arrivait parfois, je me sentais bizarre.

"Ainsi, cette pierre t'as fait penser à moi... Pourquoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Sam 15 Jan - 16:28

- Même dans la nuit, on sait qu'elle est resplendissante, et sous cette beauté se cache quelque choses d'incassable, qui ne se brisera jamais. Je dois vous avouer que parfois, avant de m'assoupir au pied de votre lit, je vous regarde dormir en montant la garde. Vous, vous êtes endormi et moi j'ai la main sur le manche de ma rapière, guettant la moindre menace. Au bout de six ou sept heures, je me décide à me reposer. Je pose mon arme et admire votre visage, puis je tombe dans les bras de morphée, appuié contre la commode pour une ou deux heures avant de me relever pour continuer mon devoir. Lorsque vous vous reveillez, je suis là, prêt à vous accompagner toute la journée partout ou vous irez.

Il releva la tête et regarda au loin, par de là les murailles et les tours de guets. Ses yeux se fixèrent sur un pic montagneux grisé. Soudain, il se rappela ce chant que son frère avait coutume de chanter autrefois.

"Perdue tout au loin,
Se cache une belle,
Beauté éternelle,
Aux yeux teintés d'or..."

Alors qu'il marquait un temps dans ses explications, il y pensa sans vraiment le vouloir. Il bougeait très légèrement les lèvres en se les remémorant. Serait-ce de Serenya que ce chant parlait ? Il n'avait jamais fais le rapprochement mais maintenant qu'il y pensait, tout pouvait être lié. Il secoua la tête.

"D'un battement de cil,
Détruit une ville..."

Les paroles montaient dans les tons et devenaient de plus en plus claires, bien qu'il ne veuille pas les entendre.

- Voila pourquoi ce saphir me fait penser à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Lun 17 Jan - 21:05

[J't'avais dit, ça tourne pas rond. x)]

Impassible, j'écoutai Kyros en faisant tournicoter le pendentif entre mes doigts. En l'entendant avouer ses activités nocturnes, un curieux frisson me parcouru l'échine. En soit, Kyros ne faisait absolument rien de mal en me regardant dormir. Il ne me touchait jamais et montait la garde toute la nuit. Mon garde personnel faisait même très bien son travail... Mais quelque chose me gênait.
Mais j'eus beau me creuser la tête, je ne voyais vraiment pourquoi savoir qu'il m'observait la nuit me faisait tant d'effet. Je me trouvais troublée, presque en colère de savoir que quelqu'un me voyait au naturel: paisible, inoffensive... Et surtout terriblement, atrocement, abominablement humaine.

Personne ne pouvait imaginer ce que le mot "humain" représentait pour moi.

M'efforçant de demeurer calme, je contemplai mon bijoux. Kyros avait parlé que sous la sublime enveloppe de la pierre se trouvait un coeur incassable et avait dit qu'entre autre, c'était ce qui l'avait fait penser à moi. Vraiment...?
Hum, oui. Logique, parfaitement logique. Totalement évident. Ma question était stupide. Il était vrai que je ressemblait énormément à ce saphir, sans aucun doute!
Sans aucun doute...
Soupirant, je laissai retomber le pendentif contre ma poitrine. J'eus froid en le sentant contre ma poitrine. Le métal, sans aucun doute!
Sans aucun doute...
Sur le coup, j'en perdis mes mots. En fond, j'entendais très légèrement Kyros qui fredonnait un air qui ne me disait rien. Il ne chantait pas assez fort pour que je capta les paroles; mais il avait l'air perdu dans ses pensées.

A ses pieds, Tiara somnolait en ronronnant de toutes ses forces, frottant sa tête contre la botte de Kyros. Curieusement, les tigres ne s'approchaient jamais de moi. Pour une raison inconnue, ils suivaient Kyros partout mais gardaient toujours leurs distances avec moi. Je ne devais pas leur inspirait confiance. En même temps, Kyros était d'une familiarité frôlant l'indécence avec eux. Il finirait par se faire mal.
Je le lui avait toujours dit.
Mais visiblement, Kyros préférait la compagnie des animaux à celle des humains. A mon sens, ce n'était pas si stupide.

Néanmoins, j'en avais assez de voir Kyros accaparé par le paysage et les tigres par ce-dernier. Et puis le Soleil me tapait sur la tête, je ne tournai pas rond, ce jour-là. Me levant d'un bond, je déclarai à Kyros avec un sourire forcé:

"Nous montons, Kyros. Ce Soleil me fatigue. Pourquoi ne pas aller se rafraîchir? Oh, et puis laisses les chatons ici, je te pris. "
Revenir en haut Aller en bas
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Mar 18 Jan - 22:18

Kyros sursauta lorsque Serenya se leva. Il sortit subitement de ses pensées, secoué par la soudaine énergie de la Reine. Un peu confus, il se leva et caressa ses deux compagnons félins. Il leur glissa à l'oreille de rester dans les jardins. Les deux matous géants continuèrent à se prélasser au soleil qui accablait tant Serenya. Ses sauts d'humeurs n'était pas commun, mais au même temps, qu'ets-ce qui est vraiment commun chez Serenya ? Sa beauté? Au que non, loin de là. Jamais de vie d'humain l'on avait vu un tel charisme, un tel corps, un tel visage... Kyros soupira longuement et se plaça au coté de sa maitresse. Tout deux montèrent les marches, franchirent la grande porte arrière, se rendirent dans le hall et prirent les escaliers menant à l'étage des quartiers royaux. Là, ils allèrent en direction de la chambre de Serenya, ayant tout d'abord donné l'ordre d'apporter quelques raffraichissement. Kyros poussa la porte de la chambre.

Kyros pâlit soudainement, les yeux braqués sur le fond de la pièce. Il fit un pas en arrière, n'en croyant pas ses yeux. Serenya, arrêtée à son coté le regarda. Il sentit les battements de son coeur chutés subitement, puis doublés de cadence, comme pour se libérer de sa cage toracique. Appuié contre le mur se trouvais un coffre, son coffre. Ouvert, profané, quelques parchemins éparpillés sur le sol, chiffonés et souillés par des traces de pas. Kyros courut, sprinta et glissa sur les genoux pour franchir les quelques mètres qui les distançait. Il s'aggripa au bord en bois. Tout était en désordre, les serrures avaient été arrachées. On avait pillé son jardin secret.

Ses yeux devinrent complètement rouges, recouverts par la teinte de ses iris. Il poussa un hurlement horrible, pareil à celui d'un torturé, les mains dans les cheveux, à la limite de se les arracher. Il se recroquevilla, le dos courbé. Le hurlement s'arreta net. Kyros se leva lentement, dégainant sa rapière. Sa folie avait triomphé, il était meurtri de l'intérieur. Jetant son arme au pied de la reine et attrapant un des papiers sur le sol, il tomba lourdement sur les genoux. Sur le parchemin, le visage de Serenya avait été reproduit à la plume, quelques taches ci et là avait marqué la page sur les bords. Au bas, quelques ratures transcrivaient un texte incompréhensible, unique reste de l'intellecte du garde du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Jeu 20 Jan - 0:31

Enfer et damnation, non!

Son hurlement me parvint aux oreilles avant même que je me rende compte de ce qui se passait. Trop lente, trop humaine. Mon regard n'eus même pas le temps de balayer la pièce! Et je ne pus pas non plus amorcer le moindre mouvement pour retenir et canaliser mon garde. C'était trop tard.
La bombe, qui, vicieuse, se terrait dans un coin de son esprit venait d'exploser avec une violence inouïe, ahurissante... effrayante.
Même moi, la grande Serenya de Khand, j'eus un mouvement de recul incontrôlé lorsque son cri résonna dans la salle, me déchirant les tympans alors qu'il se roulait en boule. Pitoyable, torturé, meurtri.

Cette image de mon garde du corps s'imposa alors à moi, dans toute son horreur. Kyros était blessé, profondément. Je voyais presque ses blessures, discerner quasiment son âme déchirée. Jamais je ne l'avais considéré sous cet angle.
Pour moi, Kyros était un protecteur. Quelqu'un de confiance, de bien, à qui je confirai ma vie s'il le fallait... Peut-être avais-je eu tendance à oublier qu'avant tout, Kyros était un...un fou.
Depuis notre rencontre, je savais. Je savais qu'il n'était pas "normal", et je l'avais accepté. Naïvement, peut-être. J'avais espéré que ma présence l'apaiserait. J'avais eu raison, un temps.
Mais à présent, le réalité me revenait en pleine face. C'en étais presque douloureux, et les avertissements de Melek me parurent d'un coup beaucoup plus sensés. Jamais je n'avais eu à assister à une "crise" de mon garde personnel. Et à présent, je ne savais comme réagir... J'étais impuissante.

Le calmer? Impossible. Lui hurler dessus? Impossible. Le renvoyer? Impossible. Je ne voyais aucune solution mais je ne pouvais rester indifférente à un tel éclat. Je n'étais pas en colère. Ca non! Et je n'avais aucune envie de lui reprocher son manque de tenue. Kyros était traumatisé.
Même moi, il me suppliait de ne pas fouiller son coffre. Pourquoi donc? Je m'étais toujours poser cette question, et je ne pu comprendre qu'en détaillait les parchemins au sol. Des dessins, des dizaines et des dizaines de dessins.
Et tous représentant une seule et même personne: Moi.
Moi; conquérante, royal, arpentant je ne sais quel lieux, cheveux au vent. Moi; fixant un point à l'horizon, déterminée. Moi; glaciale, sous toutes les coutures.

Mais, aussi étrange que celui puisse paraître, les esquisses froides de ma personne était minoritaire, largement. La Reine était loin de gagner, battue à plate couture par une femme. Une autre femme. Elle dormait, riait, pensait, rêvait, souriait, soupirait... Je la reconnue à peine, elle me semblait étrangère. Pourtant, ses traits me disaient vaguement quelque chose. Mais qui?
Oh, je ne l'aimais pas! Elle m'était même totalement antipathique. Bien moins jolie que la Reine, bien moins intéressante, bien moins charismatique. Elle était terriblement banale, cette femme qui dormait. Affreusement humaine et tellement commune! Une femme. Juste une femme.
Misérable!
Comptait-elle plus que Moi, dans l'esprit de Kyros?! Se pouvait-il que si banale créature puisse prendre plus de place que moi, la Reine de Khand, dans le coeur de mes hommes? Non, impossible!


"Je... Cette femme, qu'a-t-elle de si particulier?"Lâchai-je en attrapant un portrait de la femme endormie, réfrigérante.
Revenir en haut Aller en bas
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Dim 23 Jan - 22:22

[Kyros en mode Sméagol, ça devient n'importe quoi]

Sanglotant, les yeux en feu et la poitrine meurtrie par des crampes et des spasmes, il prononça les quelques mots qui voulurent bien s'échapper de sa bouche. Kyros divaguait, perdu dans le labyrinthe de son esprit, formé par les ruines de sa déscence.

- ...Per, due, tout, au loin... Elle est morte ! ...Se ca, che, une plaine... Morte par ta faute !!! comme poignardé, il se recroquevilla, touchant le sol avec son front, ...Beau, té éternelle... et celle-ci mourra aussi, pourquoi me fais-tu ça? , parce que tu es mauvais, indigne et fourbe, non, non! NON !

Kyros interromput son monologue, cessant de parler avec son inconscient. Quelques choses avait changé. Sa respiration semblait bloqué. Il avait du mal à respirer. Stressé, il avait perdu ses instincts primaires et ne parvenait plus à inspirerr. Il prenait de grandes respirations, semblables à celles de quelqu'un qui essayait de vomir de son plein gré. Il attrapa sa gorge, comme pour tenter de la débloquer. Trop tard... si personne ne l'aidait, il y resterait.

Il attrapa le molet de Serenya, la suppliant de l'aider. Qui aurait cru que la première qu'il la toucherait, c'était en telle situation ? Jamais il n'avait osé prendre sa main pour la baiser en signe de salut ou ne serait-ce que la froler lorsqu'il marchait à ses cotés. Jamais, jamais... Il n'avait pas le temps d'y penser, sa vie était en jeu. Il attendait l'aide de la reine, agonisant dans son étouffement. Kyros leva les yeux, apercevant l'éclat du bijou bleu au-dessus de la poitrine de Serenya. Ce fut le point qui attira son regard, cette lueur azur traversée par les rayons du soleil qui arrivait depuis la fenêtre.

[Désolé, j'ai du mal avec le clavier aujourd'hui. J'ai du retard par rapport à la date que je t'avais donné pour ma réponse. Je suis confus.]
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Mar 25 Jan - 21:27

Un "Ah!" de stupéfaction m'échappa lorsque Kyros m'agrippa la jambe. Il m'avait sauté dessus, je ne plaisante pas. Je faillis même tomber tant il attrapa mon mollet brutalement. Une bouffée au colère gonfla en moi dès que ses doigts d'homme touchèrent ma peau. Comment osait-il?! Personne n'était autorisé à me toucher. Dans mon Palais, la simple pensée d'un contacte physique avec moi était sévèrement punis.
Y songer, c'était se considérer comme digne de me toucher, d'être mon égal.

Par conséquent, j'aurais dû en retourner une à Kyros... mais je ne le fis pas. Il se mourrait sous mes yeux, cherchant son souffle, ses lèvres bleuissant à mesure que je le considérai sans rien faire. Appeler quelqu'un, c'était signer l'arrêt de mort de Kyros. Les gardes interprétaient toujours tout. Un simple appel à l'aide, une vision de Kyros cramponnant ma sainte jambe et c'était la décapitation sans procès.
Et dément ou pas, je refusai qu'il meure. Pas seulement par intérêt; mais aussi parce que...
Mon regards descendit automatiquement vers le parchemin que je tenais encore à bout de bras. Je sursautai carrément en considérant de nouveau la belle endormie.
Elle me faisait froid dans le dos. Je rapportai ensuite mon regard sur Kyros qui agonisait à mes pieds sans que j'y prête grande attention.

Je ne réalisai pas encore à quel point ma réaction était grave, sans appelle. Je n'éprouvai rien, absolument rien, en le voyant me supplier de l'aider. Plus tard, ses instants seraient l'arme dont j'aurais tant de mal à me protéger... Mais je ne réalisai pas encore à quel point mon cas était terrible. Pas encore.
Pour moi, le voir ainsi c'était voir sa sécurité périr. Parfaitement! Rien d'autre! Rien! Je vous le ju... Ah!

"Kyros... L'appelai-je de ma voix glaciale. Kyros? Kyros, regardes-moi. Regardes-moi!

Mon ton avait monté d'un cran, si bien que mon garde personnel fut forcé d'affronter mon regard. Impassible, je dégageai alors sans peine ma jambe, Kyros hypnoisé par mon regard de braise.
"Respires, ce n'est pas un ordre. Calmes-toi. Tu le peux, aller! Je suis là..."
Je ne souris pas, me contenant de le fixer obstinément.
Aller Kyros, aller... Et ne remarques surtout pas que ton parchemin, je le froisse. Je le froisse, ton dessin. Mais je le garde discrètement dans ma paume.
Revenir en haut Aller en bas
Kyros
Garde du corps de la Reine de Khand
avatar

Messages : 17

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Jeu 27 Jan - 21:18

"Es... ire Ky...os ... e ... n'ai a un o..dre."

Assourdi, il ne distinguait pas les paroles que Serenya lui destinait. Tout était flou, flou à cause de ses larmes, flou à cause de sa respiration. Son coeur cessait progressivement de battre, au fil des secondes. Il pouvait presque déjà apercevoir l'autre coté du monde, l'autre réalité dans laquelle il allait basculer. Ce n'est qu'après quelques courts instants qu'il aperçut dans la main de la Reine, son dessin, son portrait dans lequel il avait mis tant d'amour, tant de passion. Et au coeur de la feuille, il put voir, avant que Serenya ne la chifonne, le visage de celle qu'il aimait. Oui, cette femme qui la dégoutait tant, c'était celle que Kyros avait appris à connaitre. Peu importe son air glacial et cruelle. Derrière cette coquille d' "impératrice", il avait eu la chance de voir Serenya la douce, celle que les autres n'avait jamais vu, et qu'il ne verrait probablement jamais.

Le coeur repartit subitement, enragée par la destruction de son oeuvre. Des veines jaillisaient de sa peau devenue écarlate. Des pulsions l'obligeaient à forcer sur ses bras. Il se relevait doucement. Soudainement, Kyros cracha plusieurs gorgées de sang. Le sol fut maculé de rouge, tout comme les lèvres du garde. Il se redressa le plus lentement possible, se plaçant devant Serenya, le visage très légèrement penché vers l'avant. Le rouge qui avait envahi ses globes oculaires revinrent dans ses pupilles, comme hapé par un gouffre sans fin. Il regarda un instant la Reine dans les yeux, au même moment que ses yeux redevenaient normaux.

- Je vous ai... touché ?
Revenir en haut Aller en bas
Serenya
Reine de Khand
avatar

Messages : 39

Fiche-personnage
Race et Origine: Humaine
Bourse: 5000
Equipement:

MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   Jeu 27 Jan - 23:28

Mes narines palpitèrent légèrement, dès que Kyros osa porter son regard dans le mien. Mon corps se tendit, mes yeux se plissèrent légèrement; ce qui voulait tout dire. J'étais tendue au maximum, fixant Kyros de mon regard brûlant.
Très drôle, vraiment très drôle. Une partie de mon esprit se riait de ce garçon si prétentieux, hilare devant tant de naïveté. Lui, lui et ses stupide dessins qui me retournaient l'estomac, me faire de l'effet? Et mieux encore, me toucher? C'est-à-dire faire que je laissai s'exprimer mon coeur?
Risible!
Stupide!
Ridicule!

Et pourtant, j'étais loin de rire. On peut même dire que j'étais sur la défensive, mon masque n'exprimant certes pas la moindre faiblesse, mais pas non plus une franche contradiction. Mon habituel visage fermé n'exprimait en soit rien. Seuls mes yeux flamboyants témoignaient de la révolution qui se menait dans ma sainte cervelle. Une foule de pensées -pas de sentiments- déferlait dans ma tête.
Kyros venait de réussir à me donner mal au crâne. Aussi, tel un serpent particulièrement venimeux, je ne répondis pas à sa question. Je ne m'abaissai pas à répondre à ce genre d'inepties, les délires de mon garde du corps n'étaient pas les miens. D'ailleurs, j'estimai l'avoir assez vu pour la journée.
Sans l'ombre d'un sourire ni d'un geste amical, je tournai alors les talons, l'esquisse de Kyros toujours dans ma main.
Je n'accordai plus un regard à mon garde et claquer derrière moi la porte avec une violence inouïe.

Cette porte qui claqua fort sonna comme un gong fatal et définitif. Je venais, une fois de plus, d'enfermer mon humanité. Parquant Serenya dans cette chambre, j'étais enfin tranquille. Ma pression retomba d'un coup, alors qu'un courtisan de passage s'inclinait profondément devant moi. Je lui adressai alors mon fabuleux sourire faussement amical.
Il n'y avait aucune raison de douter, en réalité. Les dessins de Kyros étaient seulement le fruit de son imagination monstrueuse et débridée. Il voyait des choses qui n'existaient pas. La femme, l'humaine, elle n'existait pas.
Elle n'existait plus. Ou du moins, elle se terrait profondément en moi, la tête sous l'eau. Je l'empêcherai toujours de remonter. Qu'elle s'étouffe, qu'elle meurt, là était mon souhait le plus cher. Elle n'avait rien à faire dans la tête de la Reine de Khand, Serenya.

Aussi, mue d'un soudain élan de frustration, je balançai le dessin de Kyros par terre. Là, je fus satisfaite. Mais je ne parvins pas à sourire, seulement à passer devant Serenya qui, fragile et sans intérêt, ne protesta pas. L'humaine, elle ne proteste jamais. Elle se tait, parce qu'elle n'a rien à dire. Je crois qu'avec le temps, elle était devenue muette.
Muette, ligotée, enfermée... Mais pas morte. Elle était toujours là, parfois j'entendais vaguement sa voix, cette voix qui me rendait malade. Cette voix que j'aurais voulu ne plus jamais entendre mais, que, ces derniers temps, j'entendais.

Oh, elle finirait par mourir pour de bon, et se taire... Ou bien exploser. Mais en ce cas, le grand saut se ferait à deux. Elle et moi. Moi et elle. Deux parties de mon âmes qui ne pouvaient cohabiter. Et qui se battraient... jusqu'à la fin.


[Fin du RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2011]Pour votre radiance [Kyros-Serenya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour votre information
» Pour votre santé, mangez pas de l'épicé ! [PV Diana]
» Code pour votre fiche de lien
» Code pour votre fiche de présentation
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: Territoires maléfiques :: Khand :: Khyzilkum
-
Sauter vers: