Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 13:04

Aranarth était parti depuis quelques jours de Minas Tirith, et il arrivait enfin à Fornost. Il était parti seul sans garde ou compagnon pour ne pas attirer l'attention sur lui. La ville semblait bondée, le sacre du roi d'Arnor approchait, et aurait même lieu d'ici quelques jours. Dans une ville suchargée, telle que Fornost l'était à ce moment, il était difficile de trouver la personne recherchée. Aranarth le savait, mais la nuit tombait et il devait avant tout trouver une auberge où passer la nuit.
Il essaya une première auberge, mais elle était pleine. On lui conseilla alors une seconde auberge, où il devait rester quelques lits, ou alors une petite mangeoire dans les environs de Fornost avec un boeuf et un âne pour compagnons, la mangeoire de la ferme dite: "Bête les Hems".

Le capitaine choisir d'aller à l'auberge. Il entra, la salle commune était pleine, l'ambiance musclée. Aranarth, vêtu en civil, mais ayant apporté son arme dans ses bagages, s'approcha tant bien que mal de l'aubergiste... Le bar lui parut manifestement mal famé, mais on lui avait dit qu'il y avait plusieurs niveaux dans cette auberge. Il répugnait, en tant que garde, à laisser sans le contrôler un tel établissement, d'autant que d'après certains de ceux avec qui il avait parlé à Fornost, les sous-sols étaient remplis de filles de joie et il s'y passait des choses louches. Mais il ne devait pas compromettre son identité, il était certain que si il s'affichait comme étant un garde, les gens seraient moins enclins à coopérer avec lui.

Le barman se tourna alors vers lui, ayant fini le service des clients précédents...
Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 16:23

L'aubergiste était un homme d'une carrure impressionnante, assez trapu, les cheveux grisonnants, et qui semblait avoir dépassé la cinquantaine depuis quelques années déjà. Un barbe de quelques jours courait sur ses joues, et son visage exprimait la lassitude d'un barman qui, depuis plusieurs jours, doit faire tourner son établissement en période d'évènement important. Malgré cela, le visage de l'aubergiste illustrait d'autres sentiments : il semblait méfiant, comme toute personne qui rencontre un inconnu, et il semblait évaluer Aranarth, son regard d'un bleu de glace fixant froidement le nouveau-venu.

Pivotant vers le capitaine de Gondor en civil, l'aubergiste lui tendit une main par-dessus son comptoir, un sourire bienveillant éclairant son visage. Lorsque Aranarth serra la main de cet homme, il trouva dans sa poigne une force qu'il n'aurait pas soupçonné, malgré l'imposante carrure de son interlocuteur. Puis, retirant sa main, l'homme au comptoir tendit un bras vers sa gauche, ramenant devant lui une chope et un verre d'un geste expert, tout en saisissant un torchon déjà bien usité dans son autre main. Alors, le regard toujours fié sur Aranarth, il se mit à essuyer vigoureusement le comptoir à l'aide de son chiffon, et engagea la conversation d'une voix qui parut fort sympathique au capitaine de Gondor :

"Bien le bonjour, monsieur. Prenez place je vous en prie : avez-vous besoin d'un lit pour la nuit ? C'est dix pièces d'or par nuitée, maintenant : je n'ai plus de chambres de libre à l'étage, mais il me reste encore des pièces inoccupées à l'étage inférieur.

Ne faites pas attention autour de vous : c'est normal que vous trouviez des gens bizarres, on a toutes sortes de débauchés ici. Mais c'est un établissement sûr, et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles ici. On sait comment traiter les fauteurs de troubles..."
dit-il en glissant un regard à un lourd gourdin et à une arbalète rangés le long du mur derrière lui.

"Au fait, moi c'est Burrich, l'aubergiste. Qu'est-ce que je vous sers ?"

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 18:37

Aranarth était satisfait de la tournure prise par les évènements. En entrant dans l'auberge, certaines préoccupations lui étaient venues à l'esprit.

#
*Il va falloir jouer serré si je veux obtenir des informations de ces gens là.* Avait-il pensé en voyant l'allure du bar. Il n'avait pas peur d'affronter les clients, qui étaient peu recommandable, mais il lui fallait à tout prix éviter d'attirer l'attention sur lui, tout en gagnant leur confiance pour aborder avec eu le sujet qui l'intéressait, sans qu'ils se posent de questions. Le moindre faux pas, et il risquait d'être grillé, et de ne plus pouvoir continuer son enquête, en plus de quoi il lui faudrait sûrement affronter une bonne part des ivrognes et autres malfrats.

En apercevant le barman, le capitaine Lex avait su que cet homme avait bourlingué. Sa carrure était telle qu'Aranarth doutait de pouvoir le battre à mains nues, si il y était poussé. Même l'arme à la main, ce devait être un adversaire de taille. La poignée de main qu'il avait eu avec l'homme n'avait pas démenti son apparence. Mais l'homme ne semblait pas très subtil, Lex pensait avoir là un avantage, encore qu'il devinait en cet homme bien plus d'intelligence qu'il n'y paraissait. Lex était presque sûr que cet homme avait des secrets, passés ou présents. Il ne pouvait avoir été qu'un simple aubergiste. Aranarth se méfait donc. #

Visiblement, ses préoccupation lui donnait un air anxieux, puisque le barman lui avait dit de ne pas faire attention aux "gens bizarres", puis avait vanté la sécurité de son établissement, qui était d'ailleurs, d'après ce que pensait Lex, plus que douteuse dans les faits. Il allait faloir tirer profit de cette apparence: paraître appeuré pouvait être utile. On faisait facilement des confidences à un homme appeuré, et donc apparament manipulable.

Mais le capitaine était satisfait, car cet homme qui disait s'appeler Burrich, engageait de lui-même la conversation. Il fallait jouer le jeu pour tenter d'obtenir à mots couverts des informations sans que l'homme ne s'en rende compte. Lex parla donc d'une voix hésitante, feignant d'être mal à l'aise:
-Heu... De l'eau, si possible. Dites-moi, vous me semblez être un brave homme. Je ne devrais pas vous le dire, mais... Dites moi, pouvez garder ce que je vais dire pour vous, puis-je vous faire une entière confiance?

Le capitaine voulait profiter de la curiosité du barman. En lui faisant croire que c'était lui qui allait confier un secret, il espérait pouvoir en apprendre d'avantage, en adaptant son "jeu" à la réponse du barman. Mais le calcul était-il bon? Pour jouer ce "jeu", il fallait que le barman soit assez intelligent pour vouloir en savoir plus et être intéressé. Là, il pourrait profiter de son avantage et commencer à récolter des bribes d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 19:45

Burrich semblait affairé, occupé qu'il était à astiquer son comptoir. Tout en écoutant Aranarth lui répondre, il jeta des coups d'œil de droite et de gauche, vérifiant qu'aucun autre client ne désirait être servi pour le moment. Saisissant un verre devant lui, il le remplit d'eau d'un air absent, avant de le faire glisser vers Aranarth. Puis il reprit son travail, entreprenant de rendre le comptoir lisse et brillant... jusqu'à ce que Lex éveille son attention par une question ambigüe qui le laissa perplexe durant un instant. Cet homme ne savait-il pas que toute information se monnaye, et ne se donne en aucun cas ? Et pourquoi voulait-il la confiance d'un tavernier ?

La mine pensive, méfiant au possible, Burrich interrompit son travail de nettoyage machinal du bar, et, plissant les paupières, se pencha en avant, murmurant :

"Faites attention à ce que vous dites, c'est un conseil, l'ami. Ici, les murs ont des oreilles, et tous les établissements sont surveillés. Mais avec moi, y'a aucun risque, je suis là que pour remplacer mon frère pour la période du sacre ; il prend du repos."

Revenant à son occupation favorite, l'aubergiste reprit son chiffon tut en empochant deux pièces venues d'un autre usager. Tout en tendant la chope de bière qu'on venait de lui acheter, Burrich parla de nouveau, d'une voix de nouveau normale :

"Qu'est-ce que vous voulez, au juste ? Et je vous signale que c'est deux pièces pour chaque boisson autre que de l'eau, au cas où vous auriez soif."

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 20:53

Aranarth ne savait pas ce qu'il devait faire, il hésitait. Continuer à mentir? Oui, mais quel mensonge inventer. Il en fallait un suffisament discret pour passer inaperçu. Le mieux était d'inventer un mensonge partiel, qui se basiat sur des faits réels, mais modifiés pour les besoins de Lex. Il avait bien une idée en tête, mais, au fond de lui, il en avait, il devait le reconnaitre, un peu peur. Cependant, il avait très peu de temps pour se décider à jouer ou non le coup risqué qu'il vennait d'imaginer. Il n'aurait plus la possibilité de reculer si il se lançait, mais il n'était pas sûr d'aboutir sans se lancer.
Tandis qu'il réfléchissait à toute allure, il promena craintivement son regard sur toute la salle, faisant semblant de vouloir vérifier que personne ne l'espionnait, à moitié pour gagner du temps, à moitié pour jouer son rôle d'anxieux. Cela lui permettait aussi réellement de voir la salle dans son ensemble. Son regard passa entre autre sur une petite femme aux cheveux noirs, qui semblait jeune, et au moins aussi embarassé que lui, et beaucoup plus apeurée. Le mot terrifiée était presque un euphémisme en la voyant: il aurait dit qu'elle était à la limite de mourir de peur.

Cette vision lui donna le courage de passer à l'action. Il allait peut être regretter ce qu'il allait faire, le payer de plus que sa vie, mais il n'aurait pas supporté d'avoir des morts sur la conscience. Si la meurtière refrappait et qu'il n'avait pas tout tenté pour l'arrêter, à n'importe quel prix, il se sentirait responsable de n'avoir pas agi par lâcheté. Lui même n'aurait pas hésiter à risquer sa vie ou celles de ces camarades les soldats pour faire son travail, il avait déjà mis sa vie en danger quand il avait fallu arrêter des meurtriers.

Mais là, il risquait bien plus gros. Les circonstances était très différentes de ce qu'il avait l'habitude de vivre. Il était seul, dans un quartier où il n'avait en cas de problème pas d'aide à attendre de quiconque. Si son plan ratait, si il avait mal estimé le comportement du barman, c'en était fait de lui, il allait tout droit à la fosse ou passer le reste de sa vie enchaîné dans une cave obscure. Cela, c'était encore acceptable, mais si on découvrait sa femme et qu'on s'en servait contre lui ou juste pour le faire souffrir.

Le capitaine prit une grande inspiration, puis parla. Il avait moins de mal à feindre la peur, maintenant qu'il la ressentait vraiment.
-Alors, pour la chambre, je me contenterai de ce que vous avez, l'étage inférieur. Voilà, 10 pièces d'or. Je m'appelle Ongar. Mon métier est proche de celui de colporteur itinérant, puisque j'achète et je vends de tout ce que trouve partout où il y a du monde. Comme il y a du monde à Fornost, je suis à Fornost.

Lex avait mis tout le talent dont il était capable dans cette fausse description. Il était très important qu'on ne puisse pas savoir quoi que ce soit sur Iodel, sa femme. Elle ne devait pas être mêlée à cette affaire, on ne devait pas pouvoir faire le lien entre lui et elle. Après la description de sa fausse identité, inventée de toutes pièces, il continua sur le réel sujet.

-Mais... Pas que pour cette raison. Figurez vous que j'étais à Minas Tirith, il y a peu. J'y ai vu un femme tuer de sa main six personnes. Je l'ai suivie jusqu'ici. Je compte bien lui faire monnayer mon silence. Mais elle m'a semé à l'arrivée à Fornost. Vous avez surement, en tant que barman, des oreilles partout. Tout ce que vous demande, c'est que vous nous arrangiez une rencontre avec cette personne. Ne me faites pas croire que ce n'est pas à votre portée, je ne vous croirai pas. Arrangez cette rencontre, et il y a au bas mot 1000 pièces d'or pour vous. Je compte sur vous.

Aranarth avait joué cartes sur table, mentant sur toute la ligne, en espérant que le barman pourrait bientôt le faire entrer en contact avec l'assassine, et en jouant le maître chanteur. Risqué, mais probablement très efficace quand on connait les barmen.
Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Lun 20 Déc - 22:38

L'aubergiste s'arrêta carrément d'essuyer son comptoir, le visage devenu carrément suspicieux, et encaissa rapidement les pièces d'or : que voulait cet individu trop curieux ? Il ne fallait pas poser ce type de questions, c'était... il ne fallait pas ! C'était dangereux de se renseigner sur un assassinat... ça obligeait à faire jouer les contacts vers la Guilde de l'Ombre, et ils n'aimaient pas qu'on pose des questions. Donc les gens qui posaient des questions n'obtenaient pas souvent de réponses... Donc ils n'étaient pas les bienvenus, car ils attiraient les ennuis ! Mais en même temps, ça payait bien...

Fixant Aranarth dans les yeux, Burrich posa son torchon, et s'accouda au comptoir, l'air embarrassé. Il hésita, regardant d'un côté, puis de l'autre, terriblement incertain quant à la marche à suivre :

"Il faut que vous compreniez que... les gens de la Guilde n'aiment pas recevoir de questions sur certains points... Or, si l'assassinat dont vous parlez s'est passé du fait de la Guilde, ils ne seront pas bien disposés à mon égard... ni au votre."

L'aubergiste reprit son torchon, et astiqua fermement un ou deux centimètres carrés de son comptoir, avant de reposer son chiffon et d'hésiter de nouveau. Puis, prenant de nouveau la parole, il se passa la langue sur les lèvre savant de déclarer d'un air pincé :

"Bon... disons que je ne promet rien, hein ? Je vais ... essayer... enfin bon, je vais y réfléchir. Mais il n'y aura en tous cas pas de réponse avant au moins ... au moins quelques jours, en fait. Donc il va falloir compter plusieurs nuits d'avance ici..."

C'était ça : son sens des affaires revenait ! Bon, il fallait qu'il se bouge, maintenant : le bonhomme venait de demander des informations, il fallait qu'il essaie de les obtenir... mais avant, il fallait qu'il s'assure d'obtenir l'argent pour lequel il allait prendre autant de risques... d'autant plus

"C'est payable d'avance, sinon je ne marche pas. Les contacts, ça se paye, et les miens sont plutôt chers... Or je ne suis pas disposé à payer de mon argent le coût des renseignements. Donc je veux voir l'argent, et ... ensuite je vous mène à votre "chambre", bien évidemment."

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Mar 21 Déc - 0:13

Aranarth pesta intérieurement. Il n'avait pas pu économiser beaucoup d'argent depuis qu'il avait emménagé avec Iodel dans une maison de Minas Tirith. Comme toujours, l'argent était le problème de la famille Lex. Ses parents manquaient d'argent, il devait leur en envoyer pour les aider à vivre confortablement, tandis que ceux-ci viellissaient. Aranarth avait le sentiment qu'il allait devoir payer de sa poche, car jamais ses supérieurs ne consentiraient à lui payer une somme supérieure à 50 £ pour une enquête.
Il faillit perdre ses moyens en pensant à la réaction de Iodel quand il lui raconterait qu'il avait dilapidé l'équivalent de plusieurs mois de solde brut. Elle l'aimait, il en était certain, mais quand même, il n'était pas certain de pouvoir éviter une gifle, et les plusieurs jours pendant lesquels elle le bouderait. Il fallait pourtant choisir...

Mais en tout les cas, il n'avait pas perdu son temps. Ainsi, il existait une guilde? Une guilde qui commanditerait des crimes. Une guilde d'assassins. Lex en eu froid dans le dos. Savoir que quelque part, des gens formaient une guilde qui, sur de simples mots de leurs chefs, pouvaient prendre les vies qu'ils voulaient. Le fait que l'existence de la guilde ne soit pas connue de la garde était encore plus horrifiant pour Lex. Ils avaient donc pu, jusqu'à présent, tuer impunément ceux qu'ils voulaient! *Leur organisation doit être très puissante. S'ils peuvent frapper n'importe où, qui est le prochain ou la prochaine sur la liste? Je dois arrêter cette guilde, et ce à n'importe quel prix.* , pensa Lex.

Son regard se promena encore une fois dans la salle, et s'arrêta encore sur la jeune femme terrifiée. Il y avait de quoi l'être, pensa Lex, et qui qu'elle soit, il compatissait à ses malheurs qui la terrifiaient. Pour gagner du temps, et aussi (surtout) pour clarifier la situation, il demanda à Burrich:
-Et combien ça me coûterai, tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Mar 21 Déc - 20:33

Les yeux de l'aubergiste brillèrent de convoitise alors qu'un raisonnement économique prenait forme dans son esprit. Il gagnait déjà 1000 pièces d'or pour le commission... Pour qu'il obtienne ce que voulait cet inconnu, il allait certainement falloir qu'il paye beaucoup de pots de vins, sans compter les pièces qui serviraient à "graisser des pattes", ni celles destinées à l'éventuelle "prime de sécurité" que demanderaient les agents de la Guilde avant de l'écouter. Tout ça, combiné au fait qu'il voulait garder ses 1000 pièces d'or pour lui... Il repassa la liste de ses contacts dans son esprit, estimant le prix que chacun exigerait, pour arriver à une somme approximative de 900 pièces d'or.

Et s'il comptait 100 pièces d'or de sécurité, il parvenait donc à...

"Cela devrait donc faire 2000 pièces d'or au total, en comptant trois nuits ici dans le prix... payable d'avance, comme de bien entendu."

Dans le même temps, le tenancier songea que cet individu avait de bien vastes ressources, pour un simple marchand de grand chemin. S'il était prêt à investir 2000 pièces d'or dans du renseignement, c'était soit qu'il espérait beaucoup percevoir à la clé, soit qu'il était
inconscient... soit les deux à la fois. Mais quoi qu'il en soit, il devait être autrement plus riche qu'il ne voulait le faire croire... donc il était suspect.

"Vous n'allez peut-être pas déballer tout l'argent ici... Il n'y a pas que des oreilles qui traînent. Suivez-moi, je vais vous montrer
votre piaule, et il sera toujours temps de me payer là-bas, à l'abri de regards indiscrets. Vous y déballerez vos affaires, et nous remonterons ici, hum ?"

Puis, sans attendre de réponse l'aubergiste montra le chemin, s'éclipsant de la grande salle commune. En passant par un escalier qui devait descendre à une sorte de case, il fit un sourire charmeur à l'une des serveuses, puis fit signe à Aranarth de le suivre. Ils descendirent les marches, tournèrent à droite en suivant un étroit couloir, et débouchèrent dans une seconde salle commune, qui se trouvait, elle, à la verticale de la première, un étage plus bas, en fait. Mais l'ambiance y était très différente : ici, des canapés de cuir étaient disposés un peu partout, sans véritable agencement. Des lustres et des chandelles étaient alignés le long des murs, et la salle était un peu moins bondée que la première. Des corps étaient allongés en positions lascives sur les canapés, et quelques femmes en manteaux noirs tournaient dans la salle. L'une d'entre elles s'approcha d'Aranarth, et frotta sensuellement son bras contre la poitrine de Lex, dégageant un pan de son manteau pour exhiber ses formes avantageuses : elle était nue sous le manteau noir. La prostituée fut cependant repoussée d'un unique regard par Burrich, qui entraîna Lex dans un couloir annexe, et, ouvrant une porte d'un coup de pied expert dans le battant, fit signe à Aranarth qu'il était chez lui. Une paillasse abondante avait été arrangée et transformée à l'aide de draps en matelas : c'était sommaire, mais c'était mieux que rien. Lui tendant une clé rouillée, l'aubergiste murmura :

"Prenez garde, tout de même... la Guilde est une organisation très dangereuse, et ses agents ne se posent pas beaucoup de questions... à vrai dire, il n'y a que "Lui" qui décide vraiment ce qu'il veut... Et "Il" est à Fornost en ce moment, prenez donc d'autant plus garde ... la Guilde n'apprécie pas que l'on se renseigne sur elle.


Je ... je ne devrais rien vous dire de plus... Donnez cet argent, et n'en parlons plus... D'ici deux à trois jours, vous aurez, je pense, votre réponse... peut-être même avant, mais n'en parlons plus, je ne veux pas être mêlé à vos histoires, je ne sers que d'intermédiaire.


Faisons vite, la nuit arrive, et il y a besoin de moi là-haut..."

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   Mar 21 Déc - 23:40

2000 pièces d'or! C'était donc un tiers de ses économies qui allaient y passer. Mais tant pis, il ne pouvait pas risquer de compromettre sa couverture, d'autant qu'il en avait apprit encore un élément important sur cette guilde. Elle était dirigée par une seule personne, et cette personne était un homme, et non une femme. Il commençait vraiment à vouloir en savoir plus sur cette guilde.
Mais, si importante qu'ait été pour lui cette découverte, Lex savait que pour l'instant, il devait se concentrer sur son enquête, sur l'assassine qui avait tué sans pitié les six ivrognes de Minas Tirith. Certes, cela pouvait paraître insignifiant par rapport à la découvert de toute une Guilde d'assassins, mais néanmoins, c'était important pour Lex.

Le capitaine suivit donc Burrich au niveau inférieur. Là, dans une grande salle située juste un étage sous la pièce principale du rez de chaussée, on pouvait voir pêle-mêle des filles de joie à l'action avec des clients sur des canapés de cuir à la disposition pour le moins archaïque, et d'autres filles de joie qui circulaient dans la salle vêtues de manteaux noirs, à la recherche de clients.

*Quelles ordures peuvent forcer des pauvres filles à se rabaisser à ce point pour survivre? Sur toutes les filles qui sont là, combien le sont volontairement, et combien d'autres ne sont que la propriété de réseaux de proxénétisme, des esclaves? Dire que ce Burrich est sûrement l'un de leur maquereau, ça me rend malade. Heureusement que j'ai empêché ma femme de venir avec moi.*

Au prix d'un effort pour se contenir, Lex garda les dents serrées et le visage impassible. Quand ils furent au milieu de la pièce, une des prostituées vint se frotter à lui pour lui proposer son corps. Burrich, d'un seul regard, la repoussa pourtant. Cela confirmait qu'il était bien leur proxénète, et qu'apparament, il savait se faire obéir d'elles. Lex avait envie d'agir, de frapper Burrich, de l'arrêter, de libérer ces prostituées. Mais il se retint de faire apparaitre toute émotion.

*Ca ne servirait à rien, se dit-il. Quand bien même j'arriverai à les libérer à à sortir d'ici vivant avec elles, ce qui serait à mon avis très peu probable, la plupart retomberaient dans d'autres réseaux, car elles n'ont rien d'autre pour survivre, et moi pas assez d'argent pour m'occuper d'elles. Sans parler de mon enquête qui tomberait à l'eau.*

Peu après, l'aubergiste le mena dans sa chambre, dans un couloir qui partait de la grande salle. Les prostituées pouvaient ainsi assouvir les désirs de leurs clients pervers qui ne désiraient pas être vus dans ces chambres, pensa Lex. Il paya ensuite l'aubergiste sans rechigner, du moins sans lui montrer qu'il n'en avait aucune envie, puis posa ses bagages dans sa chambre, en ferma la porte à clef, puis prit congé de Burrich et remonta dans la grande salle au rez de chaussée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2010] Enquête à Fornost (Irmo attendu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Kotei 2010
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Christianity and the ongoing Haitian Revolution (1791-2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: L'Eriador :: Arnor :: Fornost
-
Sauter vers: