Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2010] Le Choix d'Ysabelia

Aller en bas 
AuteurMessage
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Jeu 16 Déc - 19:29

[Aller, j'fais vite. Smile ]

Kaleth. Kaleth. Kaleth.
J'avais beau me répéter ce nom, je savais que j'allais l'oublier dès que je serai en face de lui. J'étais même certaine que je ne parviendrai pas à me souvenir du mien. Déjà, j'avais l'impression que mes pensées fichaient le camp, à mesure que nous approchions du lieu de rendez-vous. Je sentais que nous nous rapprochions du but, nous nous enfoncions dans les ruelles les plus sombres de Fornost.
Je n'aimai pas cela, mais alors pas du tout!
Je ne savais pas exactement ce que j'avais espéré en suivant Lhunara, mais certainement pas rôder des les rues à risques. Certes, je me sentais mille fois mieux avec elle. Mais je ne pouvais m'empêcher de jeter sans cesse des regards par dessus mon épaule.

Lhunara ouvrait la marche, avançant d'un pas agile et rapide, malgré la pluie torrentielle qui s'abattait sur nous. Il pleuvait depuis que nous avions quitter Minas Tirith, ou presque. A croire que quelqu'un avait décidé que je n'avais pas le droit d'être heureuse! Depuis des jours, des torrents d'eau glacée nous tombaient sur la tête. J'étais tremblante de froid en permanence, ajoutons-y la peur panique qui m'envahissait à mesure que nous approchions de Kaleth...
J'étais plus inquiète que jamais; et ce malgré la présence rassurante de Lhunara.

Elle tentait de me calmer, de m'inculquer un peu de sa force de caractère redoutable. Mais niet. Son calme semblait même atteint par mon angoisse envahissante qui rendait chacune de mes respirations rauques. Elle se retournait souvent, me jetant un regard attendri ou un sourire qui se voulait rassurant. Lhunara prenait soin de moi, faisait au mieux. Mais elle ne pouvait affronter Kaleth pour moi, ni le convaincre de mes capacités martiales. Ça, c'était mon épreuve.
J'allais devoir convaincre le plus grand Maître Assassin de toutes les Terres de Milieu de vouloir me prendre sous son aile. J'étais persuadée que c'était mission impossible. A côté de Lhunara, qu'étais-je?

Une petite jeune femme, fantomatique, si fragile. Quel homme prêterait attention à moi à côté de Lhunara? Grande, altière, forte autant que j'étais petite, fragile et craintive. Je ne lui arrivai pas à la cheville, j'en était parfaitement consciente.
J'étais fichue.
**Que ferais-je, alors, qi'il s'avérait que je n'avait rien d'intéressant? S'il ne m'aimait pas? Si je m'avérai un élément plutôt gênant?"**
Le Guilde des Ombres, était, à en croire les dires de Lhunara, une organisation secrète. A présent, j'étais impliquée. Si je ne plaisait pas...


"On me tuera, n'est-ce pas?" Gémis-je, à l'adresse de Lhunara.
"Nous sommes arrivées."Fit Lhunara, esquivant ma question sans me regarder.

Nous nous arrêtâmes devant une porte de bois qui tombait en ruine. La bâtisse devait être une sorte d'auberge, un vieux panneau pendait sur ses attaches, juste au-dessus. Chouette. Accueillant.
Un frisson me parcourue toute entière, Lhunara donna une légère pression sur mon épaule. Elle déclara souhaiter rester dehors, pour surveiller. Elle avait prévenu Kaleth de mon arrivé, par l'intermédiaire d'informateurs.
Il m'attendait, à présent.
Comme mes mains tremlaient affreusement, Lhu' poussa la porte pour moi et me poussa un peu en avant.
Je traînai la patte, mon coeur dérailla, mes jambes se firent comme du coton lorsque je mis un pied dans l'auberge lugubre, de sinistre réputation.

Lhunara claqua la porte derrière moi.
Mon regard tomba sur homme, assis dans l'ombre. Son visage dissimulé sous une capuche.
Nos regards se vrillèrent.
J'eus l'impression d'être transpercée de milliers de lames glacées.
Il me fit signe d'approcher.
Torturant mes mains que je tordais dans tous les sens, mes immenses yeux terrifiés ne pouvant soutenir le regard de glace que je rencontrai.
Me mettant en marche, je ne réalisai pas encore ce que j'étais en train de faire, juste pour qu'on me témoigne un semblant d'intêret.

Je venais de pénétrer dans la cage aux lions. Pour ne plus jamais en sortir.


[Finish.]
Revenir en haut Aller en bas
Lhunara
Pair du Forum ¤ Dame de la Cour de Gondor ¤ Membre de la Guilde de l'Ombre
avatar

Messages : 319

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe autrefois de Lorien
Bourse: 0£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Mar 21 Déc - 18:38

Lhunara s'arrêta et posa son regard sur Ysabelia. L'idée qui lui avait parut si bonne quelques jours auparavant lui paraissait maintenant autrement moins brillante. C'était l'elfe à ses côtés qui avait mit cette suggestion, qu'elle avait elle-même approuvé de bon cœur. Bien sûr qu'elles se verraient souvent. Bien sûr qu'elle n'aurait plus à vivre dans les ruelles sordides. Mais serait-elle plus en sécurité dans la Guilde de l'IOmbre qu'ailleurs ? Lhunara voulait y croire...Kaleth ne lui ferait rien, évidemment...c'était bien la personne la plus digne de confiance qu'elle connaisse. Mais que penser des autres ? Tous ces bandits, malfrats, gros-bras et autres personnages tout aussi peu recommandables ? Ils tenteraient, du moins pour la plupart, de profiter de la présence de l'elfe de manières que Lhunara avait du mal à imaginer sans une intense envie de penser à autre chose. Le tonnerre retentit non loin et l'elfe soupira. Il ne manquait vraiment plus que ça...

La pluie tombait, s'écrasant avec de petits bruits étouffés sur les toits, les pavés et le manteau noir de Lhunara. Elle jura. Ses vêtements mouillés lui collaient à la peau, une impression plutôt désagréable. Elle se tourna à moitié vers Ysabelia et un sourire triste se peignit sur son visage. L'elfe était trempée, tremblait dans tous les sens et respirait difficilement. Si Lhunara pouvait mettre les deux premiers désagrément de cette liste sur le compte du froid et de la pluie, le troisième et dernier la troublait davantage. Bien sûr toute personne censée serait des plus anxieuses à l'approche d'une rencontre avec le Maître Assassin. Mais était-ce seulement ça ? Plongeant son regard dans les grands yeux d'Ysabelia, Lhunara fut ébranlée. L'elfe semblait vraiment vouloir faire demi-tour. Mais n'était-ce pas ce qu'elle voulait pourtant ? Entrer dans la Guilde de l'Ombre ? Avait-elle changé d'avis ? Non...elle devait sûrement s'inquiéter de sa future conversation avec Kaleth...Ses grands yeux se tournèrent à nouveau vers Ysabelia. Rectification : elle était terrifiée. Dès lors, elle se retourna beaucoup plus fréquemment pour adresser à la petite elfe des sourires qu'elle espérait rassurants.

Continuant d'avancer sous l'averse glaciale, Lhunara avait également quelque chose sur sa conscience Pourquoi avait-elle accepté de conduire Ysabelia jusqu'au Maître Assassin ? Lorsqu'elle regardait derrière elle, elle se voyait elle-même quelques années plus tôt, ce qu'elle serait à l'heure actuelle si elle était resté en Lorien. Ysabelia était pure. Elle n'avait jamais tué, n'avais jamais bu, et n'avais jamais connu les attentions d'un homme. Elle n'avait à aucun moment fait de torts à autrui...Et là était le problème. Ne risquait-elle pas de se souiller au contact de la Guilde de l'Ombre ? Lhunara n'était pas fière de ce qu'elle était, et ne voulais surtout pas transformer Ysabelia en une réplique d'elle-même ! Elle avait tant de défauts ! Elle avait beau essayer de se remémorer les bonnes actions qu'elle avait faites sans arrières-pensées égoïstes, n'importe qui sachant compter jusqu'à zéro aurait pu en faire le total. C'est en se retournant vers l'elfe dans son dos qu'elle se souvins du sauvetage qu'elle avait effectué voilà quelques jours à Minas Tirith...sa jambe la faisait d'ailleurs encore souffrir.

Mais elle pouvait désormais ajouter un à son total de zéro. Une pensée la traversa soudain. Et si Ysabelia une émissaire des Valars, envoyée en Terre du Milieu pour lui offrir une chance de rédemption ? Mais lorsqu'elle songea qu'Ysabelia allait peut-être rentrer dans l'organisation la plus dangereuse de la Terre du Milieu, Lhunara trouva cette idée beaucoup moins crédible.

La petite vois d'Ysabelia la ramena sur terre alors qu'elle gémissait à propos de destin peu enviable. Lhunara répondit très évasivement, le regard tourné vers le sol...Si Ysabelia était refusée dans la Guilde de l'Ombre, qui savait ce que ferait Kaleth pour préserver la sécurité de la Guilde ?

L'elfe pénétra dans l'auberge sordide mais bondée de monde et se dirigea vers une grande silhouette assise, au regard d'acier. Lhunara s'avança, la salua d'un petit hochement de tête et parla de sa voix cristalline :

"Bonjour Kaleth."

Le regard du Maître Assassin se fixa sur son interlocutrice :

"Je t'amène l'elfe dont je t'ai parlé. Je pense qu'elle a son utilité dans la Guilde. Mais c'est à toi de prendre la décision finale."

Lhunara murmura un "Courage" à Ysabelia avant de se fondre dans la ombre de la taverne pour observer la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Mer 22 Déc - 12:03

Kaleth regarda Lhunara et Ysabelia prendre place dans ce coin de taverne, et, interrogateur, les observa, songeant longuement dans le demi-silence qui s'installait entre eux. Après avoir dévisagé Lhunara, il compris qu'il lui tenait véritablement à cœur que cette femme qu'elle lui ramenait intègre la Guilde de l'Ombre... et ce, sans qu'elle ne dispose apparemment d'aucun talent quel qu'il soit. Le regard gris de l'assassin dériva quelques instants sur les autres endroits de la taverne qui méritaient son attention : du coin de l'œil, il remarqua Burrich qui s'entretenait d'un air préoccupé avec un étranger à la langue apparemment trop bien pendue pour son propre bien. L'elfe accrocha l'espace d'un instant le regard de son lieutenant, et il comprit que cet individu se montrait trop curieux vis-à-vis de sujets défendus. L'autre comprit son regard, et sut de son côté que le Grand Maître de la Guilde avait pris note de ce détail. Dans un autre coin de la salle, se tenait Celàmbor, son "apprenti". Kaleth lui fit signe de s'approcher, et, laissant Ysabelia s'inquiéter un peu plus sous son regard, il patienta le temps que l'humain arrive à sa hauteur, et se penche vers lui. Alors, les lèvres presque collées à l'oreille de Celàmbor, l'elfe aux yeux gris prononça quelques mots :

"Va voir Burrich quand il sera libre. Sois discret, il te dira ce que je veux que tu fasses. Et prend ça. Dis à Burrich que c'est du brophane. Il te dira tout."

Et il lui glissa dans les mains un minuscule sachet contenant une poudre blanchâtre. Puis, le congédiant d'un geste, il reporta son attention sur la jeune elfe devant lui.

Sa première impression fut qu'elle était loin d'être désagréable à regarder, et c'était accentué par son apparence craintive et inquiètes, qui la rendait d'autant plus belle, au vu de Kaleth. Cela devait être le propre des femmes elfes, car il avait éprouvé exactement le même sentiment lorsqu'il avait rencontré Lhunara pour la première fois. Mais ces réflexions se faisaient de manière naturelle dans son esprit, comme il détaillait maintenant aussi machinalement les vêtements que portait Ysabelia.

Puisque Lhunara la lui avait amenée, il allait devoir lui trouver un rôle. Mais le souci, justement, c'était qu'elle paraissait craintive, et dépourvue de toute aptitude utile à la Guilde. Mis à part le rôle de prostituée, songea l'elfe, amusé, tout en songeant qu'on ne recrutait pas pour cette profession. Il prit la parole, son regard couleur d'acier rivé à celui d'Ysabelia :

"Lhunara m'a dit que tu voulais rejoindre la Guilde. Qu'est-ce que tu penses pouvoir m'apporter ? Je suis Kaleth."


Et, malgré sa répugnance pour ce type de langage, l'assassin continua en elfique, demandant :

"Est-ce que nous pouvons continuer de parler ainsi ?"

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Aranarth Lex
Capitaine du Gondor ¤ Pair du Forum
avatar

Messages : 56
Age : 25

Fiche-personnage
Race et Origine: Humain (Gondor)
Bourse: 4000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Mer 22 Déc - 12:06

Aranarth, en rentrant dans la salle commune, eut une pensée pour la jeune femme terrifiée qui l'avait aidée moralement, sans qu'elle le sache, bien sur. Elle était toujours là, dans un coin sombre de l'auberge. Elle ne semblait vraiment pas à l'aise du tout, et il eu de la compassion pour elle. *Mais que fait-elle ici? Ce n'est vraiment pas un endroit qui convient à des jeunes filles apparemment sans défenses.* pensa-t-il.
Lex remarqua alors qu'elle n'était pas seule. Une femme bien plus grande, mais qui semblait aussi jeune et en pleine forme physique, se tenait près d'elle. Elle portait des dagues à la ceinture, et des jambières de cuir ouvragé protégeaient ses jambes. Les silhouettes des deux femmes étaient fines et élégantes, mais la grande respirait la puissance et l'assurance, tandis que la petite semblait être plus fragile.
Sa tenue sombre l'avait jusqu'ici cachée aux yeux du capitaine, qui devait bien reconnaître aussi qu'il avait trop focalisé son attention sur la jeune femme terrifiée et qu'il aurait dû remarquer sa compagne plus tôt. La description de la grande femme correspondait parfaitement avec celle qu'il avait faite de la meurtrière quelques jours plus tôt, ses armes aussi correspondaient au massacre de Minas Tirith. Mais elle était loin, et à cette distance, il était fort possible qu'il ne s'agisse que de coïncidences. Aranarth Lex décida donc de s'approcher d'elles et d'engager la conversation.

Traverser la salle remplie et bruyante lui prit un court moment. Un court moment pendant lequel il eu la curieuse impression qu'il y avait une troisième personne avec les deux femmes. Mais, quand il fut tout près des femmes, il dû constater qu'elles étaient seules. De près, leurs corps étaient d'une beauté était assez extraordinaire. Lex se demanda une nouvelle fois ce que faisait deux femmes comme elles dans cet endroit, à la rigueur, il aurait pu comprendre que la plus grande soit là pour affaires, vu qu'elle n'était pas apeurée, mais la petite, qui était réellement morte de peur, il ne comprenait pas ce qu'elle faisait ici. *A moins qu'elle ne soit justement terrifiée par ce qu'elle est venue faire ici.* Puis il se remémora les prostituées de l'étage inférieur. *Elle a peut-être tellement de problèmes qu'elle n'a pas d'autre choix que d'espérer exercer le « plus vieux métier du monde ». En ce cas, je ne peux pas la laisser faire ça, je me dois de l'aider.* pensa-t-il. *De toutes façons, ça ne change rien, il faut que je leur parle.* Lex leur adressa la parole d'une voix polie, qui contrastait avec l'ambiance mal famée de la taverne:

-Bonsoir mesdames, ou mesdemoiselles...

En prononçant ces mots, il s'inclina devant chacune d'elles, en profitant pour jeter un regard pendant une fraction de seconde sur l'armure de cuir ouvragé que celle qui semblait assurée portait, tandis que les deux femmes se tournaient pour lui faire face.
*Dans le mille, elle est abîmée, et je mettrai ma main au feu que ça correspond exactement au petit morceau de cuir retrouvé à Minas Tirith.* Lex espérait toutefois que la femme n'avait pas vu son regard, car elle aurait pu mal l'interpréter et le prendre pour un pervers, ou pire encore, bien l'interpréter et se demander pourquoi cet homme regardait sa jambe blessée.

Puis il releva la tête et voulu continuer, mais il vit pour la première de face les deux femmes. Il en eu le souffle coupé. Leur beauté était tout bonnement inhumaine.
La plus grande était tout simplement magnifique: son corps, parfaitement proportionné, était fin, mais Lex le devinait pourtant suffisamment fort pour manier sans peine ses dagues ou d'autres armes. Son visage était lui fin et d'une beauté sans pareille, avec des yeux en amande sombres et profonds au regard insondable, une bouche parfaite aux dents également parfaites, et un nez aquilin. Ce visage était encadré par une cascade de cheveux d'un noir de jais, qui lui tombaient jusqu'à la hanche.
La plus petite, qui devait mesurer dans les un mètre soixante, au corps très fin et très féminin, lui aussi d'une rare beauté. *Trop fin pour le combat, pensa le capitaine.* Le visage de cette femme était plus doux que celui de la grande. Ses yeux couleur châtaigne moins énigmatiques, mais plus parlants. Sa peau était d'une pâleur extrême. Ses cheveux, noirs avec des mèches argentées lui descendaient aussi jusqu'à la taille, et eux aussi mettaient en valeur son visage.
Mais, ce qui avait le plus frappé Lex, c'était leurs oreilles. Elles étaient pointues! Les deux femmes étaient donc des elfes. Les deux premières représentantes de leur espèce que le capitaine aie jamais vu.

Il prit conscience d'être un peu grossier en les dévisageant ainsi, mais il n'avait encore jamais vu d'elfe de sa vie. Il y a peine deux secondes, il était absolument convaincu que la plus grande femme était la criminelle, mais maintenant qu'il savait qu'elle était elfe, il en doutait, et cette idée lui parut même ridicule.
Il reprit d'une voix pleine de respect, mais il était aussi curieux, et voulait avoir le cœur net sur la plus grande, en taille tout du moins, car il lui était impossible de deviner l'âge de ces immortelles:

-Je vous prie de m'excuser, dames elfes, c'est que je n'avais vu d'elfe auparavant. Je ne voudrais surtout pas être indiscret, mais, si je puis me permettre, que font deux elfes comme vous dans un endroit comme celui-ci, qui êtes vous et d'où venez vous?

Il eu aussi envie de rassurer l'elfe apeurée, la plus petite, c'est pourquoi il rajouta:

-N'ayez crainte, madame, ou mademoiselle, personne ici ne vous ferra aucun mal, je vous le promet. D'autre part, si je peux vous être utile à quoi que ce soit, vous n'avez qu'a demander, n'hésitez surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Mer 22 Déc - 18:47

Du poison. Ma gorge se noua alors que le Maître Assassin donnait à son acolyte un minuscule sachet de poudre sans me quitter des yeux. Il le faisait exprès, ma parole! Il tenait vraiment à ce que je meurs d'angoisse immédiatement?! Il jouait avec mes nerfs, il y parvenait très bien. Ma peau d'une pâleur mortelle irradiait une étrange lumière, sa façon à elle de pâlir encore.
A mon côté, Lhunara m'adressa un pauvre sourire lorsque Kaleth, une fois que l'autre fut parti, rapporta toute son attention sur moi. Ses yeux d'acier m'avaient lâchée une seconde; l'impression d'être poignardée de toutes parts reparti de plus belle.

Et il s'attarda. Il me dévisagea longtemps, du moins ce fut mon impression. Je sentais son regard de glace qui me parcourais, détaillant mon visage, mon cou, tombant sur mes épaules. Il me glaçait de l'intérieur. Mes lèvres tremblaient, ma vue se brouillait, mon coeur déraillait affreusement. J'en vins à me demander s'il n'était pas doté d'un pouvoir visant à tuer ses victimes rien qu'en les fixant.
Je m'étais attendue à tout. Cruauté, malfaisance, brusquerie, méchanceté...Mais sûrement pas cela. On ne m'avait jamais fixer de la sorte, aucun yeux humains ne pouvaient regarder ainsi.

Soudain, il cessa de me détailler pour replonger son regard dans le mien. S'il pouvait y lire toute ma vie et tout ce qu'il m'inspirait; j'eus seulement l'impression de me prendre un mur en pleine face. Aïe. Il laissa un instant planer un silence oppressant avant de parler, pour la première fois depuis que nous étions entrées.
Une fois de plus, je fus prise de court. Je m'attendais à une voix cassante, froide. En fait, pas du tout. Une voix suave, paisible. J'étais si occupée à écouter le son que je ne fis pas attention à ce qu'il me demanda.
Mais je n'étais pas au bout de mes surprises... Kaleth se mit à parler elfique. Je n'en revenais pas. Quelque chose me percuta alors... Si Kaleth parlait l'elfique, se pouvait-il qu'il en soit un?
Déboussolée, je jetai un oeil à Lhunara. Elle ne faisait pas attention à moi, elle regardait le bar d'un méfiant. Étonnée, je suivis le sens de son regard.

Un homme venait vers nous. Je me retournai à nouveau vers Lhunara et Kaleth, le Maître Assassin avait disparu. Enfer et Damnation! Muette de stupeur, je ne comprenais absolument rien de ce qui se passer. Mon regard fureta à travers la salle à la recherche de Kaleth sans résultat. Bon sang.

"Bonsoir mesdames, ou mesdemoiselles..."
Je sursautai, le type s'inclina devant nous. Lhunara le fixait d'un air impassible, ce qui me décontenança de plus belle. L'inconnu ouvrit la bouche, allant visiblement nous dire quelque chose, mais il s'arrêta net en voyant nos visages.
Quelque chose clochait. Pourquoi Kaleth avait-il disparu? Mes yeux avaient beau se balader dans la salle, je ne le retrouvai pas. Qu'est-ce que cela signifiait? L'homme devant nous était-il un ennemi de la Guilde?

Impossible, il avait l'air si gentil... Me mordant sauvagement la lèvre inférieur, comme toujours lorsque j'angoissai, je cherchai une réponse alors que l'inconnu devant nous s'interroger sur les raisons de notre présence ici.
Bonne question, tiens. Mais qu'est-ce que je fichais ici?! Du coin de l'oeil, j'aperçus le type à qui Kaleth avait donné le sachet de poison qui nous regardait discrètement, depuis le bar. D'un coup, je me sentie complètement prise au piège.
C'est alors que l'homme s'adressa à moi. Je l'écoutai vaguement, ses paroles n'avaient pas de sens. Personne ne me ferait de mal ici? Vraiment?
Je fus tirée de mes réflexions pessimistes par Lhunara qui me donna un discret coup de pied, sous la table. Je tournai imperceptiblement mon regard vers elle; elle m'indiqua d'un coup d'oeil une silhouette encapuchonnée tellement fondue dans l'ombre que même mon regard d'elfe l'avait ratée. Incroyable. Il était incroyable. Personne ne pouvait le remarquer ainsi dissimulé.

Il me fit signe d'approcher, avant de se fondre de nouveau dans l'ombre...


[Je laisse justement Kaleth répondre. =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Jeu 23 Déc - 16:39

Kaleth était certain que cet importun n'était pas simplement insensé : il devait y avoir une raison pour laquelle il se précipitait presque sur leur table. Méfiant, il s'était donc levé et avait reculé dans la foule avant que l'homme ne parvienne jusque devant eux. Mais il avait omis d'emmener Lhunara et Ysabelia hors d'atteinte de cet humain. Reculant dans un coin, il croisa le regard de Lhunara, qui comprit le sentiment d'urgence que voulait lui faire passer l'elfe aux yeux gris. Aussi, donnant discrètement un coup de pied sous la table, elle se débrouilla pour faire prendre conscience à Ysabelia de la présence de Kaleth. Satisfait d'avoir pu accrocher son regard, Kaleth lui fit un signe discret afin qu'elle vienne le rejoindre loin de la table, et, se déplaçant vers un escalier montant à l'étage inférieur, vérifia qu'Ysabelia commençait à se déplacer vers lui à travers la foule qui bondait la salle commune de l'auberge.

Toujours face à la table, il croisa de nouveau le regard de Lhunara, qui venait de se lever à son tour sans un mot, et il commença à lui faire passer un message en remuant ses doigts d'une certaine manière convenue depuis longtemps entre eux : il fallait qu'elle sorte de la taverne, et qu'elle attire l'humain avec elle... Que l'étranger la prenne en filature. Mais pour ceci, il fallait nécessairement qu'il prenne conscience qu'il n'avait aucune chance de pouvoir suivre Kaleth et sa protégée. Aussi, alors qu'Aranarth sondait du regard la foule autour de lui, observant Ysabelia s'éloigner précipitamment, Kaleth se plaça de façon attirer le regard de l'étranger. Lorsque celui-ci le remarqua enfin, Kaleth croisa son regard, et le fixa ainsi pendant de longues secondes, tandis qu'Ysabelia passait dans l'escalier derrière lui : le message était clair ; ce serait folie que de suivre les deux elfes. Pour l'humain, il n'y avait donc plus qu'une seule option : suivre Lhunara, que Kaleth vit en train de sortir juste assez discrètement de l'auberge pour donner l'illusion qu'elle cherchait vraiment à fuir... L'humain devrait donc suivre Lhunara, c'était sa seule voie possible. Et elle s'en sortirait très bien, comme d'habitude, songea l'assassin en vérifiant autour de lui que personne d'autre n'était suspect. Promenant son regard alentours, Kaleth croisa ceux de Celàmbor, et de Burrich, qui avaient compris la situation. Satisfait, l'elfe emboita le pas à Ysabelia, la suivant vers l'étage inférieur du bâtiment.


[Je m'arrête là pour l'instant. Ysabelia peut répondre si elle le souhaite, auquel cas je répondrais de suite après ^^

Lhunara doit créer un nouveau sujet, et Aranarth pourra répondre là-bas, s'il décide de la prendre en filature. Comme ça, chacun chez soi, et les sujets sont clairs, sans ambigüités.]

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Jeu 23 Déc - 20:51

[C'est bien parce que c'est toi, hein. Wink Je passe en coup de vent, pour que tu puisses embrayer sur la discussion qu'on attend depuis un moment.]

Des prostituées, partout.
Des pervers, partout.
C'était forcément un cauchemard. Quelque chose qui n'était pas réel, un tel endroit ne pouvait exister. J'étais certainement en train de rêver, à mon réveil tout disparaîtrait. Plus de Lhunara, plus de taverne, plus de tableaux aussi traumatisants... Plus de Kaleth. Pourtant, l'hypothèse du rêve ne tenait pas la route, je sentais trop bien mon coeur se déchaîner dans ma poitrine.


Mais le résultat était le même, rêve ou pas. Me voilà, Ysabelia, pétrifiée sur le pas de la porte du temple de la perversité, un assassin tout près de moi. J'étais figée d'horreur, tétanisée. Dans mon dos, j'entendais le souffle régulier de Kaleth, qui patientait. Qu'attendait-il, exactement?
"Non..."Soufflai-je, si doucement qu'il était impossible pour quiconque de m'entendre, à part Kaleth.
J'étais devenue si livide, si tremblante de peur, si effrayée que n'importe qui m'aurait immédiatement tirée de là. N'importe qui, sauf l'homme derrière moi. Les larmes me montèrent aux yeux à une vitesse affolante. Lorsque Kaleth m'avait fait signe de m'approcher, je m'étais crue hors de danger. J'avais pensé qu'il voulait m'aider!

J'eus un mouvement de recule incontrôlé; ne pouvant plus supporter le spectacle qui se déroulait sous mes yeux.
D'une main, Kaleth me retint.
Dans un réflexe d'une rapidité foudroyante, je pivotai pour me retrouver face à lui. Alors, pour la première fois, je vis son visage. Je fus surprise par sa jeunesse et je ne pus m'empêcher de remarquer, malgré les larmes qui brouillaient mon regard, que la douceur de ses traits n'avait rien à faire chez un Assassin. Je perdis le fil de mes pensées, du coup. Il ne m'échappa qu'un:
"Mais qu'est-ce que vous me voulez...?" qui sonna comme une supplication.
Il ne répondit pas, soutins mon regard qui laissa échapper une larme de désespoir. Nous nous sondâmes une poignée de seconde, je finis par céder, détournant la tête.

Impassible, l'elfe m'attrapa alors par l'épaule et me poussa dans la salle remplie de prostituées qui se mirent à nous dévisager d'un drôle d'air. Il traversa la salle sans desserrer les dents, sans m'accorder la moindre attention.
Il me tenait toujours, ferme mais prévenant, me dirigeant à travers la pièce sinistre. Pour ma part, je préférai regarder le sol. Je sentais tous les regards sur moi, seule l'étreinte étrangement rassurante de Kaleth m'empêchait de mourir de peur.
Il me sembla que nous passâmes une éternité à quitter cette salle monstrueuse pour préférer un couloir annexe. Le Maître Assassin me lâcha dès que nous sortîmes et une vague de soulagement me submergea. Ainsi, il n'était pas animé de si mauvaises intentions.
Je m'étais trompée, à son sujet.
Prenant les devants, Kaleth me passa devant. Il semblait savoir où il allait. Ce fut à mon tour de lui emboîter de le pas... Et de lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Jeu 23 Déc - 22:52

Kaleth poussa doucement mais fermement Ysabelia en avant, la faisant pénétrer dans une petite pièce grise, carrée et étroite. Il y avait une pile de tabourets de bois entassés dans un coin de cette pièce ; Kaleth en saisit deux, les posa au milieu de la pièce, et s'assit sur l'un d'entre eux. Alors, patient, il observa la jeune elfe qui, visiblement terrifiée, ne savait plus que faire. Alors, se levant de nouveau, l'assassin elfe referma la porte, et fit signe à Ysabelia de prendre place sur le deuxième tabouret. Puis, allant s'adosser au mur, décidant de ne pas se rasseoir avant qu'elle-même ne se soit assise, il attendit. Une dizaine de secondes passa, qui parut durer plus longtemps à Kaleth, mais il était patient. Il attendit. Lorsqu'une minute se fut presque écoulée, Ysabelia s'assit enfin sur son tabouret, et Kaleth l'imita en face d'elle. Et le silence s'éternisa.

Finalement, Kaleth décidé de rompre ce satané silence qui pesait comme une chape de plomb entre eux. Bon, d'accord, ils ne se connaissaient pas... Il fallait remédier à ça, et dans la délicatesse, aussi continua-t-il en elfique :

"Bon. Je ne veux pas te brusquer ni te faire peur... Mais si tu veux entrer dans la Guilde, il faudrait que je te connaisse un peu mieux, pour voir quel pourrait être ton rôle..."


Il laissa planer un court moment de silence, le temps pour lui de réfléchir à la manière de continuer. Lorsqu'il reprit, c'était pour qu'elle se sente un peu plus à l'aise, afin qu'elle soit plus facilement enclin à discuter :

"Bon, je parle de moi avant ? Lhunara a du te dire que je suis Kaleth... et je ne suis pas comme on parle de moi dans les contes sur les assassins notoires... Je ne tue pas dix hommes sans être armé, je ne saute pas des gouffres de vingt mètres, je ne claque pas des doigts pour disparaître... et je ne mange pas les jeune elfes avec qui je veux discuter..."


Un nouvel instant de silence. Allait-elle finir par se sentir un peu plus en confiance, oui ?

"Ne te fie pas à l'apparence de cet endroit : ça ne paye pas de mine, mais il y a moyen d'avoir une vie bien ordonnée, et d'être satisfait de son quotidien, quand on appartient à la Guilde. Si tu es habituée à quelque chose, tu peux comprendre qu'on doit souvent regarder au-delà des apparences.
Si on lui est fidèle, la Guilde représente comme une grande famille pour ses membres. Regardes-moi : est-ce que je te semble cruel, vicieux, ou quoi que ce soit d'autre ?"


Kaleth rabattit lentement sa capuche : son visage, habituellement dissimulé dans l'ombre, fut alors clairement visible.
S'il y avait une impression qui s'en dégageait, ce n'était pas "mauvais". On aurait plutôt dit "triste". Les cheveux étaient coupés très ras, et n'excédaient pas un centimètre de longueur. Ses yeux, d'un gris d'acier, exprimaient un ennui profond, ou un autre sentiment s'y rattachant. Dans l'ensemble, Kaleth ne faisait pas vieux, loin de là ; et il le savait, il se voyait presque dans les yeux d'Ysabelia comme dans un miroir le reflétant. Amer, il remit sa capuche en place, plissant les lèvres, se demandant pourquoi il faisait ça.

Inspirant profondément, il prit sur lui, et poursuivit, demandant doucement :

"Alors ? Tu me parlerais de toi, maintenant ? Il faut bien qu'on te trouve quelque chose à faire, non ?"

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Ven 24 Déc - 15:33

Il aurait pu continuer à parler longtemps, sans que je ne manifeste le moindre signe positif. Il avait beau vouloir détendre l'atmosphère, je ne me détendait pas. Les paroles d'un Assassin, qu'est-ce que cela représente, exactement? Elles sonnaient creuses dans mon oreille. Je l'écoutai à peine, restant sur le qui-vive, prête à déguerpir si besoin était.
Imaginez-vous un instant à ma place. J'étais désarmée, coincée, face au plus puissant assassin du monde entier. J'étais sensée me montrer coopérative?

Mais il se trouva que mon interlocuteur fit quelque chose qui retourna la situation: Il enleva, l'espace d'un instant, sa capuche. Curieusement, ce fut ce geste qui apaisa mes tremblements. Pourquoi, exactement? Je n'aurais su l'expliquer dans la précision, du moins pas encore. Seulement, et pour faire simple, j'eus l'impression d'avoir un homme, Kaleth, en face de moi. Et plus de Maître Assassin.
Même, il me parut sous un jour nouveau. L'impression glacée qu'il dégageait tomba en même temps que sa capuche. Même ses yeux me parurent différent. Ils ne me faisaient plus tant penser à de l'acier, plutôt à de la brume.
Encore plus curieux, il me parût beau, d'un coup. Beau et triste. Ce mélange me rappelait étrangement quelqu'un...

Kaleth me regarda dans les yeux un moment, puis se rétracta, se cachant de nouveau. L'assassin me demanda alors de parler de moi. Pitié, non. Je détournai mon regard pour m'intéresser fortement au plafond. Je savais que je n'arriverai jamais à aligner deux mots devant l'assassin. Je préférai donc penser à l'elfe que j'avais aperçu un instant auparavant.
Ma seule échappatoire était de parler de ce qui faisait de moi quelqu'un d'intéressant pour la Guilde. Courage, Ysa'.
Refusant de le regarder en face, je continuai de fixer le plafond lorsque je commençai mon récit, d'un voix vibrante d'une émotion que je ne pouvais maîtriser, dès que je parlai de ce qui avait fait de moi l'Ysabelia apeurée que j'étais à présent...

"Je... Je m'appelle Ysabelia. C'est ainsi que ma mère m'appelait avant de disparaître. J'étais très jeune, encore un bébé, lorsqu'elle m'a laissée au coeur de la forêt d'Ithilien. J'ignore comment, mais j'ai survécu.

Sentant mes tremblements revenir, je secouai la tête et me mis à fixer le sol. Mon regard n'était plus le mien, il devenait lointain dès que j'évoquai mon passé. La lueur vivante qui les animaient avait disparue.

"J'ai grandis seule. J'étais forcée de me débrouiller... Alors j'ai dévellopé des aptitudes utiles à la fuite et à la survie. Vitesse, agilité, instinct, réflexes... J'ai perdu toute notion de temps, j'ignore combien de temps j'ai pu perfectionner mes aptitudes, mais il me semble une éternité. J'étais seule, je... Je n'avais rien d'autre à faire. J'étais toute s...seule..."

Je perdais le fil, comme toujours. Je sentais à nouveaux des larmes brûlantes inondaient mon regard, il était temps que j'arrête. C'était trop douloureux. Secouant de nouveau de la tête, je m'efforçai de me calmer, évitant soigneusement le regard de l'assassin. Je n'avais pas vraiment envie de me rendre compte que je parlai de ce qui me faisait tant de mal à un mur. J'avais besoin de croire qu'il m'entendait.
Je laissai quelques instants passer, le temps de reprendre mes esprits. Comme je n'y parvenai plus et que ma vie continuer de défiler devant mes yeux et que je refusais obstinément de voir la réaction de l'assassin, je décidai de basculer sur une autre question qui me brûlait les lèvres depuis que nous étions seuls.


"Puis-je à mon tour vous poser une question, ass...Kaleth?"

Enfin, je retournai mon regard vers Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Dim 26 Déc - 13:40

Kaleth se pencha légèrement en avant, intéressé par l'histoire que lui racontait Ysabelia : ce n'était pas très heureux, et ça lui rappelait presque sa vie à lui. Cela le rendait triste, même s'il n'en laissait rien paraître, que la vie de certaines personnes dans une Terre du Milieu sans guerre soit si malheureuse.

Mais dans le même temps, son temps était précieux, et il devait faire vite, car une autre affaire demandait son attention. Aussi, prenant tout de même garde à ne pas adopter un ton antipathique, il murmura :

"J'écoute."

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."



Dernière édition par Kaleth le Dim 26 Déc - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Dim 26 Déc - 15:31

[Chose promise, chose dû.]

"Rien."
Ma réponse fusa à peine Kaleth m'avait-il invitée à poursuivre. Mon court instant de confiance était bel et bien terminé. Mes yeux étincelèrent légèrement, je détournai la tête et me levai d'un bond. A mon sens, l'entrevue était terminée. J'avais répondu à sa question; l'assassin savait à présent ce dont j'étais capable. Les dés étaient jetés.

Mais il ne servait à rien de poursuivre; il se fichait de ce que je lui racontai. J'avais posé mon regard sur lui, et je n'avais vu qu'un mur. S'adresser au sol faisait le même effet, sauf que Kaleth, en plus, était humiliant. Si j'avais pu éprouver autre chose qu'une profonde tristesse et un bouleversement marquant, face à ce manque de réaction et d'humanité, j'aurais été dans une colère noire. Mais je ne connaissais pas la haine, mon coeur était pur. Je ne détestai pas Kaleth, j'ignorai ce qu'il m'inspirait réellement. En revanche, j'avais envie de le quitter. Je m'étais livrée à lui, parler pour la première fois à quelqu'un de ma vie de paria, de mal-aimée... Mais rien.

"Votre décision?"L'interpellai-je d'une voix blanche que je ne me connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Dim 26 Déc - 18:10

Kaleth plissa légèrement les paupières : avait-il blessé Ysabelia ? Il n'avait pas eu dans l'intention de paraître mesquin et inexpressif, mais c'est visiblement l'impression qu'il avait dû donner à cette elfe, puisque son expression presque confiante était brusquement devenue choquée, voire outrée.
L'assassin respira doucement : elle était furieuse, maintenant, et c'était en partie sa faute. Qu'allait-il faire ? Maintenant, elle lui demandait simplement un oui ou un non, une réponse avant qu'elle ne s'en aille. Et lui n'avait à présent aucune idée de ce qu'il devait lui dire : comment allait-il pouvoir rattraper cet instant de malentendu ? Et de plus, il fallait lui trouver un rôle suffisamment palpitant, mais aussi suffisamment sympathique... Bref, c'était un vrai dilemme que de réussir à lui trouver un rôle où elle se plaise et oublie ses tristes sentiments...

Répondre à Ysabelia devenait une urgence, maintenant que quelques secondes étaient passées, et Kaleth n'avait toujours aucune idée. Pourtant, il lui importait beaucoup de trouver un rôle à cette elfe, parce que Lhunara ne la lui avait certainement pas amenée pour rien... Non, ce n'était pas vraiment pour ça, se sermonna-t-il soudain : plutôt parce que, l'espace d'un instant, lorsqu'il avait ôté sa capuche, il avait eu l'impression d'être vu sous un autre jour que celui sous lequel on le voyait habituellement... et ce, par une autre elfe que Lhunara ! Étrange, ce destin qui voulait que les deux seules personnes à le voir autrement que comme un assassin soient deux elfes... Il se gardait ce sujet de réflexion pour plus tard.

Une minute avait passé, maintenant, et il lui fallait répondre à Ysabelia avant qu'elle ne succombe à sa frustration et s'éloigne de lui, ne voulant plus écouter la réponse à sa question. Alors, songeant à une alternative, l'assassin elfe répondit, le regard rivé à celui d'Ysabelia, malgré l'impression qu'il avait qu'elle ne voulait pas croiser son regard :

"Demain, tu partiras vers le Sud avec un de mes agents les plus qualifiés. C'est une mission d'une très haute importance pour la Guilde, fais donc en sorte de ne pas gêner mon agent, et, encore mieux, il serait appréciable que tu l'aide dans cette mission. Encore une fois, c'est très important."

Il se tut quelques instants, baissant les yeux vers le sol, et vit du coin de l'œil Ysabelia entrouvrir la porte et s'apprêter à partir. Kaleth rajouta alors, car cela lui paraissait important sur le moment :

"Ah, et si tu va retrouver Lhunara pour lui expliquer notre conversation, dis-lui que je t'envoie dans le Sud avec Borric. Elle pourra certainement de confirmer que c'est une bonne place pour toi."

______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelia
Vagabonde
avatar

Messages : 35

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe
Bourse:
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Dim 26 Déc - 20:34

J'attendis. Les secondes s'écoulaient comme des heures alors que l'habituel silence que s'installait entre nous reprenait ses droits. Kaleth ne bougeait pas, semblant réfléchir sincèrement. De mon côté, je luttai contre mon envie de sortir de cette pièce pour ne plus jamais le revoir. Il m'avait blessée, profondément. Il était la seule personne à qui je m'étais confiée. Bien sûr, il l'ignorait.
Le point positif était que j'étais fixée pour de bon: Ne jamais faire confiance.
Je n'étais pas amère, encore moins furieuse. Seulement bouleversée. Pour moi comme pour lui. En le considérant un instant, une question émergea dans ma tête: *Qu'est-ce qui fait que Kaleth est ainsi?*
Il aurait pû être mauvais de nature, ce n'était pas le cas. Qu'est-ce qui avait pû le transformer ainsi, le rendre aussi impassible, stoïque et imperméable à toute émotion?

Soudain, il me fit de la peine.

J'étais si plongée dans mes réflexions que lorsque le verdict tomba, je l'écoutai à peine. Je compris l'essentiel. C'était un "Oui". Un "Oui" de taille puisqu'il m'envoyait dans le Sud avec l'un de ses agents les plus imminents accomplir une mission qui le tenait à coeur. Sur le coup, aucun mot de gratitude ne me vint.
Je me contentai de me diriger vers la porte et de l'entrouvrir, prête à partir. D'un côté, je n'en avais pas tellement envie. J'aurais des remords à le laisser seul dans cette pièce en lui claquant la porte au nez...
Il valait mieux. Ou peut-être pas. Mais selon moi, si.
Mais finalement, ce fut de d'entendre sa voix m'assurer que c'était une bonne place pour moi qui fit ma main suspendre son geste.

Lentement, je tournai la tête vers lui. Il était à présent debout, et, fait étrange, ses yeux étaient braqués sur le sol. J'eus alors un instant d'hésitation.
Partir immédiatement avec la certitude de m'en vouloir ou rester près de lui un instant... La réponse fut vite trouvée. En le voyant seul au milieu de la pièce, mon amertume tomba en même tant que ma main glissait de la poignée. Déstabilisée, je le considérer un instant avant de me diriger vers lui.
Je n'avais plus aucune envie de partir en prenant un air furieux. Inutile de l'enfoncer davantage.
A ma grande surprise, il me laissa approcher sans tiquer tant que je le voulais. Je ne m'arrêtai qu'une fois à quelque centimètres de lui, désirant scruter au plus près son visage sous sa capuche. Levant lentement la tête vers lui, je le laissai plonger son regard dans le mien. L'instant se prolongea, j'ignore combien de temps exactement. Il état curieux qu'il se laisse ainsi faire, lui qui préférait visblement qu'on ne voit de lui que ses yeux brumeux. Il avait tort de se comporter comme un enfant à passer sa vie derrière un masque, il était bien plus qu'un assassin. Quoi qu'il en dise.

Un sourire désabusé finit pas illuminer mon visage alors que je choisis de lui dire ce que je voulais lui demander tout à l'heure.

"Tout à l'heure, je voulais simplement vous demander à quoi servait cette capuche devant moi, et vous préciser que je vous préférai sans."
Ce-disant, je m'écartai de lui et lui tourner le dos dans une envolée de cheveux. Regagnant la porte, j'allais filer lorsque qu'une dernière question me vint soudainement.
"Après mon départ, nous reverrons nous, Kaleth?"


[J'te laisse conclure joliment et avec classe.]
Revenir en haut Aller en bas
Kaleth
Admin ¤ Maître Assassin de la Guilde de l'Ombre ¤ Prince Noir de l'Emyn Muil
avatar

Messages : 346
Age : 24
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Elfe (Déchu)
Bourse: 50000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   Mar 28 Déc - 12:09

Kaleth était figé sur place, à la manière d'une de ces anciennes statues dont on ornait certains châteaux. Debout, le regard dans celui d'Ysabelia, il restait immobile au centre de la pièce. Il ignorait pourquoi il n'avait pas réagi, pourquoi il était resté de marbre lorsqu'elle s'était approchée de lui. Si près. Si près qu'il aurait dû se méfier d'un coup de dague, d'une tentative d'assassinat... Si près également qu'ils auraient pu échanger un ... Mais qu'est-ce qu'il était en train de se raconter, là ? Elle, une elfe si parfaite, tellement innocente, l'embrasser, lui, un assassin renommé, comme dans un conte de fées ? Les seules émotions qu'il inspirait à ceux qui le reconnaissaient étaient le dégoût, la peur ou le mépris... Pourquoi une elfe, qui avait d'autant plus de raisons de mépriser ce qu'il était devenu, aurait-elle des sentiments amicaux pour lui, Kaleth ? Lui-même, en son for intérieur, méprisait sa vie : il détestait ce monde, il haïssait les elfes en général avec leur suffisante arrogance, il se faisait peine tout seul. Il n'était pas fier de lui sur beaucoup de plans, mais l'un d'entre eux était son visage. Trop longtemps entraîné à rester inamical et inexpressif, son visage n'était plus beau, pour lui. Lorsqu'il s'était regardé dans un miroir pour la dernière fois, il n'y avait vu qu'un elfe aux yeux gris, aux cheveux coupés très courts, au visage las et triste, et à la peau étrangement assombrie en comparaison avec la pâleur habituelle des elfes. Somme toute, il n'était qu'un elfe ayant perdu sa raison de vivre, mais vivant malgré tout.

Mais le regard qu'elle lui avait porté, les mots qu'elle lui avait adressé, lui faisaient douter de cette opinion qu'il avait de lui-même. Troublé, il se demanda quels pouvaient être ses côtés positifs... il ne s'en était jamais trouvé... Mais elle, elle lui en voyait ? Il aurait presque voulu la retenir lorsqu'elle s'éloigna vers la porte, ses cheveux battant l'air à un centimètre à peine du visage de Kaleth alors qu'elle faisait demi-tour.

Avant de s'en retourner, elle lui posa une question, et il fut plongé dans la confusion la plus totale : elle ne pouvait vraisemblablement pas tenir à lui... comment pourrait-il plaire à qui que ce soit, d'ailleurs ? Mais l'enthousiasme avec lequel elle avait prononcé ces mots fit prendre conscience à Kaleth d'un fait indéniable : il s'était mieux senti que jamais dans sa vie alors qu'il était en sa compagnie... au point que maintenant, qu'elle parte lui semblait une perte irrémédiable. C'est sous le coup de ce sentiment qu'il lui répondit, la voix étrangement enrouée, sur le coup :

"Je l'espère."

***


Cinq minutes plus tard, Kaleth prit conscience qu'Ysabelia était partie. En sortant de la pièce où ils avaient discuté, il se sentit plus triste que jamais : il ne la reverrait sûrement jamais. Elle ne pouvait pas l'aimer vraiment. Il était stupide de se bercer ainsi d'illusions. Son chagrin devait se lire sur son visage d'ordinaire impassible, car alors qu'il traversait la pièce commune inférieure, il fut intercepté par Morgane, Kat' et Lisa. Visiblement, elles avaient déjà toutes les trois satisfaits leurs clients pour la nuit, et se tournaient, sincèrement ennuyées, vers leur grand patron, l'interrogeant les unes après les autres :

"Kaleth, tu ne peux pas rester comme ça, on dirait que tu sors d'une tombe !" commença Lisa.

"- Dis, on a toutes les trois fini pour la soirée, tu nous tiendrais compagnie pour la nuit ?" répliqua Morgane, le regard rivé au sien.

"- Allez, chef, on t'adore, tu le sais, et puis, tu es le meilleur au lit..." ajouta Kat'.

"- Oui, c'est vrai, tu es merveilleux... Allez, dis oui, ça te remontera..." renchérit Lisa, le gratifiant d'un sourire enjôleur.

Kaleth aurait voulu leur dire qu'il n'était pas d'humeur à jouer, que ça ne remplacerait jamais ce qu'il avait espéré quelques instants plus tôt... Mais une réponse s'imposa aussitôt à son esprit : ce n'était pas la même chose, mais au moins, c'était plus simple à obtenir, ça soulageait l'esprit, et cela permettait d'oublier ses ennuis l'espace d'une nuit... Un instant plus tard, il se laissait entraîner par trois jeunes femmes très enthousiastes vers une chambre luxueusement meublée, au premier étage de l'auberge.


Le lendemain matin, il avait presque oublié ses complexes de la veille.

Presque...


______________________

" Méfiez-vous de l'Ombre, et de ceux qu'elle dissimule... Elle n'est pas la seule à vous suivre."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2010] Le Choix d'Ysabelia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2010] Le Choix d'Ysabelia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Kotei 2010
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Christianity and the ongoing Haitian Revolution (1791-2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: L'Eriador :: Arnor :: Fornost
-
Sauter vers: