Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2010] Dans les sables de Harad...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tarantio
Mercenaire
avatar

Messages : 13
Age : 23
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Haradrim
Bourse: 3000 £
Equipement:

MessageSujet: [2010] Dans les sables de Harad...   Ven 8 Oct - 19:46

Le vent soufflait à grandes rafales sur les étendues de sables en contrebas. Le soleil, qui brûlait d'ordinaire d'une chaleur torride, était voilé de nuages : le sable était blanc, le ciel était gris. Il faisait lourd. Avec ce vent qui fouettait les dunes par violentes bourrasques, ce pays paraissait encore plus laid qu'il ne devait l'être d'habitude. A croire que cette contrée inhospitalière et désolée, battue par les vents, était aussi inhabitée que toutes les autres, à l'Est. Tarantio n'aurait jamais cru que rentrer au pays lui procurerait cette déception.

Il avançait, hagard, jetant un regard à droite, puis à gauche, de temps à autres. Le vent marin charriait des tonnes de sable qui se retrouvaient en suspension dans l'air. Dans son air. Tarantio savait que la mer se trouvait à un petit kilomètre vers l'Ouest... mais il n'avait pas envie de la revoir. Il savait en effet déjà qu'elle serait noire, pour compléter le tableau du ciel ombrageux et du sable agressif et irritant. Tout était laid dans ce pays : de la terre au ciel, à la mer, au climat, aux rares villes qui ressemblaient plus à des bordels géants qu'à autre chose... Tarantio n'aimait pas cette terre.

"Quand on pense que c'est là qu'on est né, ça fait réfléchir, pas vrai frérot ?" railla une voix désincarnée qu'il était le seul à entendre.

Lui, c'était Dace, son démon intérieur. Ou peut-être le symbole de sa propre folie. Peut-être. Mais quoi qu'il en soit réellement, il était avec lui dans sa tête... et même s'il lui en coûtait parfois de se l'avouer, il l'aimait bien. Il n'était pas, il n'était jamais seul. Et il ne le serait jamais. Dace était son ami, son frère, mais lui, Tarantio, était là pour modérer son caractère impulsif. Ils étaient ensemble, rien ne pouvait les abattre.

"Tu me rappelles ce qu'on cherche dans ce trou perdu de pays ?" reprit la voix désincarnée, moqueuse. De sombre humeur, Tarantio répondit à voix haute :
"- Une vie."

La voix se tut. Elle semblait attendre un rajout à la réponse de Tarantio, mais puisque rien ne venait, elle reprit de plus belle : "Oh ! Mais alors, ta "vie", tu veux la trouver où ? Sous la patte d'un Mûmak ?"

Tarantio ne répondit pas. Il était de sinistre humeur : cela faisait plusieurs jours qu'il marchait ainsi, et toujours aucun campement en vue. Pourtant, le vieil homme aveugle lui avait prédit qu'il trouverait un avenir en allant au Sud. Bon. Il y était, au sud ! Et le devin lui avait dit de trouver un chef haradrim... comment s'appelait-il, déjà ? Impossible de se le rappeler.
"Le vieux a dit de trouver Edinil, le vent du désert. Mais je t'avais dit de le tuer ! Il t'a menti."

Ah... Dace lui-même commençait à douter des paroles de l'ermite, songea Tarantio, pensif. Le doute étreignit le cœur du jeune haradrim : si le vieillard avait menti, Dace et lui n'avait plus assez de provisions pour revenir en Harondor. Tarantio fit encore quelques pas, puis s'arrêta au sommet d'une dune. Au loin, malgré les bourrasques de vent, il aperçut un campement, à une grosse centaine de mètres de son perchoir. Le jeune homme se força à faire un pas en avant... et tomba au sol, épuisé, au seuil de l'inconscience. Mais alors que son esprit à lui perdait connaissance du monde alentours, Tarantio sentit Dace se frayer un chemin dans son âme... Puis il tomba dans le sable.


***



Dace se releva, et eut un frémissement de dégoût : son corps était luisant de sueur séchée par le vent, et le sable que ce-dernier charriait lui collait à la peau. Il secoua la tête, finissant d'émerger, et s'éclaircissant l'esprit. Puis, décelant la partie mentale de Tarantio qui reposait dans un sommeil profond, dans un coin de son crâne, il réfléchit, le regard fixé sur le campement, au loin. La bannière qui battait au vent lui apparut soudain, et il eut la certitude intuitive que ce camp était celui du fameux Edinil. Alors, faisant un pas en avant, déterminé, Dace murmura d'une voix assurée :

"Dors bien, frangin. Je prend le relais."




***


Dace parvint à portée de voix du campement. Les éventuelles sentinelles l'avaient certainement déjà repéré, mais il cria néanmoins, les mains en porte-voix, tandis que la tempête faiblissait autour de lui.

"Ohé, du camp !"


Puis, il patienta, fermement planté sur ses deux jambes. Une délégation de quatre gardes ne tarda pas à arriver, les armes à la main. Dace frémit : ce n'était pas l'envie qui lui manquait de tuer ces prétentieux petits soldats, ais Tarantio voulait autre chose, il le savait... et Dace voulait que son frangin soit content lorsqu'il se réveillerait. Figé en une posture martiale, le jeune haradrim apostropha les gardes face à lui :

"Où est votre chef ? Je veux lui parler."

L'un des gardes s'avança, l'air encore plus soupçonneux et méprisant que les autres :

"- Qui le demande ?" répondit-il, selon la formule en usage dans cette partie du Sud.

"- Quelqu'un qui se battrait volontiers pour lui." murmura doucement Dace, menaçant.


Le haradrim le dévisagea d'un air suffisant et hostile :

"- Edinil est occupé avec un messager de l'autre côté du camp. Et il ne veut pas de soldat supplémentaire pour l'instant... et il se moque des jeunots de ton genre."

Dace plissa les paupières : la colère enfla soudainement en lui, et il dut faire un gros effort de volonté pour la réprimer. Ses mains se posèrent négligemment sur ses épées lorsqu'il répondit d'un ton froid, le regard haineux :

"- Dans ce cas, mon gars, tu ferais bien de l'envoyer chercher, ou de m'amener à lui... avant que je ne vous montre à tous ce que je sais faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Edinil
Chef Haradrim
avatar

Messages : 85
Age : 21
Localisation : Hum...

Fiche-personnage
Race et Origine: Homme du Harad
Bourse: 4000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Dim 31 Oct - 17:19

Je dévisageai la masse grisâtre qui se trouvait devant moi, fier et sur d'elle. Quand un garde arriva en courant. Il n'avait pas de casque mais juste une simple armure de cuir léger. Une ceinture noire entourait ses hanches et se balançait de droite à gauche. Le cliquetis du cimeterre dans son fourreau m'indiqua que celui-ci était trop grand pour l'arme.
Le garde s'approcha alors de moi et me glissa quelques mots à l'oreille:
"Nous avons un problème à la porte Ouest. Un homme qui pourrait bien être assez dangereux. Il dit vouloir se battre pour vous. Il n'a pas l'air du pays."

Cela arrivait au pire moment. J'avais deux invités surprises en même temps. Je savais au moins que le chamelier n'allait pas s'en prendre aux villageois, mais je ne savais rien sur l'autre étranger. Apparemment il n'étais pas de ce coin du désert. Était-il même du désert? De toutes façons le choix s'imposait de lui-même.
Je dis au garde d'envoyer le messager dans ma tente, de lui servir de l'eau et de m'excuser. Je me mis ensuite à marcher en direction de la porte Ouest.


Je traversai rapidement le village. Tous les villageois qui n'étaient pas allés à la rencontre du chamelier s'attelaient à leurs taches quotidiennes. Ils me disaient bonjour quand je passais à côté de leurs maisons en pierres noires, pierres prises sur la montagne Altar.
Je contournai la maison de ma sœur, car si elle m'avait vu elle m'aurait obliger à prendre un thé chez elle et, là, je n'avais vraiment pas le temps.
Quelques mètres plus loin, j'aperçus trois silhouettes qui discutaient entre elles à la porte. Bizarrement, les hommes du village n'étaient pas allés à la rencontre de l'étranger. Je m'avançai vers les gardes qui me reconnurent de loin. L'un vint à ma rencontre. Il m'expliqua rapidement ce que l'homme lui avait dis. D'après lui il avait l'air dangereux et un peu fous à première vue.

Les yeux bleus de cet homme ne présageaient rien de bons. Je n'en avais jamais vu de tels. Sombres et pourtant bleus. Il était clair qu'il n'était pas d'ici. Cependant le teint brun de son visage montrait qu'il avait des gaines du pays.


-Bonjour étranger, lui dis-je froidement. Appartiens-tu à un village voisin? Pourquoi voudrais-tu faire partis de mon armée?

L'homme me regardait d'un air décontracté, presque étonné. Peut-être me trouvait-il faible? C'est vrai qu'au niveau de la musculature, j'étais un simple guerrier.


[HRP= DSL pour le retard et la taille du texte, mais j'avais pas vraiment d'inspi pour notre rencontre^^]
Revenir en haut Aller en bas
Tarantio
Mercenaire
avatar

Messages : 13
Age : 23
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Haradrim
Bourse: 3000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Lun 1 Nov - 11:44

Dace se redressa, inquisiteur, et observa le fameux Edinil, ce "vent du désert" que lui avait recommandé le vieillard. L'homme avait une stature assez commune, n'était ni grand ni petit, et plus mince que gros. Pour commencer. Puis Dace constata que a simple présence d'Edinil imposait le respect à ses soldats. Intéressé, Dace le toisa longuement en silence, le jaugeant attentivement du regard. Plus que son physique, ce furent surtout les yeux du haradrim qui frappèrent Dace : Edinil avait un regard de guerrier ; assuré, fixe, vif, dur... Leur couleur jaune sable fit forte impression sur le jeune homme : Dace se dit alors que, peut-être, cet homme méritait-il le respect... et donc que peut-être, il pouvait lui confier son service.

Edinil et Tarantio ayant sensiblement la même taille, Dace dévisageait le haradrim les yeux dans les yeux lorsque celui-ci lui posa une question sur ses origines et ses ambitions ici. Le ton était méfiant, preuve qu'il aurait certainement des difficultés à gagner sa confiance. Néanmoins sceptique quant à savoir si Edinil avait la carrure nécessaire pour devenir l'unificateur de Harad que lui avait prédit le vieil homme quelques jours plus tôt. Dace pinça les lèvres, puis répondit d'un ton froid, la voix étrangement basse :

"Je ne suis pas d'ici, même si je suis né quelque part dans ce pays, au pied de l'une de ces dunes... mais qu'est-ce que ça change ?

En fait, j'ai voyagé dans quelques pays voisins, et je reviens ici me trouver une vie."


Dace secoua la tête, exaspéré par la platitude de leur conversation. Son regard étincelant dangereusement lorsqu'il ajouta :

"En revanche, personne ne devrait refuser mes lames si je les propose. Mes raisons ne regardent que moi, mais j'estime être suffisamment bon épéiste pour qu'il soit dommage de se priver de mon service."


Dace se tut subitement : au fond de lui naquit l'envie soudaine, irraisonnée, qu'Edinil ne le croit pas sur parole, et exige qu'il montre ses talents dans un vrai duel. "Il ne le fera pas. Il respecte ses hommes." Dace soupira intérieurement : le frérot était de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Edinil
Chef Haradrim
avatar

Messages : 85
Age : 21
Localisation : Hum...

Fiche-personnage
Race et Origine: Homme du Harad
Bourse: 4000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Lun 1 Nov - 16:07

Nous étions l'un en face de l'autre, les yeux plonger les uns dans les autres comme pour trouver une réponse. Une minute était passé après qu'il met répondu. Une minute sans un battement de cil. Les gardes près de nous avalaient leurs salives et transpiraient. Ils craignaient surement ce qui allait se passer. Je les comprenais. Je ne savais que penser de cet homme qui semblait si étrange, et si provocateur. Il savait que j'étais chef de la tribu, mais il soutenait tout de même mon regard. Il n'avait donc pas la crainte d'être mal reçu ou même de ne pas survivre à la traversée du désert. D'où était-il parti? Seul les hommes ayant une parfaite connaissance du Harad pouvait "tenter" d'entreprendre ce long voyage.
De plus, peu de monde dans le désert avait visité les pays alentour. Par habitude comme par coutume nous restions tous entre les dunes protectrices. Les seuls qui quittaient le désert étaient soit marchand, soit mercenaire. Avait-il été une sorte de mercenaire? Cela n'était pas rares en Harad. Après tout, nous étions connu pour ça. Pour notre alliance avec la Grand Œil. Beaucoup de guerriers haradrims devenaient mercenaires et quittaient les dunes. . Il fallait du courage, et rien à perdre.

Cet étranger, lui, voulait se trouver une vie. Pourquoi venir ici? S'il était si bon épéiste que ça, pourquoi ne se rendait-il pas dans les grandes villes ou il aurait pu faire ses preuves? Il aurait pu gagner beaucoup d'or. Il était possible qu'il ait déjà essayer. Peut-être n'était-il pas si bon que ça et qu'il pensait que, parce que nous habitions dans le désert, notre entrainement était moins bien abouti. Cette dernière pensée voguait dans ma tête et ne me plaisait guère. Avais-je vraiment besoin de le tester? Enfin, je ne suis pas un lâche, j'ai encore tout a prouvé au combat. Même si je suis sur de mes capacités, mes hommes eux, n'en sont pas persuadé, et je les comprend. De plus, j'avais grand besoin de nouveaux soldats. Et dans le désert, ceux-ci se faisaient rares.


-Très bien étranger, tu dis être un excellent épéiste. Je suppose que tu pourrais faire tes preuves sur le champ si je te le demandais?

-Voulez-vous que je l'affronte? dit un des gardes.

Je lui lançais un regard froid, et le maintenais jusqu'à ce que le garde baisse la tête. Je n'allais tout de même pas demander à un de mes hommes de combattre, alors que j'avais lancer le duel.

-Je serais ton adversaire! Cela te va-il?

La réponse s'imposait de même. S'il refusait cet "ordre" par peur de me blesser, il ne pourrait pas être sous mon commandement. S'il le refusait par crainte pour lui, il est clair qu'il n'aurait plus le droit de fouler le sol de notre village. Au fond de moi, je savais qu'il accepterait. J'avais vu le lueur de son regard...
Revenir en haut Aller en bas
Tarantio
Mercenaire
avatar

Messages : 13
Age : 23
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Haradrim
Bourse: 3000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Sam 6 Nov - 15:20

Dace jubilait intérieurement : un combat ! Une bouffée d'adrénaline le submergea tandis qu'il sentait son sang chauffer à l'idée de l'amusement qui serait prochainement le sien. Il allait pouvoir faire ses preuves, et montrer qu'il savait effectivement manier l'épée mieux que quiconque, en ce pays ou ailleurs. Il était le meilleur, le plus habile, le plus rapide. Il gagnerait sans aucun doute, et vaincrait une fois de plus en duel. Mais alors qu'il anticipait déjà le plaisir de la victoire, une voix s'éleva dans son esprit, celle de son "frère d'âme", comme il aimait l'appeler : "Tu as toujours gagné en duel à mort, et toujours gagné d'ailleurs dans tous types de combats. Mais tu pouvais alors blesser ton adversaire sans retenir tes coups. Ici, c'est différent. Nous allons devoir jouer fin : il faut retenir tes coups, et parvenir à le désarmer sans lu infliger de blessure grave."

Dace grommela intérieurement : "Mais je me bats mal lorsque je retiens mes coups...". Et Tarantio lui répondit, résigné : "Je sais, Dace. Mais nous n'avons pas le choix."

Dace acquiesça intérieurement, puis se préoccupa de ce qu'il allait répondre à Edinil. Sur le sable, le jeune homme répondit au chef haradrim d'un ton assuré :

"Oui, cela me va. Mais prenez garde à ne pas prendre de mauvais coup."


Reculant de trois grands pas, Dace dégaina tranquillement ses épées courtes, et s'échauffa souplement en effectuant quelques moulinets désinvoltes. Puis il se tendit, et planta posément ses pieds dans le sable blanc de Harad, prêt à bondir qu'il était dès que son adversaire serait prêt. Le regard rivé à celui de son adversaire, il sourit, se léchant le pourtour des lèvres du bout de la langue, à la manière d'une bête : au moins, ce combat lui permettrait de tester les capacités martiales de ce chef haradrim.

Laissant à peine le temps à Edinil de se tenir prêt, une fois les armes dégainées, Dace bondit soudainement, couvrant rapidement la distance qui les séparait, pour prendre l'offensive. Sûr de la justesse de ses coups et de sa maîtrise de l'épée, il feinta son adversaire, effectuant plusieurs attaques rapides en cisailles du bout de ses épées vers le visage d'Edinil, pour le mettre sur la défensive. Puis, enchaînant ses coups à une vitesse impressionnante, Dace porta un rapide coup d'estoc du bout de son épée droite, poussant ainsi Edinil à reculer s'il ne voulait pas être mis en difficulté (voire embroché), tandis que son épée gauche restait parallèle au sol, devant lui, en position de défense.

Dace sourit d'un air sinistre : le combat allait être divertissant, même si le frérot jouait le rabat-joie.
Revenir en haut Aller en bas
Edinil
Chef Haradrim
avatar

Messages : 85
Age : 21
Localisation : Hum...

Fiche-personnage
Race et Origine: Homme du Harad
Bourse: 4000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Mar 9 Nov - 20:27

La chaleur de cette matinée était réellement étouffante. Le sable s'ébouillantait de façon à devenir presque trop chaud pour des pieds d'hommes. Cependant, ce n'était pas cette chaleur apparente qui brulait le plus en ce moment. Mais plutôt celle de l'étranger devant moi qui semblait bouillonner de l'intérieure à l'idée du combat qui allait avoir lieu. Étrangement, les villageois commençaient à se rassembler en une petite foule compacte d'une vingtaine de personne à ce moment là. Il formait une sorte de cercle autour de nous. Tous faisaient silence, et même les gardes se dégagèrent pour nous laisser le plus de place possible. Ils attendaient la réponse du guerrier que j'anticipais déjà en lâchant ma lance. J'avais remarqué se armes et je dégainai moi même mes deux cimeterres.
Il me répondit qu'il acceptait le combat mais qu'il craignait une mauvaise issue pour l'affrontement et me recommandais de faire attention. Je pris ces paroles à la légère et me dis que ce n'était que parole de mercenaire vantard qui voulait me déstabilisé avant le duel. Le nouveau venu effectua alors quelques échauffements et révéla son caractère un peu sauvage.

Soudain, au moment où je plantai mes pieds dans le sable brûlant de midi, alors que je plaçais à peine mes cimeterres en garde, il s'élança rapidement tel un fauve se ruant vers sa proie. Il enchaina suite de feintes et de coup rapides, me poussant à l'esquive et faillit bien me piquer si je n'avais eu le réflexe de bondir en arrière. L'étranger esquissa un sourire de délice, tout en attendant placé en position de défense. Il voulait surement tester mes capacités. Je n'attendis pas qu'il m'invite plus et je m'élançai comme lui auparavant.
Attaque horizontale à droite et verticale à gauche dans le seul but de le faire reculer à son tour. J'effectuai une légère feinte sur la gauche pour mieux le prendre sur la droite. Mon but réel n'était pas de forcément de le toucher, mais de le tester. En effet il pouvait agir à son aise, mais celui qui demandait à être engagé c'était lui et non moi. Je recherchais encore moins à le blesser, par respect pour lui et tout simplement car un soldat estropié n'est plus un soldat, logique.

Le combat paraissait difficile, car nous ne pouvions tout deux utiliser aucune de nos attaques, au maximum de leurs capacités à cause de cette limite qu'il y a entre: le combat amical et le combat à mort. Je savais que l'affrontement ne durerait pas, je n'avais pas l'intention de le poursuivre trop longtemps. Je voulais juste voir de quoi cet étranger était capable. De plus, j'avais à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Tarantio
Mercenaire
avatar

Messages : 13
Age : 23
Localisation : Grenoble

Fiche-personnage
Race et Origine: Haradrim
Bourse: 3000 £
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Mer 17 Nov - 16:01

Dace recula d'un pas, et, l'espace d'un instant, dévisagea son adversaire d'un air appréciateur. Puis, un feulement rauque monta de sa gorge, le faisant grogner à la manière d'un félin en colère. Dans le même temps, le jeune haradrim gardait ce sourire avide, qui, couplé à son regard sauvage, le rendait impressionnant : dangereux et fou, aurait-on dit à la regarder. Et pour cause : sur le moment, il ne pensait plus qu'à l'excitation du combat, et son esprit était empli d'images de blessures à infliger à l'ennemi. "L'ennemi ?" demanda Tarantio, en alerte soudainement. "Oui, l'ennemi." répondit Dace en s'élançant à l'attaque de nouveau. "Je ne m'arrêterais pas tant que je n'aurais pas gagné, et qu'il ne l'aura pas reconnu." Tarantio, inquiet, répondit mentalement à son frère spirituel : "Ne le tue pas ! Il est trop important pour ... notre avenir et celui des tribus du Sud ! N'oublie pas ce qu'a dit le vieillard !"

Mais Dace ne l'écoutait plus : dans l'excitation du moment, il repoussa Tarantio par la force de son esprit, et l'ardeur guerrière de Dace triompha totalement, sur le moment, de la réserve prudente que recommandait Tarantio. Complètement libre de ses mouvements à présent, Dace savoura cette sensation de plein contrôle de soi, tout en se précipitant vers Edinil, les épées levées.

La charge de Dace montra soudainement qu'il ne jouait plus : il frappa de droite, de gauche, d'estoc, encore et encore, et de plus en plus rapidement. Edinil parait difficilement, mais parvenait tout de même à suivre le rythme sans trop de mal. Multipliant ses attaques, et redoublant d'efforts pour atteindre l'exultation ultime de la victoire, Dace enchaîna bottes sur bottes, contraignant Edinil à se défendre tant que lui-même ne cesserait pas son assaut effréné.
Enfin, Dace porta un vif coup d'estoc, rapide et incisif, vers la tête d'Edinil : un coup surprenant, car, tel qu'il l'avait exécuté, la parade était évidente : croiser ses lames pour bloquer et dévier l'épée adverse dans l'angle formé par les deux siennes. Mais de cette parade prévisible qu'effectua Edinil, Dace voulut tirer un avantage ; aussi bougea-t-il de manière inattendue. Son épée droite, restée sur la défensive pendant tout le début du combat, s'élança soudainement en avant, et la lame d'acier alla filer le long du dos de la main gauche d'Edinil, y traçant un léger sillon sanglant.

Exultant, Dace se calma toutefois bien vite : le premier sang était pour lui. Maintenant, si Edinil continuait le combat, il n'aurait plus à prouver son talent de manière agressive. Néanmoins, malgré ce refroidissement de son humeur, le jeune guerrier resta sur l'offensive...
Revenir en haut Aller en bas
Edinil
Chef Haradrim
avatar

Messages : 85
Age : 21
Localisation : Hum...

Fiche-personnage
Race et Origine: Homme du Harad
Bourse: 4000£
Equipement:

MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   Sam 11 Déc - 16:25

Le sang perla rapidement sur le dos de ma main. Goutte à goutte i emplissait le sable de sa teinte rougeâtre. Voilà qui était fait. L'étranger m'avait blessé le premier et prouvé qu'il était très fort. J'aurais sans doute du m'arrêter la mai, mon orgueil de chef ne pouvait rester ainsi « insulté ». L'homme lui non plus ne comptait apparemment pas s'arrêter sur cette simple coupure, et il chargea de nouveau mais avec plus de retenu dans ses coups. Je ne pouvais malheureusement qu'esquiver ses attaques et n'avait pas vraiment de solution pour le moment.
Puis au fur et à mesure que les secondes passaient, je tentai le tout pour le tout. J'attendis le moment où sa lame se dirigea de nouveau vers moi, et au lieu de parer le coup, je me laissai glisser sur la surface de sable qui était marteler par nos pieds. L'épée pointée sur le ventre de l'adversaire. Cependant,celle-ci était trop courte. J'avais mal calculée la distance, et le vagabond pu facilement éloigné ma lame et pointé la sienne sur mon cou. Cette fois j'étais bien perdu. Déçu de ma performance, je me relevai et saluai mon adversaire.


-Cet homme ma battu en duel loyalement, il mérite le titre de guerrier de la tribu. Mais un simple titre de soldat ne peut démontrer la force de ce nouveau venu. Je le fais donc champion, jusqu'à ce qu'un homme plus fort dans le clan, en vienne à bout.

J'offrais un dernier regard à l'homme qui n'avait pas changé d'expression. Puis, je retournai à mes préoccupations premières: le cavalier étrange qui était apparu tôt ce matin dans le village. Sur mon passage, les murmures des villageois ainsi que leur regard fixe, faisaient ressortir en moi l'humiliation de mon combat. J'enrageais d'avoir perdu face à un inconnu. Même si au fond de moi, je savais qu'il n'était pas comme les autres. Il avait quelque chose de différent, d'étrange, de démoniaque en lui. Au moment où son épée fut pointée sur moi, je sus qu'il avait accompli en exploit en se retenant de m'achever. Cette onde meurtrière est facile à ressentir en combat. J'avais eu de la chance, beaucoup de chance.

Je fus bientôt devant ma tente où m'attendais l'autre étranger. Je dis au grade que personne ne devait nous déranger et entrai. Il était là assis sur une natte un verre de thé à le main.



[HRP= DSL pour ne pas t'avoir répondu (j'étais co avec Eoderim) et pour le retard du rp. Sad Sad Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [2010] Dans les sables de Harad...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2010] Dans les sables de Harad...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les sables mous de Lommel Ce W.E.
» socle
» Bill Clinton Fait Son Mea-Culpa
» Championnat F1 2010 PS3
» Seisme du 12 janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Régions de la Terre du Milieu
 :: Territoires maléfiques :: Le Harad
-
Sauter vers: