Bienvenue en terre du milieu !

-Faites évoluer votre personnage en vivant en Terre du Milieu-
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nienelen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nienelen
Vagabonde
avatar

Messages : 3

Fiche-personnage
Race et Origine: Demi-elfe, mère elfe Sinda de Mirkwood et père Gondorien
Bourse: 500 £
Equipement:

MessageSujet: Nienelen   Sam 2 Oct - 20:18

Nom : Nienelen


Race et Origine : Sa mère était (ou est ?) une elfe Sinda originaire de Mirkwood et son père un humain venant du Gondor. Par conséquent, Nienelen est une demi-elfe

Sexe : Féminin

Age : Nienelen est née en l'an 78 du Quatrième Âge, elle a 222 ans.


Physique : Nienelen possède de très beaux cheveux blonds ondulés lui arrivant aux homoplates, qui encadrent son visage en un tas folâtre sans ordre. Elle ne leur accorde aucun soin particulier et ne les attache que rarement... Ou pour être plus honnête jamais. Ses yeux sont bleus océans, encadrés par des cils exceptionnellement courts et foncés. Ses lèvres sont fines et très claires. En de hors de ses avants-bras recouverts de grains de beauté, sa peau a toujours le même désespérant teint. Elle ne porte aucune cicatrice ou tache de rousseur. Si elle est plus belle que les humaines, elle n'égale pas la moyenne des femmes elfes.

Nienelen possède une silhouette longue et mince. Si elle paraît parfois physiquement fragile, elle est tout le contraire : son corps semble se composer entièrement de muscles. Elle a gardé la rapidité, l'agilité et la souplesse des elfes, héritant dans le même temps de la force physique de son père. A ses yeux, comme ceux de la plupart des gens, elle est bien trop grande du haut de son mètre quatre-vingt cinq. Elle paraît jeune, mais bien malin qui pourrait lui donner un âge.
A cause de son métissage, Nienelen a des oreilles totalement humaines et donc rondes, une des nombreuses choses qu'elle aimerait changer chez elle.
Dans tout ses mouvements et déplacements elle donne une impression de légèreté. Plutôt gracieuse et élégante, son vrai sourire est absolument irrésistible, bien qu'il n'apparaisse que rarement.
Depuis qu'elle a fêté ses 30 ans, Nienelen porte généralement sa cotte de mailles, son pantalon de toile et ses bottes qui lui arrivent au genou, bien qu'il lui arrive de porter des robes en quelles rares occasions. Elle a toujours un médaillon d'argent hérité de sa mère.
Elle attache assez peu d'importance à son physique comme à celui des autres.
Il est aussi à préciser qu'elle est née ambidextre.

Mental : Nienelen est très loin de ressembler à une héroïne. Très tôt, elle a ressenti le rejet des autres et ne le supporte pas le moins du monde. En réponse, elle a développé un esprit individuel qui a tendance à dire "noir" si les autres disent "blanc" avant de réfléchir. De même, elle est égoïste à un niveau immense, et est incapable de ressentir de la pitié pour les autres. Toutefois, elle n'est pas mauvaise en elle-même. Elle attache un grande importance à la liberté, que ce soit au niveau de la pensée ou des actes. Têtue et indisciplinée, Nienelen n'hésite pas à mentir… avec ou sans raison. Elle connaît l'honnêteté et la franchise, mais ne voit pas le moins du monde pourquoi elle devrait l'être.
Extérieurement, elle donne l'impression d'être forte, de croire en elle-même, mais c'est en vérité tout le contraire. Si elle croit en elle sur le point de ses capacités de combattante, c'est bien le seul point où elle le fait. Elle étouffe toujours au plus profond d'elle-même ses désirs et ses envies, incapable de croire qu'elle peut les réaliser. Sa dureté apparente laisse deviner un sentiment intense de solitude et de chagrin à qui fait attention. Il suffirait de pas grand-chose pour qu'elle "craque" et révèle ce qu'elle porte en elle depuis toujours. Il est difficile de la trahir vu qu'elle ne fait confiance à personne, mais si cela arrivait, elle refuserait de pardonner.
Nienelen est certes égoïste, mais capable aussi de générosité envers les enfants. Elle possède aussi un sens de l'honneur développé et un jugement, ou instinct, très sûr.
Elle sait aussi très bien deviner ce que pense les gens, ce qui lui est souvent utile. Cela ne marche pas à tout les coups, bien sûr, mais suffisamment de fois pour que se soit remarquable.
Nienelen a un très grand mépris pour tout ce qui ressemble les ennemis de ses races et envers les gens qui jugent sur l'apparence extérieure. De plus, si elle comprend le mensonge, elle ne tolère pas l'hypocrisie qui consiste à prendre les gens pour des imbéciles.
Elle n'a de respect réel que pour ceux qui ont été capable de se détacher du lot et de ne pas se laisser atteindre par les avis de leurs proches.
Nienelen n'a pas l'habitude de la foule et la société, mais elle ne s'y sent pas trop mal à l'aise.

Histoire : L'histoire de Nienelen commence quelques années avant sa naisse, en l'an 72 du Quatrième Âge précisément. Sa mère, une elfe au très longs cheveux blonds et raides et aux grands yeux bleus appelée Elenwen se décida à partir rejoindre le reste de sa famille, parti à Valinor à la fin du Tiers Âge, elle-même n'étant plus toute jeune du haut de ses quatre mille années. Elle quitta donc la Forêt Noire, renommée Vertbois-le-Grand, en l'an 71. Toutefois, avant de quitter la Terre du Milieu, de faire un crochet par les royaumes humains, qu'elle n'avait jamais vu auparavant, étant toujours restée dans la Forêt Noire.

Après avoir visiter le Rohan, Elenwen arrive en Gondor, et surtout à Minas Tirith. Là-bas, elle rencontra Enrion, un jeune soldat gondorien, dont elle tomba amoureuse sans avoir eut le temps de même envisage cette possibilité. De fait que lui aussi l'aimait, abandonnant tout ses anciens projets, elle resta à ses côtés durant un peu plus de cinq ans.
A la fin de l'an 77 du Quatrième Âge, le père d'Enrion, qui s'était établi en Arnor, mourut brutalement. La nouvelle mit presque trois mois à arriver au Gondor. Quand se fut le cas, Enrion partit aussitôt en Arnor, pour régler toutes les affaires qui en découlaient.
Elenwen resta à Minas Tirith. Son compagnon partit, l'envie de repartir pour Valinor revint, plus forte qu'avant. Mais ceux qui changea définitivement la donne fut qu'elle se rendit compte qu'elle était enceinte. Or, en plus de quatre mille, elle n'avait jamais envisagé une seule fois de devenir mère, et elle n'y était pas prête le moins du monde. Toutefois, elle s'efforça de faire taire ses craintes, et y réussit pendant tout le temps que dura sa grossesse.
Son enfant, une fille, naquit le dernier jour de l'an 78. Là, les craintes d'Elenwen revinrent brusquement, l'assaillant et la faisant douter plus que jamais. Elle décida de partir enfin vers les Terres Immortelles, et abandonna sa fille derrière elle à une voisine. Elle l'appela Nienelen et partit, s'enfuit plus tôt, ne laissant derrière qu'un médaillon en argent. En Terre du Milieu, personne ne sut si elle atteignit les Havres Gris ou mourut avant.
Enrion rentra quelques temps plus tard et se retrouva avec une toute petite fille sur les bras, chose à laquelle il ne s'attendait pas le moins du monde. Le départ d'Elenwen le plongea dans une période de dépression qui dura quatre ans.
Durant ses quatre années, la jeune Nienelen grandit, moins rapidement que les humains mais bien plus vite que les elfes. Elle était jeune, innocente, et il lui semblait avoir devant elle uniquement des années de bonheurs devant elle.
Ce petit monde parfait se brisa quand son père sortit enfin de son chagrin. Il décida, sur ce qui semblait un coup de tête, de partir, il ne savait où si ce n'était "ailleurs", et emmena sa fille avec lui.
Les vingt et une années qui suivirent furent composée de longues périodes durant laquelle Enrion et Nienelen furent seuls et d'autres où ils faisaient des haltes plus ou moins longues dans des villages. La demi-elfe grandit à son rythme, semblait-il unique. Son père croyait d'ailleurs qu'elle n'avait hérité que d'une toute petite partie de la nature elfe de sa mère, et qu'elle serait soumise au poids de la vieillesse. Il ne vécut pas assez longtemps pour savoir qu'il avait tort.
Mais, avant cela, il forma sa fille à l'art du combat. Si durant les premiers temps elle n'en vit pas l'intérêt, elle se laissa faire et le dépassa rapidement. Nienelen possédait à la fois les caractéristiques typiquement elfe de la rapidité, de l'agilité et de la souplesse tout en héritant de la force de son père, comme si elle avait su prendre le meilleur des deux races. De plus, il en profita pour lui enseigner ce qu'il savait sur les plantes - domaine dans lequel il connaissait beaucoup de choses, son père, guérisseur et herboriste de son état, ayant tenté de multiples fois de l'intéresser à son art.
Durant ces années, elle parut réellement jeune, totalement humaine, bien qu'à ses vingt-cinq ans elle en paraisse seulement dix-huit.
Et puis, un jour, en l'an 104 du Quatrième Âge, alors qu'elle était avec son père près du Mont Gundabad, ils furent attaqués. Si Nienelen s'en tira sans la moindre blessure, ce ne fut pas le cas de son père, qui approchait de la soixantaine. Il décéda plusieurs jours plus tard de ses blessures, malgré tout les soins que sa fille lui avait apporté.
Dès ce moment-là, elle cessa de vieillir comme elle l'aurait fait si cela n'était pas arrivé. Elle prit cette apparence jeune mais indéfinissable qui causa son rejet.
Car Nienelen tenta bien de se fixer. Mais si auparavant, son métissage n'apparaissait pas physiquement et qu'elle soit considérée comme une humaine à part entière, ce ne fut plus le cas. Son visage, fixé dans la jeunesse, prouvait bien qu'elle n'était pas comme eux autres, et la race de son père la repoussa impitoyablement.
L'injustice de sa situation lui apparut encore plus quand les elfes firent de même. Parce qu'elle était trop forte, qu'elle n'avait pas les oreilles pointues, que son père était un humain, elle fut de nouveau rejetée. Ce fut plus dur à avaler, car d'autres avant elle avait été des demi-elfes, et eux n'avaient pas eu à souffrir de cette attitude.
Ce n'était pas sa faute à elle si sa mère était une elfe et son père un humain. N'être qu'à moitié elfe ou humaine, elle ne l'avait pas choisi, mais elle avait à vivre avec. Et à le subir, comme si elle portait en elle une maladie grave et contagieuse ou était une criminelle
Nienelen essaya alors de retrouver la trace de sa mère, espérant pour la première fois de sa vie qu'elle soit toujours en Terre du Milieu. Elle était prête à oublier que celle-ci l'avait abandonnée alors qu'elle n'était qu'une enfant si elle acceptait de veiller sur sa fille. Mais toutes les pistes qu'elle vérifia se heurtèrent à des murs. Personne ne savait ce qu'elle était devenue, et personne au Lindon ne fut capable de lui dire si Elenwen était partie pour les Terres Immortelles.
Elle se referma alors dans sa solitude, laissant le chagrin, la colère et la rancune la transformer. De généreuse, elle devint égoïste, de douce à dure, d'ouverte à solitaire.
Elle se maintient à un niveau de maîtrise des armes très élevé en se battant régulièrement pour protéger des gens de brigands, orcs ou apparentés. C'était son unique distraction et aussi son unique loisir.
Les années passèrent sans que Nienelen ne semblent faire surface. Elle était à un endroit, puis à un autre, personne ne savait qui elle était réellement, ou ce qu'elle voulait. Elle assista aux évènements les plus importants en spectatrice indifférente, alla partout, ne se fixant aucune limite.
Elle eut tout le temps qu'il lui fallait pour apprendre à parler de nombreuses langues, allant des multiples langues elfes à celle des hobbits. Sa connaissance en est presque parfaite pour toutes.
Mais ce qu'elle vit vraiment, ce fut la solitude qui était son quotidien. Cette solitude oppressante, ce caractère maintenant le sien si différent de celui qu'il était autrefois, cette indifférence qu'elle marquait. Elle perdit progressivement toute foi en elle-même, connaissant ses capacités mais en n'ayant aucune confiance en l'être qu'elle était.
Nienelen connut parfois quelques compagnons de route qui partagèrent son chemin quelques temps, mais elle ne se soucia d'aucun. Ils connurent d'ailleurs des destins variés : capturés par les représentants de la loi, tués, réduits en esclavage pour les deux qui étaient avec elle au moment où elle était en Harad, tous eurent le privilège d'avoir une mort particulière. Ce dont ils se seraient sans doute bien passés pour la plupart.
Au fil des années, n'ayant pas envie d'acheter une monture bien qu'elle sache monter, Nienelen est devenue très endurante suite à ses nombreuses marches à travers la Terre du Milieu. Elle supporte très facilement des lieues et des lieues, quelque soit le temps.
Elle n'a aucun but précis dans sa vie. Aucun métier ou aucune attache ne la retient nulle part. Ne se souciant pas des vies autre que la sienne, elle accepta souvent de rendre des services très peu avouables contre de l'argent, dont elle a une forte tendance à se débarrasser en le donnant à des enfants pauvres qu'elle rencontre, elle-même estimant ne pas en avoir besoin.
Si elle reste indifférente aux problèmes des uns et des autres, elle aime être présente là où se passe de grands évènements. Elle assista ainsi à des batailles ou à des couronnements de tels ou tels rois.
A l'heure actuelle, Nienelen est quelque part en Eriador. Que va-t-elle faire est sa seule interrogation.

Equipement : Nienelen possède une cotte de mailles très protectrice, ainsi que deux lames, un arc et un carquois.

Capacités de votre personnage : Nienelen, étant ambidextre, elle se bat extrêmement bien avec une épée dans chaque main. Sa maîtrise de l'arc est aussi un talent réel remarquable.

Plus particulier, sa maîtrise des langues de la Terre du Milieu est étonnante et une capacité très utile. La seule langues qu'elle ne parle pas est le noir parler, qui n'est d'ailleurs plus utilisé par personne.
Parce qu'elle se refuse à dépenser de l'argent pour acheter une monture, elle a acquit une grande endurance, qui lui sert aussi en combat.
Enfin, sa maîtrise des plantes lui permet de savoir quelles plantes il faut utiliser pour soigner ou pour tuer, et de reconnaître quand on tente de l'empoisonner.

Groupe auquel vous voulez être rattaché: Rénégats et Vagabonds

Comment avez-vous découvert Bienvenue en Terre du Milieu ? Par un de ses membres (en fait par moi, mais bon...).

Qu'est-ce qui vous a amené à vous inscrire sur ce forum plutôt que sur un autre ? Et bien, on peut supposer que c'est parce qu'il fait le contraire de me déplaire.







Pour ceux qui ne m'aurait pas reconnu, Nienelen vient de deux particules, "nien" et "elen". Si la première vous rappelle quelqu'un... Et bien vous aurez trouvé qui je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Baraz Hache-De-Mithril
Forgeron ¤ Cartographe
avatar

Messages : 11
Age : 22
Localisation : Minas Tirith

Fiche-personnage
Race et Origine: Nain originaire de Khazad-Dûm
Bourse: 2 500£
Equipement:

MessageSujet: Re: Nienelen   Sam 2 Oct - 21:35

salut V'ala!

je ne suis pas sûr mais Nien pour Nienna? Donc V'ala je crois.

Et devine qui je suis en passant...

P.S. j'appartient au Gondor


Revenir en haut Aller en bas
Irmo
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 149
Age : 24

MessageSujet: Re: Nienelen   Dim 3 Oct - 20:00

Bienvenue =)

Comme tu sembles avoir eu la flemme de t'auto valider ta fiche, je le fais ^^ que te dire sinon que je ne vois même pas de faute de frappe !
Revenir en haut Aller en bas
Nienelen
Vagabonde
avatar

Messages : 3

Fiche-personnage
Race et Origine: Demi-elfe, mère elfe Sinda de Mirkwood et père Gondorien
Bourse: 500 £
Equipement:

MessageSujet: Re: Nienelen   Mar 5 Oct - 17:03

(Bien deviner Baraz, ou devrais-je dire Golari ?)

En fait, ce n'est pas que j'ai eu la flemme, c'est simplement que j'estime que je ne dosi pas m'auto-valdier sous prétexte que je suis admin. Après, c'est de là que peuvent partir certains dérapages (surtotu sur les gens impulsifs qui sont derrière leur écran (comprenez : moi, par exemple)).
Enfin, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Erù Iluvatar
Maître du Destin
avatar

Messages : 824
Localisation : ...Partout et nul part...

MessageSujet: Re: Nienelen   Mar 5 Oct - 20:30

Inutile de te souhaiter la bienvenue Wink

J'ai quand même une remarque d'ordre "Tolkiennien" ^^ : tu dis que tu es une demi-elfe, ok. Tu as 222 ans, ok. Mais comme tu le sais, il y a eu très peu de demi-elfes dans l'histoire d'Arda or tous les personnages ayant été de sang mêlés ont dû choisir entre une vie mortelle et l'immortalité, tu n'en fais pas mention dans ton histoire (à moins que je sois devenu aveugle ^^) et je voulais donc savoir quelle voie Nienelen avait choisi ? Parce qu'avec cet âge-là tu peux très bien avoir choisi une vie mortelle (cf Elros, mort à plus de 500 ans) donc le doute m'habite.

______________________

~Il y eut Eru, le Premier, qu'en Arda on appelle Ilùvatar ; il créa d'abord les Ainur, les Bénis, qu'il engendra de sa pensée, et ceux-là furent avec lui avant que nulle chose ne fût créée.~
Revenir en haut Aller en bas
Nienna
Maitre du Jeu
avatar

Messages : 587
Age : 19
Localisation : Là où tu ne peux me trouver

MessageSujet: Re: Nienelen   Mar 5 Oct - 22:15

Ah, oui je savais bien que j'oubliais quelque chose...
En fait, durant les 26 premières années de son existence, Nienelen n'avait eu comme modèle que son père, donc elle était plutôt dans le style d'Elros en un peu plus rapide. Ensuite, et bien la peur de la vieillesse, de dépérir et de mourir plus bêtement parce qu'on a plus les capacités de sa jeunesse ont... comment dire... poussé Nienelen vers les sphères de l'immortalité (oui, je suis d'accord, cette phrase est un peu spéciale).
Donc non, tu n'es pas devenu aveugle (mais, j'y pense, Eru a-t-il besoin de voir ? Après tout, n'est-il pas le Premier ? Le Créateur ?). Va falloir le rajouter.

______________________


"Vis aujourd'hui, Invité, car hier est passé et demain ne viendra peut-être jamais."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nienelen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nienelen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en terre du milieu ! :: 
Avant le JDR, les précautions à prendre...
 :: Présentation de votre personnage créé :: Fiches Validées
-
Sauter vers: